"Nous avons demandé à l'UEFA de chercher une alternative à Milan. Nous ne voulons pas pénétrer dans un foyer du coronavirus, nous n'y sommes pas obligés", a expliqué Angel Torres dans une interview à la radio Onda Cero.

Si Getafe ne se présente pas à San Siro, l'UEFA, qui n'a pas encore décidé d'un éventuel report du match, pourrait sanctionner l'équipe de la banlieue de Madrid. Un risque qui n'effraie pas son président: "Si nous devons perdre le match, nous le perdrons", a assuré Angel Torres.

"En aucun cas, nous ne mettrons notre santé en danger", a-t-il insisté.

La Lombardie est particulièrement touchée par l'épidémie de nouveau coronavirus qui a déjà fait plus de 600 morts sur plus de 10.100 cas détectés en Italie où la population est appelée à rester cloitrée chez elle.

L'Espagne est devenue mardi le deuxième pays européen le plus affecté par la maladie Covid-19 avec 1.639 cas et 36 décès enregistrés, selon un dernier bilan officiel.

"Nous avons demandé à l'UEFA de chercher une alternative à Milan. Nous ne voulons pas pénétrer dans un foyer du coronavirus, nous n'y sommes pas obligés", a expliqué Angel Torres dans une interview à la radio Onda Cero.Si Getafe ne se présente pas à San Siro, l'UEFA, qui n'a pas encore décidé d'un éventuel report du match, pourrait sanctionner l'équipe de la banlieue de Madrid. Un risque qui n'effraie pas son président: "Si nous devons perdre le match, nous le perdrons", a assuré Angel Torres."En aucun cas, nous ne mettrons notre santé en danger", a-t-il insisté.La Lombardie est particulièrement touchée par l'épidémie de nouveau coronavirus qui a déjà fait plus de 600 morts sur plus de 10.100 cas détectés en Italie où la population est appelée à rester cloitrée chez elle.L'Espagne est devenue mardi le deuxième pays européen le plus affecté par la maladie Covid-19 avec 1.639 cas et 36 décès enregistrés, selon un dernier bilan officiel.