L'intensité était au rendez-vous dès le coup d'envoi: l'AC Milan donnait le temps et l'Inter n'abdiquait pas. C'est au moment où le rythme a quelque peu baissé que Soualiho Meïté a récupéré un mauvais dégagement de Matteo Darmian pour glisser le ballon à Ibrahimovic peu inquiété par la marquage d'Aleksandar Kolarov (33e, 0-1).

L'Inter a réagi et sur un centre d'Ivan Perisic, une reprise de la tête d'Alexis Sanchez a été sauvée à même la ligne par Fikayo Tomori (34e). Bien seul face à trois joueurs de l'AC Milan, Lukaku n'a pas apprécié d'être en plus balancé par terre par Alessio Romagnoli. Le ton est alors monté sur la pelouse notamment entre Lukaku et Ibrahimovic, qui se sont échangé des grossièretés avant de se retrouver tête contre tête. Pour calmer les choses, l'arbitre a averti les deux joueurs (45e).

La seconde période a débuté par une belle intervention de Saelemaekers dans les pieds de Perisic (48e). L'Inter a poursuivi sur sa lancée et il a fallu un nouveau sauvetage de Tomori pour empêcher Lukaku d'égaliser (54e). Peu après, Ibrahimovic a reçu un deuxième carton jaune pour une faute sur Kolarov (57e). A dix, la tâche de l'AC Milan était devenue plus difficile et Lukaku a égalisé sur un penalty (71e, 1-1). Les 'Nerazzurri' ont continué à profiter de leur supériorité numérique et Eriksen, monté au jeu (88e), leur a donné la victoire su coup franc (90e+7, 2-1).

Romelu Lukaku et Zlatan Ibrahimovicont failli en venir aux mains et se sont échangés des insultes lors du match entre l'AC Milan et l'Inter Milan mardi en Coupe d'Italie. Les deux joueurs avaient hérité d'une carte jaune avant qu'Ibrahimovic ne soit exclu en seconde période.

L'altercation Lukaku et Ibrahimovic a débuté après une faute de Romagnoli sur le Diable Rouge en fin de première période. Les deux joueurs se sont retrouvés tête contre tête. Sur les micros, on pouvait ensuite entendre Lukaku accuser Ibrahimovic d'avoir insulté sa maman et le Diable Rouge a répondu en insultant Ibrahimovic et sa femme.

Les deux joueurs ont écopé d'un carton jaune alors que le score affichait 0-1 pour l'AC Milan après un but d'Ibrahimovic, exclu en seconde période après avoir écopé d'un deuxième carton rouge. Lukaku a ensuite inscrit le but égalisateur avant qu'Eriksen n'offre la victoire à l'Inter en prolongations.

Stefan Pioli, l'entraîneur de l'AC Milan, n'avait pas souhaité revenir sur les incidents après la rencontre. "Ils sont adultes et testés au coronavirus, je ne sais pas ce qu'ils se sont dits, mais ça peut arriver. Zlatan a présenté ses excuses au groupe après la rencontre. Il s'est un peu emporté dans sa volonté d'aider l'équipe."

Antonio Conte, l'entraîneur de l'Inter Milan, a également précisé qu'il ne savait pas ce que les deux joueurs s'étaient dits. "Ce sont deux gagnants. Romelu a montré sa colère et je pense que c'est une bonne chose. Romelu est autorisé à se mettre en colère de temps en temps. Il fait des progrès. Il est un joueur très important pour nous."

L'intensité était au rendez-vous dès le coup d'envoi: l'AC Milan donnait le temps et l'Inter n'abdiquait pas. C'est au moment où le rythme a quelque peu baissé que Soualiho Meïté a récupéré un mauvais dégagement de Matteo Darmian pour glisser le ballon à Ibrahimovic peu inquiété par la marquage d'Aleksandar Kolarov (33e, 0-1). L'Inter a réagi et sur un centre d'Ivan Perisic, une reprise de la tête d'Alexis Sanchez a été sauvée à même la ligne par Fikayo Tomori (34e). Bien seul face à trois joueurs de l'AC Milan, Lukaku n'a pas apprécié d'être en plus balancé par terre par Alessio Romagnoli. Le ton est alors monté sur la pelouse notamment entre Lukaku et Ibrahimovic, qui se sont échangé des grossièretés avant de se retrouver tête contre tête. Pour calmer les choses, l'arbitre a averti les deux joueurs (45e). La seconde période a débuté par une belle intervention de Saelemaekers dans les pieds de Perisic (48e). L'Inter a poursuivi sur sa lancée et il a fallu un nouveau sauvetage de Tomori pour empêcher Lukaku d'égaliser (54e). Peu après, Ibrahimovic a reçu un deuxième carton jaune pour une faute sur Kolarov (57e). A dix, la tâche de l'AC Milan était devenue plus difficile et Lukaku a égalisé sur un penalty (71e, 1-1). Les 'Nerazzurri' ont continué à profiter de leur supériorité numérique et Eriksen, monté au jeu (88e), leur a donné la victoire su coup franc (90e+7, 2-1).Romelu Lukaku et Zlatan Ibrahimovicont failli en venir aux mains et se sont échangés des insultes lors du match entre l'AC Milan et l'Inter Milan mardi en Coupe d'Italie. Les deux joueurs avaient hérité d'une carte jaune avant qu'Ibrahimovic ne soit exclu en seconde période.L'altercation Lukaku et Ibrahimovic a débuté après une faute de Romagnoli sur le Diable Rouge en fin de première période. Les deux joueurs se sont retrouvés tête contre tête. Sur les micros, on pouvait ensuite entendre Lukaku accuser Ibrahimovic d'avoir insulté sa maman et le Diable Rouge a répondu en insultant Ibrahimovic et sa femme. Les deux joueurs ont écopé d'un carton jaune alors que le score affichait 0-1 pour l'AC Milan après un but d'Ibrahimovic, exclu en seconde période après avoir écopé d'un deuxième carton rouge. Lukaku a ensuite inscrit le but égalisateur avant qu'Eriksen n'offre la victoire à l'Inter en prolongations.Stefan Pioli, l'entraîneur de l'AC Milan, n'avait pas souhaité revenir sur les incidents après la rencontre. "Ils sont adultes et testés au coronavirus, je ne sais pas ce qu'ils se sont dits, mais ça peut arriver. Zlatan a présenté ses excuses au groupe après la rencontre. Il s'est un peu emporté dans sa volonté d'aider l'équipe." Antonio Conte, l'entraîneur de l'Inter Milan, a également précisé qu'il ne savait pas ce que les deux joueurs s'étaient dits. "Ce sont deux gagnants. Romelu a montré sa colère et je pense que c'est une bonne chose. Romelu est autorisé à se mettre en colère de temps en temps. Il fait des progrès. Il est un joueur très important pour nous."