La Premier League est à l'arrêt jusqu'au 30 avril au minimum. Les joueurs, confinés également, ont reçu des programmes individuels à effectuer chez eux. A l'instar de Schalke 04 en Allemagne, Tottenham se met ainsi aux entraînements par vidéos pour proposer des séances plus régulières à ses joueurs.

"Pour l'instant, nous avons des programmes d'entraînements, mais avec un schéma flexible. C'est-à-dire que nous travaillons quand on veut", avait expliqué le milieu de terrain des Spurs, Harry Winks, au quotidien The Sun.

Des séances par vidéos sont aussi prévues pour les joueurs blessés avec les kinés pour effectuer les exercices nécessaires.

La Premier League est à l'arrêt jusqu'au 30 avril au minimum. Les joueurs, confinés également, ont reçu des programmes individuels à effectuer chez eux. A l'instar de Schalke 04 en Allemagne, Tottenham se met ainsi aux entraînements par vidéos pour proposer des séances plus régulières à ses joueurs. "Pour l'instant, nous avons des programmes d'entraînements, mais avec un schéma flexible. C'est-à-dire que nous travaillons quand on veut", avait expliqué le milieu de terrain des Spurs, Harry Winks, au quotidien The Sun. Des séances par vidéos sont aussi prévues pour les joueurs blessés avec les kinés pour effectuer les exercices nécessaires.