L'Argentine, vainqueur du Paraguay (1-0), s'est qualifiée lundi soir pour les quarts de finale de la Copa America, de manière très poussive, y compris pour Lionel Messi, le jour où il a égalé le record national de sélections.

Une frappe de Sergio "Kun" Agüero en pivot au-dessus de la barre (8e), puis surtout un but d'Alejandro "Papu" Gomez, d'un petit piqué après une belle passe décisive d'Angel Di Maria (10e), ont lancé le match... aussitôt refermé, puisqu'il ne s'est à peu près rien passé ensuite, même si le Paraguay a dominé les débats.

Cette courte victoire est en tout cas suffisante pour garantir à l'Argentine (7 points dans le groupe A) une place en quarts, comme le Chili peu avant (1-1 face à l'Uruguay).

Pas vraiment un exploit, puisque quatre équipes sur cinq de chaque poule basculent vers ce premier tour à élimination directe. Messi, qui avait débuté en équipe nationale le 16 août 2005, a honoré lundi sa 147e apparition sous le maillot bleu et blanc, égalant ainsi le record national de Javier Mascherano, le "Jefecito" retraité depuis l'année dernière et qui fut son coéquipier à Barcelone (2010-2018).

Le sextuple Ballon d'Or détient déjà le record de buts en sélection (73). Mais cette nouvelle marque historique pour le capitaine argentin constrastait de manière étonnante avec la transparence de sa prestation sur le terrain de Brasilia.

Dans le stade Nacional Mané Garrincha de la capitale brésilienne, le N.10 de l'Albiceleste s'est montré très quelconque dans le jeu, contrairement à Di Maria, le seul joueur offensif à tenter de donner quelque relief à l'équipe.

Messi était peut-être dans une forme de gestion physique, lui qui aura 34 ans jeudi et rêve toujours de décrocher son premier titre majeur avec la sélection, après avoir perdu quatre finales, aux éditions 2007, 2015 et 2016 de la Copa America, et au Mondial 2014. Et cela fait 28 ans que l'Albiceleste est sevrée de titres.

L'Argentine, vainqueur du Paraguay (1-0), s'est qualifiée lundi soir pour les quarts de finale de la Copa America, de manière très poussive, y compris pour Lionel Messi, le jour où il a égalé le record national de sélections. Une frappe de Sergio "Kun" Agüero en pivot au-dessus de la barre (8e), puis surtout un but d'Alejandro "Papu" Gomez, d'un petit piqué après une belle passe décisive d'Angel Di Maria (10e), ont lancé le match... aussitôt refermé, puisqu'il ne s'est à peu près rien passé ensuite, même si le Paraguay a dominé les débats. Cette courte victoire est en tout cas suffisante pour garantir à l'Argentine (7 points dans le groupe A) une place en quarts, comme le Chili peu avant (1-1 face à l'Uruguay). Pas vraiment un exploit, puisque quatre équipes sur cinq de chaque poule basculent vers ce premier tour à élimination directe. Messi, qui avait débuté en équipe nationale le 16 août 2005, a honoré lundi sa 147e apparition sous le maillot bleu et blanc, égalant ainsi le record national de Javier Mascherano, le "Jefecito" retraité depuis l'année dernière et qui fut son coéquipier à Barcelone (2010-2018). Le sextuple Ballon d'Or détient déjà le record de buts en sélection (73). Mais cette nouvelle marque historique pour le capitaine argentin constrastait de manière étonnante avec la transparence de sa prestation sur le terrain de Brasilia. Dans le stade Nacional Mané Garrincha de la capitale brésilienne, le N.10 de l'Albiceleste s'est montré très quelconque dans le jeu, contrairement à Di Maria, le seul joueur offensif à tenter de donner quelque relief à l'équipe. Messi était peut-être dans une forme de gestion physique, lui qui aura 34 ans jeudi et rêve toujours de décrocher son premier titre majeur avec la sélection, après avoir perdu quatre finales, aux éditions 2007, 2015 et 2016 de la Copa America, et au Mondial 2014. Et cela fait 28 ans que l'Albiceleste est sevrée de titres.