La formation équatorienne de Barcelona sera le seul club non brésilien en demi-finale de la Copa Libertadores de football après avoir éliminé l'équipe brésilienne du Fluminense en quart de finale retour (1-1, après 2-2 à l'aller) jeudi à Guayaquil en Equateur.

L'attaquant uruguayen Gonzalo Mastriani a ouvert le score pour Barcelona (73e), avant que l'ex-Lyonnais Fred n'égalise sur penalty dans le temps additionnel pour les joueurs de Rio de Janeiro (90e+8).

L'entrée de l'ancien Parisien Nenê pour le dernier quart d'heure du temps réglementaire n'a pu éviter l'élimination des joueurs de Rio.

BARCELONA PRIVE LA LIBERTADORES D'UN FLA-FLU

Barcelona, qui a atteint deux fois la finale de l'épreuve (défaites en 1990 et 1998), affrontera fin septembre un autre club carioca, Flamengo, récent vainqueur de la compétition (2019) et qui s'est aisément débarrassé des Paraguayens d'Olimpia en quarts. Les Equatoriens privent donc la Copa Libertadores d'un Fla-Flu, surnom donné aux derbys entre les deux clubs de Rio Flamengo et Fluminense.

L'autre demi-finale mettra aux prises l'Atletico Mineiro de Hulk, qui a sorti les Argentins de River Plate, et Palmeiras, tenant du titre qui a eu raison de Sao Paulo.

La formation équatorienne de Barcelona sera le seul club non brésilien en demi-finale de la Copa Libertadores de football après avoir éliminé l'équipe brésilienne du Fluminense en quart de finale retour (1-1, après 2-2 à l'aller) jeudi à Guayaquil en Equateur. L'attaquant uruguayen Gonzalo Mastriani a ouvert le score pour Barcelona (73e), avant que l'ex-Lyonnais Fred n'égalise sur penalty dans le temps additionnel pour les joueurs de Rio de Janeiro (90e+8). L'entrée de l'ancien Parisien Nenê pour le dernier quart d'heure du temps réglementaire n'a pu éviter l'élimination des joueurs de Rio. BARCELONA PRIVE LA LIBERTADORES D'UN FLA-FLUBarcelona, qui a atteint deux fois la finale de l'épreuve (défaites en 1990 et 1998), affrontera fin septembre un autre club carioca, Flamengo, récent vainqueur de la compétition (2019) et qui s'est aisément débarrassé des Paraguayens d'Olimpia en quarts. Les Equatoriens privent donc la Copa Libertadores d'un Fla-Flu, surnom donné aux derbys entre les deux clubs de Rio Flamengo et Fluminense.L'autre demi-finale mettra aux prises l'Atletico Mineiro de Hulk, qui a sorti les Argentins de River Plate, et Palmeiras, tenant du titre qui a eu raison de Sao Paulo.