Le football risque d'être fortement touché économiquement par la suspension des compétitions. "La récession est un risque pour le football", dit Infantino, qui fête ses 50 ans lundi.

"Mais on peut peut-être réformer le football en faisant un pas en arrière. Moins de compétitions mais plus intéressantes. Peut-être moins d'équipes mais pour un meilleur équilibre. Moins de matches, mais plus compétitifs, pour préserver la santé des joueurs".

Le Mondial des clubs, prévu en Chine durant l'été 2021, sera décalé à la suite du report d'un an de l'Euro 2020. "On verra si la nouvelle formule aura sa première édition en 2021, 2022 ou 2023", selon Gianni Infantino.

Le football risque d'être fortement touché économiquement par la suspension des compétitions. "La récession est un risque pour le football", dit Infantino, qui fête ses 50 ans lundi. "Mais on peut peut-être réformer le football en faisant un pas en arrière. Moins de compétitions mais plus intéressantes. Peut-être moins d'équipes mais pour un meilleur équilibre. Moins de matches, mais plus compétitifs, pour préserver la santé des joueurs". Le Mondial des clubs, prévu en Chine durant l'été 2021, sera décalé à la suite du report d'un an de l'Euro 2020. "On verra si la nouvelle formule aura sa première édition en 2021, 2022 ou 2023", selon Gianni Infantino.