"Jack Grealish se débrouille bien. Il nous a aidé à atteindre la première place du championnat et a joué à un haut niveau toute la saison. Mais tout le monde n'est pas aussi décisif à tout moment", déclarait Pep Guardiola la semaine dernière lorsque la presse britannique l'interrogeait pour la énième fois sur l'état de forme de son onéreux transfuge anglais du dernier été. Avant cela, le techncien espagnol a également affirmé que "Grealish avait parfaitement commencé la saison" et qu'il "était toujours parmi les meilleurs joueurs sur le terrain". Cela n'empêche pas de voir les interrogations autour du milieu de terrain être de plus en plus nombreuses. Ce n'est d'ailleurs pas vraiment une surprise. En posant ses valises du côté de Manchester City pour 117,5 millions d'euros, Greaslish est devenu le transfert le plus cher de l'histoire de la Premier League. A Aston Villa, il était l'une des sensations du championnat, mais depuis son transfert chez les Skyblues, il est retombé dans un certain anonymat.
...

"Jack Grealish se débrouille bien. Il nous a aidé à atteindre la première place du championnat et a joué à un haut niveau toute la saison. Mais tout le monde n'est pas aussi décisif à tout moment", déclarait Pep Guardiola la semaine dernière lorsque la presse britannique l'interrogeait pour la énième fois sur l'état de forme de son onéreux transfuge anglais du dernier été. Avant cela, le techncien espagnol a également affirmé que "Grealish avait parfaitement commencé la saison" et qu'il "était toujours parmi les meilleurs joueurs sur le terrain". Cela n'empêche pas de voir les interrogations autour du milieu de terrain être de plus en plus nombreuses. Ce n'est d'ailleurs pas vraiment une surprise. En posant ses valises du côté de Manchester City pour 117,5 millions d'euros, Greaslish est devenu le transfert le plus cher de l'histoire de la Premier League. A Aston Villa, il était l'une des sensations du championnat, mais depuis son transfert chez les Skyblues, il est retombé dans un certain anonymat.Les débuts du transfert record sous les couleurs de son nouvel employeur furent pourtant prometteurs. Titulaire lors des sept premiers matches de la saison, il obligeait d'autres stars du club comme Raheem Sterling et Riyad Mahrez à rester vissées sur le banc. A l'occasion de son deuxième duel contre Norwich, il a marqué l'un des cinq buts de siens 5-0 et une semaine plus tard, offrait son premier caviar contre Arsenal. On pensait la machine lancée mais ce n'était qu'un mirage. Très vite la mécanique rutilante de Birmingham allait commencer à se gripper. Grealish a perdu sa place sur le terrain et est retournée dans l'ombre. Un mois après, il recommençait à marquer en Champions League contre le RB Leipzig, mais le malaise allait pourtant continuer à s'installer. Après ce match de C1, il a en effet fallu attendre la mi-décembre pour que Little Jack puisse célébrer à nouveau un but lors d'une autre victoire sur un score fleuve (7-0 contre Leeds). Il restait alors sur une période de disette de 15 matches. Lors de ses sept derniers matches, Grealish est de nouveau resté muet, et dans trois de ceux-ci, il est même resté sur le banc. En 25 duels sous le maillot des Cityzens, il n'a marqué que trois buts et délivré autant de passes décisives. Mais après tout, ses statistiques à Birmingham n'étaient pas non plus impressionnantes avec 7 buts et 12 assists sur l'ensemble de la saison. A la décharge de l'international anglais, une vilaine blessure au pied le perturbe au quotidien depuis quelques temps.Mais la presse britannique n'estime pas qu'il s'agit d'une bonne excuse. Ils attendent de bien meilleures statistiques de Grealish. Pour eux, s'il a pu atteindre certains chiffres à Aston Villa, il doit être capable de faire encore mieux à City. Ces attentes élevées mettent beaucoup de pression sur les épaules de Grealish, comme il l'a expliqué dans une interview sur Sky Sports. "Cette étiquette de prix autour de mon cou me fait poser des questions lorsque je suis moins efficace", a-t-il déclaré. "Est-ce qu'il vaut cet argent ? Où sont ses buts et ses passes décisives ? Je comprends cela. Je dois voir cette pression comme un privilège. C'est spécial qu'un club ait voulu dépenser une telle somme pour moi. J'espère pouvoir le récompenser en marquant des buts et en remportant des trophées."Celui qui a été international anglais à 14 reprises avait lui-même espéré beaucoup plus de son transfert à Manchester comme il l'avait confié au Daily Telegraph. "C'est beaucoup plus difficile que je ne le pensais de s'adapter à un nouveau manager et à de nouveaux coéquipiers. Je pensais que j'aurais la balle beaucoup plus souvent, mais ça ne marche pas du tout comme ça. J'ai beaucoup moins de ballons ici qu'à Aston Villa."L'attention excessive dont Grealish a fait l'objet dans la presse tabloïd britannique n'a pas non plus favorisé une intégration plus rapide du milieu de terrain. Ces médias ne le lâchent pas car il est l'un des footballeurs les plus populaires d'Angleterre. Mais Grealish n'est pas toujours irréprochable non plus comme la fois où il a été filmé ivre mort alors qu'on lui refusait l'entrée dans une boîte de nuit. La fois d'après, c'était sa nouvelle coupe de cheveux qui faisait la Une. Il y a toujours quelque chose à dire sur Jack Grealish. Devons-nous nous concentrer sur les faibles statistiques du joueur ou est-il lui-même un problème ? On peut aussi ajouter que Pep Guardiola l'a rapidement lancé dans le grand bain, alors qu'il faut parfois des mois à un joueur pour s'habituer au jeu très chorégraphié de l'entraîneur espagnol. Ou est-ce juste un style d'équipe qui ne lui convient pas ? Le site de datas WhoScored a calculé que seul Kevin De Bruyne a donné plus de passes clés en Premier League cette saison. Le rouquin belge a aussi eu un problème d'efficacité en début de saison quand ses centres et ses passes n'étaient pas conclues victorieusement par ses partenaires. Le problème de Grealish pourrait peut-être être résolu en trouvant enfin un successeur à Sergio Agüero, un attaquant capable d'exploiter les bonnes passes de KDB et de Grealish.