Le retour d'Ada Hegerberg en sélection

En 2017, Ada Hegerberg stoppait sa carrière internationale car elle n'appréciait pas la façon dont la fédération de football norvégienne traitait ses joueuses féminines. L'un des principaux problèmes concernait les primes de matches, qui sont devenues les mêmes pour les deux sexes peu après son départ. La première lauréate du Ballon d'Or a tout de même refusé de jouer pour son pays, car son combat ne se résumait pas à l'argent. En 2020, elle a déclaré au quotidien britannique The Guardian que les problèmes qu'elle dénonçait concernaient aussi l'inégalité des chances ainsi que la mauvaise qualité des terrains et des équipements alloués au football féminin.
...

En 2017, Ada Hegerberg stoppait sa carrière internationale car elle n'appréciait pas la façon dont la fédération de football norvégienne traitait ses joueuses féminines. L'un des principaux problèmes concernait les primes de matches, qui sont devenues les mêmes pour les deux sexes peu après son départ. La première lauréate du Ballon d'Or a tout de même refusé de jouer pour son pays, car son combat ne se résumait pas à l'argent. En 2020, elle a déclaré au quotidien britannique The Guardian que les problèmes qu'elle dénonçait concernaient aussi l'inégalité des chances ainsi que la mauvaise qualité des terrains et des équipements alloués au football féminin.Plusieurs raisons ont poussé l'attaquante de l'Olympique Lyonnais à finalement revenir sur sa décision à la fin du mois de mars. Cela lui manquait de représenter son pays et son combat pour rendre le football meilleur pour les autres jeunes femmes a aussi évolué d'une autre manière. Elle a aussi constaté les progrès au sein de l'Association norvégienne de football où la présidente Lise Klaveness a joué un rôle important. C'est elle qui a ramené Hegerberg autour de la table. Les deux femmes ont brièvement joué ensemble en sélection où elles se sont en quelque sorte passées le témoin. Elles partagent une vision commune quant aux combats à mener et cela a facilité les négocations de l'aveu d'Ada Hegerberg.Le 8 avril, la meilleure buteuse de la Ligue des champions féminine a réenfilé un maillot norvégien pour la première fois depuis près de cinq ans et a réouvert son compteur de buts après seulement 21 minutes. Avec un triplé contre le Kosovo, Ada Hegerberg a immédiatement montré qu'elle était bel et bien de retour avec la Norvège.Le record de buts inscrits par Wayne Rooney pour la sélection anglaise est menacé depuis un certain temps déjà. Harry Kanen'est cependant plus le grand favori pour atteindre le premier la barre des 54 réalisations sous le maillot des Three Lions. L'attaquante Ellen White a inscrit son 50e but contre la Macédoine du Nord et laisse derrière elle Kane, qui est bloqué à 49. Contre l'Irlande du Nord, elle aurait pu égaler le record de 53 buts de Rooney avec un triplé, mais elle n'a pas réussi à trouver la faille. En juin, elle aura une autre chance d'y parvenir lorsque les Anglaises défieront nos Red Flames et les Pays-Bas dans des joutes amicales. Après ce sera l'Euro qui pointera le bout du nez, même si Kane comptera sur la Ligue des Nations pour espérer alimenter son compteur. Le duel White vs Kane pour prendre le trône de Rooney s'annonce donc intense.Le match entre l'Irlande du Nord et l'Angleterre a permis d'établir un autre record. 15 348 personnes sont venues assister à la rencontre. Jamais dans le passé autant de personnes n'avaient assisté à un match de football féminin en Irlande du Nord.Le WEURO 2022 approche à grands pas et bon nombre de sélections dévoilent leurs nouvelles tenues pour l'événement. Nos Red Flames porteront pour la première fois un maillot spécialement créé pour elles au lieu d'un dérivé de celui des Diables rouges. Parmi les différences marquantes, le choix de la couleur pour les duels à domicile. Ce maillot sera noir au lieu du rouge classique. L'Union Belge considère ces liquettes spéciales comme un hommage aux performances des Red Flames et au développement du football féminin. Signe que les temps changent, les Diables rouges porteront aussi également le maillot des dames lors d'un match de la Ligue des Nations en juin. Il existe également une édition limitée des maillots des Suédoises qui explique les clés pour battre cette équipe. Sur cette étiquette figurent les qualités et les faiblesses de toutes les joueuses suédoises. ''Dans l'analyse, nous montrons exactement comment nous gagnons, comment nous jouons et comment les adversaires pourraient avoir une chance de nous arrêter. Notre équipe est meilleure que jamais et nous abordons le tournoi avec courage et confiance. Nous espérons que le peuple suédois sera derrière nous cet été, c'est un moment important pour notre équipe", a déclaré Stina Blackstenius, attaquante de l'équipe féminine suédoise. On retrouve également un document dans lequel l'analyste en chef de l'équipe, Anders Eriksson, explique la tactique de l'équipe et les qualités et défauts de ses joueuses."La ministre de la Défense du Canada" a mis un terme à sa carrière internationale en étant remplacée à la 46e minute du match amical contre le Nigeria. En janvier dernier , la gardienne Stéphanie Labbé avait également quitté le PSG et avait signifié qu'elle disputerait son dernier match officiel avec le Canada. Labbé compte 86 sélections en équipe nationale dont 81 apparitions en tant que titulaire. Elle a aussi préservé ses filets inviolés à 44 reprises et surtout décroché une médaille d'or olympique à Tokyo. Personne n'a oublié son rôle majeur lors de la séance de tirs au but en finale contre la Suède. Les trois premiers pays européens à se qualifier pour la Coupe du monde en Australie et en Nouvelle-Zélande sont connus depuis cette semaine. La France a remporté ses huit rencontres jusqu'à présent et, à deux journées de la fin des qualifications, elle peut déjà réserver son billet pour juillet 2023. La Suède a partagé l'enjeu contre l'Irlande et compte neuf points d'avance sur la Finlande à un match de la fin. Elle ne peut plus être rejointe. La troisième équipe féminine européenne qui peut déjà se préparer pour la Coupe du monde est l'Espagne. Après sa victoire contre l'Ecosse (0-2), la Roja possède désormais une avance suffisante sur ces même Ecossaises ainsi que sur les Hongroises.