Disputé exceptionnellement à Leicester, en raison de la tenue de la finale de l'Euro féminin de football à Wembley dimanche, ce match entre le champion en titre et le vainqueur de la Coupe d'Angleterre a évidemment une très faible valeur prédictive, mais il a été plein de promesses pour la saison à venir.

"Les matches de City contre nous sont généralement assez cool à regarder. On ne les gagne pas toujours, mais ils sont toujours distrayants (...) L'enseignement principal pour moi, aujourd'hui, c'est que les garçons sont prêts", a expliqué Jürgen Klopp après le match.

Les Citizens ont aussi montré de belles choses, même si Erling Haaland n'a trouvé que le haut de la barre alors qu'il était à sept mètres des buts, avec le gardien à terre, dans le temps additionnel (90+5).

Le score, à ce moment-là, était déjà de 3-1, et rien ne dit que ce but aurait changé quoi que ce soit, mais ce raté reste improbable pour un joueur qui avait marqué 86 fois en 89 matches avec Dortmund.

La question de l'adaptation du prodige norvégien, titulaire pour ce match, à la Premier League en général et au jeu de City en particulier sera l'une des clés de la saison pour les champions en titre.

Sa prestation a d'ailleurs été encourageante, à défaut d'être pleinement satisfaisante, compte tenu du peu d'automatismes qu'il a avec ses coéquipiers.

Il a, par exemple, fait jouer son physique hors-norme pour résister à un retour d'Andy Robertson, avant de frapper du gauche, mais Adrian, préféré à Alisson pour ce match, a bien repoussé sa tentative (34e).

Quelques secondes plus tard, il a été un tout petit peu trop court pour reprendre de l'extérieur du pied un centre fuyant (35e).

Nunez et Salah décisifs

Il ne fait cependant guère de doutes que ce manque relatif de réalisme est tout à fait passager et que les défenses anglaises et européennes auront tout à redouter du colosse cette saison.

Les Reds, à l'inverse, ont pu célébrer le premier but sous ses nouvelles couleurs de l'Uruguayen Darwin Nunez, devenu cet été le plus gros transfert de leur histoire, pour près de 100 M EUR.

Rentré à l'heure de jeu à la place de Roberto Firmino, "il a été quasiment dans toutes les situations dangereuses de la seconde période, ouvrant des espaces pour nous qu'on a pu utiliser. Il était aussi à la finition, (c'est) un bon match", a apprécié Klopp.

L'ancien joueur de Benfica a été à la conclusion d'un très beau mouvement où Thiago Alcantara a trouvé Mohamed Salah sur la droite, dont le centre a été remis de la tête par Robertson pour celle, plongeante et à bout portant, de Nunez (3-1, 90+4).

Un but qui a mis fin aux espoirs de City de revenir dans un match disputé pendant une demi-heure sur un rythme infernal de part et d'autre, avant de devenir plus inégal ensuite.

Les Reds avaient réussi à prendre l'ascendant sur une frappe enveloppée de Trent Alexander-Arnold, servi en retrait par Salah, qui avait trouvé le poteau rentrant d'Ederson (1-0, 21e).

L'Égyptien, qui a finalement prolongé son contrat sur les bords de la Mersey cet été, avait aussi inscrit un but sur pénalty -- provoqué par une tête de Nunez, détournée de la main par Ruben Dias -- pour redonner l'avantage aux siens en fin de match (2-1, 83e).

Entretemps, c'est Julian Alvarez, une autre recrue de City, qui avait remis les équipes à égalité à la 70e.

Ce premier Community Shield de l'ère Klopp lance en tout cas en beauté ce qui promet d'être encore un duel au coude à coude entre les deux meilleures équipes anglaises, qui semblent presque évoluer dans une division à part.

Disputé exceptionnellement à Leicester, en raison de la tenue de la finale de l'Euro féminin de football à Wembley dimanche, ce match entre le champion en titre et le vainqueur de la Coupe d'Angleterre a évidemment une très faible valeur prédictive, mais il a été plein de promesses pour la saison à venir."Les matches de City contre nous sont généralement assez cool à regarder. On ne les gagne pas toujours, mais ils sont toujours distrayants (...) L'enseignement principal pour moi, aujourd'hui, c'est que les garçons sont prêts", a expliqué Jürgen Klopp après le match.Les Citizens ont aussi montré de belles choses, même si Erling Haaland n'a trouvé que le haut de la barre alors qu'il était à sept mètres des buts, avec le gardien à terre, dans le temps additionnel (90+5).Le score, à ce moment-là, était déjà de 3-1, et rien ne dit que ce but aurait changé quoi que ce soit, mais ce raté reste improbable pour un joueur qui avait marqué 86 fois en 89 matches avec Dortmund.La question de l'adaptation du prodige norvégien, titulaire pour ce match, à la Premier League en général et au jeu de City en particulier sera l'une des clés de la saison pour les champions en titre.Sa prestation a d'ailleurs été encourageante, à défaut d'être pleinement satisfaisante, compte tenu du peu d'automatismes qu'il a avec ses coéquipiers.Il a, par exemple, fait jouer son physique hors-norme pour résister à un retour d'Andy Robertson, avant de frapper du gauche, mais Adrian, préféré à Alisson pour ce match, a bien repoussé sa tentative (34e).Quelques secondes plus tard, il a été un tout petit peu trop court pour reprendre de l'extérieur du pied un centre fuyant (35e).Il ne fait cependant guère de doutes que ce manque relatif de réalisme est tout à fait passager et que les défenses anglaises et européennes auront tout à redouter du colosse cette saison.Les Reds, à l'inverse, ont pu célébrer le premier but sous ses nouvelles couleurs de l'Uruguayen Darwin Nunez, devenu cet été le plus gros transfert de leur histoire, pour près de 100 M EUR.Rentré à l'heure de jeu à la place de Roberto Firmino, "il a été quasiment dans toutes les situations dangereuses de la seconde période, ouvrant des espaces pour nous qu'on a pu utiliser. Il était aussi à la finition, (c'est) un bon match", a apprécié Klopp.L'ancien joueur de Benfica a été à la conclusion d'un très beau mouvement où Thiago Alcantara a trouvé Mohamed Salah sur la droite, dont le centre a été remis de la tête par Robertson pour celle, plongeante et à bout portant, de Nunez (3-1, 90+4).Un but qui a mis fin aux espoirs de City de revenir dans un match disputé pendant une demi-heure sur un rythme infernal de part et d'autre, avant de devenir plus inégal ensuite.Les Reds avaient réussi à prendre l'ascendant sur une frappe enveloppée de Trent Alexander-Arnold, servi en retrait par Salah, qui avait trouvé le poteau rentrant d'Ederson (1-0, 21e).L'Égyptien, qui a finalement prolongé son contrat sur les bords de la Mersey cet été, avait aussi inscrit un but sur pénalty -- provoqué par une tête de Nunez, détournée de la main par Ruben Dias -- pour redonner l'avantage aux siens en fin de match (2-1, 83e).Entretemps, c'est Julian Alvarez, une autre recrue de City, qui avait remis les équipes à égalité à la 70e.Ce premier Community Shield de l'ère Klopp lance en tout cas en beauté ce qui promet d'être encore un duel au coude à coude entre les deux meilleures équipes anglaises, qui semblent presque évoluer dans une division à part.