Portugal-Suède sera la rencontre vedette des barrages de la zone Europe pour le Mondial-2014 en match aller et retour les 15 et 19 novembre, selon le tirage au sort effectué lundi au siège de la Fifa à Zurich.

Les trois autres affiches seront Ukraine-France, Grèce-Roumanie et Islande-Croatie. Les quatre vainqueurs se qualifieront pour le Mondial-2014. Le match aller aura lieu sur le terrain du premier nommé le 15 novembre (retour quatre jours plus tard).
Portugal-Suède mettra aux prises deux des plus grands et charismatiques joueurs de la planète foot, Cristiano Ronaldo, joueur vedette du Real Madrid, pour les Lusitaniens, et Zlatan Ibrahimovic, star du Paris SG, pour les Suédois.

La France, dont ne voulait pas Cristiano Ronaldo, a hérité d'un bon tirage -effectué par l'ancien international suisse Alexander Frei- avec l'Ukraine. Les Bleus de Franck Ribéry partent favoris face à des Ukrainiens en manque de joueurs de standing international.
La France doit juste bien gérer avant les barrages l'affaire Patrice Evra, qui vient de critiquer avec virulence quatre consultants dans les médias français.

La Croatie s'en tire bien avec la modeste Islande. C'était le meilleur tirage possible pour une sélection aux damiers en pleine crise et qui vient de changer d'entraîneur après trois défaites et un nul.
L'affiche Grèce-Roumanie s'annonce très fermée entre deux équipes défensives.

Portugal-Suède sera la rencontre vedette des barrages de la zone Europe pour le Mondial-2014 en match aller et retour les 15 et 19 novembre, selon le tirage au sort effectué lundi au siège de la Fifa à Zurich. Les trois autres affiches seront Ukraine-France, Grèce-Roumanie et Islande-Croatie. Les quatre vainqueurs se qualifieront pour le Mondial-2014. Le match aller aura lieu sur le terrain du premier nommé le 15 novembre (retour quatre jours plus tard). Portugal-Suède mettra aux prises deux des plus grands et charismatiques joueurs de la planète foot, Cristiano Ronaldo, joueur vedette du Real Madrid, pour les Lusitaniens, et Zlatan Ibrahimovic, star du Paris SG, pour les Suédois. La France, dont ne voulait pas Cristiano Ronaldo, a hérité d'un bon tirage -effectué par l'ancien international suisse Alexander Frei- avec l'Ukraine. Les Bleus de Franck Ribéry partent favoris face à des Ukrainiens en manque de joueurs de standing international. La France doit juste bien gérer avant les barrages l'affaire Patrice Evra, qui vient de critiquer avec virulence quatre consultants dans les médias français. La Croatie s'en tire bien avec la modeste Islande. C'était le meilleur tirage possible pour une sélection aux damiers en pleine crise et qui vient de changer d'entraîneur après trois défaites et un nul. L'affiche Grèce-Roumanie s'annonce très fermée entre deux équipes défensives.