Près de la moitié des joueurs dernièrement repris par Fernando Santos, le sélectionneur national du Portugal, évolue en Angleterre. La Premier League est un véritable nid à pépites portugaises, à commencer par le plus en vue du moment: Diogo Jota (23 ans). Le jeune buteur, qui a signé à Liverpool cet été en provenance de Wolverhampton pour cinquante millions d'euros, réalise un début de saison sensationnel. Alors qu'il avait été recruté en tant que supersub, il est tout doucement en train de chiper la place de titulaire de Roberto Firmino dans le trio offensif presque inamovible de Jürgen Klopp, aux côtés de Mohamed Salah et Sadio Mané.
...

Près de la moitié des joueurs dernièrement repris par Fernando Santos, le sélectionneur national du Portugal, évolue en Angleterre. La Premier League est un véritable nid à pépites portugaises, à commencer par le plus en vue du moment: Diogo Jota (23 ans). Le jeune buteur, qui a signé à Liverpool cet été en provenance de Wolverhampton pour cinquante millions d'euros, réalise un début de saison sensationnel. Alors qu'il avait été recruté en tant que supersub, il est tout doucement en train de chiper la place de titulaire de Roberto Firmino dans le trio offensif presque inamovible de Jürgen Klopp, aux côtés de Mohamed Salah et Sadio Mané. Le Red en est déjà à sept buts en seulement dix matches disputés pour les champions en titre et il s'est fendu d'un triplé mercredi dernier en Champions League face à l'Atalanta. Autre ténor outre-Manche, Manchester City n'est pas en reste et a fait sauter la banque cet été pour s'adjuger les services de Rúben Dias, une autre pépite lusitanienne. Le défenseur central de 23 ans a coûté 68 millions aux Citizens et s'est déjà imposé comme titulaire indiscutable, tant dans son club qu'en sélection (22 caps). Il fait également l'unanimité dans le vestiaire comme le confirmait Kyle Walker au micro de BT Sport: "Ils sont fantastiques ( Aymeric Laporte et Dias, ndlr), surtout Rúben Dias. Depuis qu'il est arrivé, il enchaîne les matches. Il est sans doute une grande recrue, avec beaucoup de qualités". City où il côtoie un certain Bernardo Silva qui, à 26 ans, peut encore faire les beaux jours de la Seleção. Il est évidemment impossible de ne pas citer Wolverhampton lorsque l'on évoque les Portugais de Premier League. Les bonnes relations de Jorge Mendes avec les Wolves ont pour conséquence que le groupe coaché par Nuno Espírito Santo compte pas moins de neuf joueurs lusitaniens en ses rangs. Si quelques habitués de la sélection font partie du noyau ( João Moutinho, Rui Patrício, Nélson Semedo), la majorité des Portugais de Molineux est encore très jeune. Rúben Neves (23 ans) gratifie ainsi les Anglais de son jeu léché depuis trois saisons, tandis que Pedro Neto, ailier gauche de vingt ans, l'a rejoint un an plus tard. Le club de Leander Dendoncker a d'ailleurs encore déboursé un montant record de quarante millions d'euros cet été pour recruter la jeune pépite Fábio Silva. L'attaquant de 18 ans est considéré comme une future star mondiale et pourrait rapidement devenir un titulaire indiscutable de l'autre côté de la Manche. L'autre étoile montante de la Seleçao n'est autre que le Golden Boy 2019, João Félix (vingt ans). Transféré pour 126 millions de Benfica à l'Atlético de Madrid en 2019, l'attaquant est désormais l'un des pions clés de la formation de Diego Simeone, qui l'associe au vétéran uruguayen Luis Suárez devant. Le buteur, très agile techniquement, est pour de nombreux observateurs un futur Ballon d'or en puissance et fait figure de successeur idéal de Cristiano Ronaldo en sélection. Mais la Premier League n'est évidemment pas le seul refuge des Portugais en quête de gloire. Le Barça n'a pas hésité non plus à miser sur le talent venu de l'ouest. Les Blaugranas ont ainsi déposé 31 millions d'euros sur la table pour s'attacher les services du jeune Trincão (vingt ans, ex-Braga), qui reçoit déjà la confiance de Ronald Koeman qui l'aligne fréquemment aux côtés de Lionel Messi. Renato Sanches, la révélation de l'EURO 2016, n'a toujours que 23 ans et ne doit pas non plus être perdu de vue. Après des passages manqués au Bayern et à Swansea City, il retrouve petit à petit son meilleur niveau depuis son passage au LOSC, à l'été 2019. D'autres jeunes talents sont également en train d'éclore aux quatre coins de l'Europe et pourraient très rapidement être appelés en sélection par Fernando Santos. Rafael Leão (21 ans) est l'auteur d'un début de saison canon au Milan AC, tandis Gedson Fernandes est couvé par José Mourinho à Tottenham. La composition de la liste des 23 pour l'EURO promet en tout cas d'être un sacré casse-tête et les Portugais, emmenés par papy CR7, d'être de sérieux clients. Leandro Thibaut (st.)