Le 24 novembre 2021, les espoirs de passer l'hiver européen du FC Bruges sont douchés par le RB Leipzig qui vient de balayer les Blauw en Zwart sur leurs terres sur le score un score de forfait (0-5). Le meilleur homme sur la pelouse du Jan Breydel stadion était sans contestation Christopher Nkunku. Le Français a été un véritable poison pour la défense brugeoise et a terminé le match avec deux buts et une passe décisive à son compteur. L'entraîneur adjoint Achim Beierlorzer n'avait pas tari d'éloges sur l'attaquant. "Christopher joue une saison incroyable et est dans la forme de sa vie. C'est un joueur de classe mondiale", avait-il déclaré.
...

Le 24 novembre 2021, les espoirs de passer l'hiver européen du FC Bruges sont douchés par le RB Leipzig qui vient de balayer les Blauw en Zwart sur leurs terres sur le score un score de forfait (0-5). Le meilleur homme sur la pelouse du Jan Breydel stadion était sans contestation Christopher Nkunku. Le Français a été un véritable poison pour la défense brugeoise et a terminé le match avec deux buts et une passe décisive à son compteur. L'entraîneur adjoint Achim Beierlorzer n'avait pas tari d'éloges sur l'attaquant. "Christopher joue une saison incroyable et est dans la forme de sa vie. C'est un joueur de classe mondiale", avait-il déclaré.Les semaines suivantes, Nkunku a poursuivi sur sa lancée et aujourd'hui, son bilan statistique affiche 17 buts en Bundesliga. C'est mieux qu'Erling Haaland, qui n'a cependant joué que 19 matches en raison d'une blessure. Avec 14 passes décisives en plus, l'attaquant français est donc impliqué sur 31 buts de Leipzig en 29 matchs de championnat. En Ligue des champions aussi, Nkunku met l'eau à la bouche de ses supporters. Il a secoué les filets à sept reprises en phase de groupe et s'est même offert un triplé sur le terrain de Manchester City. Malgré ses brillantes prestations, Leipzig n'a pourtant pas réussi à se qualifier pour la phase à élimination directe.Nkunku a été formé au PSG. Il a fait ses débuts au sein de l'équipe première en 2015, mais les saisons suivantes, il est surtout resté dans un costume de réserviste. Ce n'était pas étonnant étant donné la concurrence à son poste avec les Neymar, Kylian Mbappé et Edinson Cavani. Les Parisiens disposaient de suffisamment de richesse offensive pour ne pas utiliser Nkunku plus que de raison. Lors de l'été 2019, le titi réalise qu'il n'a plus d'avenir dans la capitale française. Il insiste pour être transféré et finit par rejoindre Leipzig pour 13 millions d'euros.Dans l'ancienne Allemagne de l'Est, il paraphe un contrat jusqu'en 2024. Lors de sa première saison, l'entraîneur Julian Nagelsmann l'a utilisé à différents postes. Il a joué en tant qu'attaquant de soutien et ailier gauche, mais a également disputé de nombreux matchs en tant que milieu de terrain central et offensif. Il a terminé ce premier exercice en Allemagne avec 5 buts et 15 passes décisives. Les perspectives semblaient intéressantes pour Nkunku, mais il vivra une saison suivante plus difficile. Les blessures ont freiné sa progression et ses statistiques furent moins bonnes que lors de sa première saison.Le départ de Nagelsmann au Bayern Munich va provoquer l'arrivée de l'Américain Jesse Marsch sur le banc. Issu de la galaxie Red Bull, il n'obtient pas de bons résultats et le club ne figure qu'à la onzième place de la Bundesliga quand il est prié de se chercher un nouvel employeur au début du mois de décembre. Contrairement au reste de l'équipe, Nkunku n'a pour sa part pas manqué ses débuts en championnat. L'attaquant a empilé les buts et les passes décisives toute la saison. "Nkunku n'a tout simplement aucun point faible", affirmait Jesse Marsch. Le départ de l'Américain au profit de l'Allemand Domenico Tedesco n'a eu aucun impact négatif sur le rendement du Français. Toutes compétitions confondues, Christopher Nkunku est désormais impliqué dans 46 buts en 42 matchs. Des statistiques assez phénoménales.Cette saison de haut vol n'est forcément pas passée inaperçue. À la fin du mois de mars, Nkunku a été appelé pour la première fois en équipe de France et de nombreux grands clubs européens veulent lui faire la cour cet été. Surtout Manchester United qui aurait montré un intérêt concret. L'entraîneur intérimaire Ralf Rangnick le connaît bien pour l'avoir côtoyé à Leipzig et il inciterait le conseil d'administration de United à débourser les 70 millions d'euros réclamés par le club allemand pour se séparer de son joueur clé. Son ancien club, le PSG, aimerait également le faire revenir et Nkunku ne dirait pas non à un retour au Parc des Princes. En signant un doublé sur la pelouse de la redoutable Atalanta et en offrant ainsi un billet pour les demi-finales de l'Europa League, Christopher Nkunku a montré qu'il donnait des ailes à Leipzig. Mais aussi qu'il était prêt à prendre son envol ailleurs.