L'Italie, tenue en échec lundi soir à Belfast contre l'Irlande du Nord (0-0), devra passer par les barrages si elle veut atteindre le Mondial 2022 au Qatar. En effet, concomitamment, la Suisse s'est imposée 4-0 contre la Bulgarie afin de terminer première du groupe C et de valider son ticker pour la grand-messe du football.

Les Azzurri, champions d'Europe, étaient à égalité de points avec la Nati avant cette ultime journée. La Nazionale possédait même l'avantage à la différence de buts (+11 contre +9) mais elle s'est cassée les dents contre le bloc nord-irlandais alors que la Suisse a déroulé en seconde mi-temps à Lucerne grâce à Okafor (48e), Vargas (57e), Itten (72e) et Freuler (90e+1).

UNE ITALIE SANS INSPIRATION OFFENSIVE

Privée de son meilleur buteur en activité (même si ce n'est pas non plus l'attaquant le plus efficace du monde)Ciro Immobile, blessé, l'Italie a rendu une copie offensive très brouillonne trois jours après son partage contre la Suisse à Rome (1-1).

L'Italie devra donc passer par d'incertains barrages en mars prochain pour rejoindre le Qatar si elle veut effacer le souvenir traumatisant de 2018 et sa non qualification pour le Mondial russe, 60 ans après, déjà, un faux pas à Belfast en 1958.

ROBERTO MANCINI: "SI ON IRA AU MONDIAL ? PEUT-ETRE QUE NOUS LE GAGNERONS"

Roberto Mancini, sélectionneur de l'Italie, championne d'Europe, se voulait optimiste après l'échec de la "Nazionale" qui n'a pas réussi à s'imposer lundi soir en Irlande du Nord (0-0). Elle a été du coup devancé par la Suisse au classement du groupe C. L'Italie devra passer par les barrages si elle ne veut pas manquer son deuxième Mondial consécutif après avoir été absente en 2018 en Russie.

"C'est un moment comme ça, on a eu du mal à marquer, bien qu'on ait eu le jeu en mains" a confié le coach italien à la RAI. "C'est dommage, parce qu'on a eu des occasions en première période pour essayer de débloquer le match rapidement et jouer ensuite plus tranquille. C'est dommage parce que le groupe aurait dû être conclu avant ce match. On doit seulement retrouver ce qui nous a distingués jusqu'à aujourd'hui, et penser que nous avons raté deux penalties dans des matches décisifs (contre la Suisse, ndlr). Quand tu ne marques pas les occasions que tu as, tu peux clairement te retrouver en difficulté. On doit récupérer des forces pour (les barrages en) mars. Si on ira au Mondial ? Je suis totalement confiant, et peut-être même que nous le gagnerons..."

L'Italie compte quatre victoires en Coupe du monde (1934, 1938, 1982 et 2006).

null, iStock
null © iStock

L'ANGLETERRE EN PASSE 10 A SAINT-MARIN

L'Angleterre a étrillé Saint-Marin (0-10) grâce notamment à un quadruplé de Harry Kane. Maguire, Fabbri contre son camp, Smith Rowe, Mings, Abraham et Saka ont aussi marqué. Les Three Lions, finalistes du dernier Euro, terminent premiers du groupe I avec 26 points. Malgré une défaite contre la Hongrie (1-2), la Pologne termine 2e et disputera les barrages. Tout était déjà joué dans le groupe F où le Danemark a vu sa série de neuf succès de rang s'arrêter en Ecosse (2-0). Les Danois iront au Qatar alors que les Ecossais passeront par les barrages.

L'Italie, tenue en échec lundi soir à Belfast contre l'Irlande du Nord (0-0), devra passer par les barrages si elle veut atteindre le Mondial 2022 au Qatar. En effet, concomitamment, la Suisse s'est imposée 4-0 contre la Bulgarie afin de terminer première du groupe C et de valider son ticker pour la grand-messe du football. Les Azzurri, champions d'Europe, étaient à égalité de points avec la Nati avant cette ultime journée. La Nazionale possédait même l'avantage à la différence de buts (+11 contre +9) mais elle s'est cassée les dents contre le bloc nord-irlandais alors que la Suisse a déroulé en seconde mi-temps à Lucerne grâce à Okafor (48e), Vargas (57e), Itten (72e) et Freuler (90e+1).Privée de son meilleur buteur en activité (même si ce n'est pas non plus l'attaquant le plus efficace du monde)Ciro Immobile, blessé, l'Italie a rendu une copie offensive très brouillonne trois jours après son partage contre la Suisse à Rome (1-1). L'Italie devra donc passer par d'incertains barrages en mars prochain pour rejoindre le Qatar si elle veut effacer le souvenir traumatisant de 2018 et sa non qualification pour le Mondial russe, 60 ans après, déjà, un faux pas à Belfast en 1958. Roberto Mancini, sélectionneur de l'Italie, championne d'Europe, se voulait optimiste après l'échec de la "Nazionale" qui n'a pas réussi à s'imposer lundi soir en Irlande du Nord (0-0). Elle a été du coup devancé par la Suisse au classement du groupe C. L'Italie devra passer par les barrages si elle ne veut pas manquer son deuxième Mondial consécutif après avoir été absente en 2018 en Russie."C'est un moment comme ça, on a eu du mal à marquer, bien qu'on ait eu le jeu en mains" a confié le coach italien à la RAI. "C'est dommage, parce qu'on a eu des occasions en première période pour essayer de débloquer le match rapidement et jouer ensuite plus tranquille. C'est dommage parce que le groupe aurait dû être conclu avant ce match. On doit seulement retrouver ce qui nous a distingués jusqu'à aujourd'hui, et penser que nous avons raté deux penalties dans des matches décisifs (contre la Suisse, ndlr). Quand tu ne marques pas les occasions que tu as, tu peux clairement te retrouver en difficulté. On doit récupérer des forces pour (les barrages en) mars. Si on ira au Mondial ? Je suis totalement confiant, et peut-être même que nous le gagnerons..." L'Italie compte quatre victoires en Coupe du monde (1934, 1938, 1982 et 2006). L'Angleterre a étrillé Saint-Marin (0-10) grâce notamment à un quadruplé de Harry Kane. Maguire, Fabbri contre son camp, Smith Rowe, Mings, Abraham et Saka ont aussi marqué. Les Three Lions, finalistes du dernier Euro, terminent premiers du groupe I avec 26 points. Malgré une défaite contre la Hongrie (1-2), la Pologne termine 2e et disputera les barrages. Tout était déjà joué dans le groupe F où le Danemark a vu sa série de neuf succès de rang s'arrêter en Ecosse (2-0). Les Danois iront au Qatar alors que les Ecossais passeront par les barrages.