Juan Carlos Garrido (entraîneur du FC Brugeois) : "C'était un match difficile face à une grosse équipe qui traverse une bonne période. Notre première période ne fut pas bonne. Il n'y avait pas d'intensité, d'agressivité. C'était trop facile pour Bordeaux. Concéder un but dès la 3-ème minute, ce n'était pas bon pour la confiance... Ce fut meilleur en deuxième période. Là, j'ai reconnu mon équipe. Mais il reste du travail".

Thomas Meunier (attaquant du Club Bruges), dans la DH : "En première période, nous n'avons pas du tout respecté les consignes. Donk, par exemple, n'était pas censé évoluer au coeur de la défense. Plus généralement, nous avons évolué beaucoup trop bas et nous n'avons pas assez harcelé le porteur du ballon adverse. Les deux buts que nous avons encaissés, nous les avons offerts. Une fois encore, une fois de plus. Cela arrive décidément beaucoup trop souvent chez nous cette saison. (A la mi-temps), le coach s'est fâché pour la première fois. Il nous a, vertement, rappelés à l'ordre. En seconde période, nous avons joué plus haut et notre production s'est légèrement bonifiée. Mais on ne pouvait guère espérer mieux. Tout ne fut pas négatif, toutefois. Nous n'avons pas fait buisson creux. Nous méritions mieux à Newcastle, nous avons battu Maritimo et partagé l'enjeu, chez nous, avec une bonne équipe anglaise. Aurions-nous pu faire mieux ? Évidemment !"

Vladan Kujovic (gardien du Club Bruges), dans la DH : "Le chemin de notre redressement sera encore bien long. Entre autres lacunes, nous avons manqué de concentration et notre confiance en nous n'est pas au zénith."

Francis Gillot (entraîneur de Bordeaux) : "Cette qualification récompense les joueurs pour leur bon début de saison. On leur a posé beaucoup de problèmes. 2-0 à la pause, c'était le juste score. Bruges a poussé ensuite et on leur a donné un but. On s'est fait peur durant trois ou quatre minutes en fin de match mais globalement on a bien maîtrisé cette rencontre, surtout techniquement. Bruges n'a pas su comment nous prendre. Ils n'ont pas compris notre système de jeu en première période. Ils ont corrigé le tir en deuxième période mais c'était trop tard pour eux... Il reste un match à jouer contre Newcastle. Je ne sais pas encore si j'alignerai une équipe de titulaires. Nous sommes qualifiés; je ne sais pas si c'est vraiment intéressant de terminer premier du groupe. Il va y avoir beaucoup de matches à gérer en décembre. Je dois en tenir compte. (A propos du doublé de Jussiê) Jussiê ? Deux occases, deux buts. Il retrouve son niveau de la fin de saison dernière. Il est très régulier mais il peut encore faire mieux".

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Juan Carlos Garrido (entraîneur du FC Brugeois) : "C'était un match difficile face à une grosse équipe qui traverse une bonne période. Notre première période ne fut pas bonne. Il n'y avait pas d'intensité, d'agressivité. C'était trop facile pour Bordeaux. Concéder un but dès la 3-ème minute, ce n'était pas bon pour la confiance... Ce fut meilleur en deuxième période. Là, j'ai reconnu mon équipe. Mais il reste du travail". Thomas Meunier (attaquant du Club Bruges), dans la DH : "En première période, nous n'avons pas du tout respecté les consignes. Donk, par exemple, n'était pas censé évoluer au coeur de la défense. Plus généralement, nous avons évolué beaucoup trop bas et nous n'avons pas assez harcelé le porteur du ballon adverse. Les deux buts que nous avons encaissés, nous les avons offerts. Une fois encore, une fois de plus. Cela arrive décidément beaucoup trop souvent chez nous cette saison. (A la mi-temps), le coach s'est fâché pour la première fois. Il nous a, vertement, rappelés à l'ordre. En seconde période, nous avons joué plus haut et notre production s'est légèrement bonifiée. Mais on ne pouvait guère espérer mieux. Tout ne fut pas négatif, toutefois. Nous n'avons pas fait buisson creux. Nous méritions mieux à Newcastle, nous avons battu Maritimo et partagé l'enjeu, chez nous, avec une bonne équipe anglaise. Aurions-nous pu faire mieux ? Évidemment !" Vladan Kujovic (gardien du Club Bruges), dans la DH : "Le chemin de notre redressement sera encore bien long. Entre autres lacunes, nous avons manqué de concentration et notre confiance en nous n'est pas au zénith." Francis Gillot (entraîneur de Bordeaux) : "Cette qualification récompense les joueurs pour leur bon début de saison. On leur a posé beaucoup de problèmes. 2-0 à la pause, c'était le juste score. Bruges a poussé ensuite et on leur a donné un but. On s'est fait peur durant trois ou quatre minutes en fin de match mais globalement on a bien maîtrisé cette rencontre, surtout techniquement. Bruges n'a pas su comment nous prendre. Ils n'ont pas compris notre système de jeu en première période. Ils ont corrigé le tir en deuxième période mais c'était trop tard pour eux... Il reste un match à jouer contre Newcastle. Je ne sais pas encore si j'alignerai une équipe de titulaires. Nous sommes qualifiés; je ne sais pas si c'est vraiment intéressant de terminer premier du groupe. Il va y avoir beaucoup de matches à gérer en décembre. Je dois en tenir compte. (A propos du doublé de Jussiê) Jussiê ? Deux occases, deux buts. Il retrouve son niveau de la fin de saison dernière. Il est très régulier mais il peut encore faire mieux". Sportfootmagazine.be, avec Belga