"C'est peut-être le meilleur transfert de l'histoire du club", affirme l'entraîneur de Brentford, Thomas Frank au sujet de Christian Eriksen après la victoire 2-0 à domicile contre Burnley samedi dernier. Le milieu de terrain a joué un match solide et est à l'origine de l'ouverture du score à cinq minutes de la fin du match grâce à un magnifique centre. Grâce à cette victoire, The Bees enregistrent un 6 sur 6 pour la première fois cette saison et s'éloignent lentement de la zone de relégation.

Tout le monde a encore en mémoire les images de l'été lorsqu'Eriksen s'effondrait lors du match de l'Euro contre la Finlande. Il a été immédiatement transporté à l'hôpital, a subi une intervention chirurgicale d'urgence et a été équipé d'un défibrillateur. Malgré cet incident effrayant, son intention de redevenir footballeur professionnel a été claire dès les premiers instants.

Entraînements dans ses anciens clubs

En Serie A, il est interdit de jouer avec un défibrillateur. Le milieu de terrain ne pouvait donc pas revenir sur le terrain sous le maillot de son club, l'Inter Milan. Après un accord mutuel, le club et le joueur ont décidé de rompre le contrat les liant en décembre 2021. Pendant sa recherche d'un nouveau foyer, le meneur de jeu a effectué son retour sur les terrains d'entraînement. En décembre, il s'est entraîné avec l'un de ses premiers clubs, l'Odense BK et en janvier, il a été autorisé à effectuer des sessions avec le Jong Ajax.

Entre-temps, l'entraîneur de Brentford, Thomas Frank, a noué des contacts avec Eriksen. Les deux hommes ne sont pas des inconnus puisque Frank a déjà eu son compatriote sous son aile lorsqu'il était en charge des U17 danois. "Pour moi, ce n'était pas un pari d'amener Christian à Brentford. J'étais convaincu qu'il pouvait encore être performant.", expliquera-t-il.

Christian Eriksen avec Andreas Skov Olsen, la dernière recrue danoise du FC Bruges, à sa droite. "Nous avons besoin de Christian au Mondial", affirme ce dernier., iStock
Christian Eriksen avec Andreas Skov Olsen, la dernière recrue danoise du FC Bruges, à sa droite. "Nous avons besoin de Christian au Mondial", affirme ce dernier. © iStock

Les médias impressionnés

Eriksen est le premier footballeur à jouer avec un défibrillateur en Premier League. L'ancien joueur de l'Ajax et de Tottenham affirme que l'appareil ne le dérange pas. "Je fais confiance aux médecins, à mon coeur et au défibrillateur. Si j'avais eu peur, je ne serais pas revenu. J'espère que mon incident servira à quelque chose et que les gens prendront conscience que de telles choses peuvent arriver. J'espère qu'il y aura beaucoup de défibrillateurs supplémentaires pour aider les gens"., a raconté Christian Eriksen.

La belle prestation contre Burnley n'a pas échappé aux médias britanniques. "Il est vraiment de retour. Chaque touche de balle, dribble et passe semblait amener une occasion de but. Et tout cela pendant nonante minutes", écrivait la BBC.

La sélection a besoin de son meneur de jeu

En novembre prochain, la Coupe du monde se disputera au Qatar et Eriksen espère être de la partie. "Mon objectif est de participer à la Coupe du monde. Je suis sûr que je peux le faire, car je me sens physiquement en pleine forme. Mon coeur n'est plus un obstacle", a-t-il déclaré dans une interview à la télévision danoise.

La sensation danoise du FC Bruges Andreas Skov Olsen a confié à Het Nieuwsblad qu'il espèrait que son meneur de jeu sera présent dans le groupe qui s'envolera pour le Qatar. "Nous avons beaucoup de qualité, mais pour gagner la Coupe du monde, nous avons besoin de Christian. Je suppose qu'il sera là et j'ai hâte d'être sur le terrain avec lui".

"C'est peut-être le meilleur transfert de l'histoire du club", affirme l'entraîneur de Brentford, Thomas Frank au sujet de Christian Eriksen après la victoire 2-0 à domicile contre Burnley samedi dernier. Le milieu de terrain a joué un match solide et est à l'origine de l'ouverture du score à cinq minutes de la fin du match grâce à un magnifique centre. Grâce à cette victoire, The Bees enregistrent un 6 sur 6 pour la première fois cette saison et s'éloignent lentement de la zone de relégation.Tout le monde a encore en mémoire les images de l'été lorsqu'Eriksen s'effondrait lors du match de l'Euro contre la Finlande. Il a été immédiatement transporté à l'hôpital, a subi une intervention chirurgicale d'urgence et a été équipé d'un défibrillateur. Malgré cet incident effrayant, son intention de redevenir footballeur professionnel a été claire dès les premiers instants.En Serie A, il est interdit de jouer avec un défibrillateur. Le milieu de terrain ne pouvait donc pas revenir sur le terrain sous le maillot de son club, l'Inter Milan. Après un accord mutuel, le club et le joueur ont décidé de rompre le contrat les liant en décembre 2021. Pendant sa recherche d'un nouveau foyer, le meneur de jeu a effectué son retour sur les terrains d'entraînement. En décembre, il s'est entraîné avec l'un de ses premiers clubs, l'Odense BK et en janvier, il a été autorisé à effectuer des sessions avec le Jong Ajax.Entre-temps, l'entraîneur de Brentford, Thomas Frank, a noué des contacts avec Eriksen. Les deux hommes ne sont pas des inconnus puisque Frank a déjà eu son compatriote sous son aile lorsqu'il était en charge des U17 danois. "Pour moi, ce n'était pas un pari d'amener Christian à Brentford. J'étais convaincu qu'il pouvait encore être performant.", expliquera-t-il.Eriksen est le premier footballeur à jouer avec un défibrillateur en Premier League. L'ancien joueur de l'Ajax et de Tottenham affirme que l'appareil ne le dérange pas. "Je fais confiance aux médecins, à mon coeur et au défibrillateur. Si j'avais eu peur, je ne serais pas revenu. J'espère que mon incident servira à quelque chose et que les gens prendront conscience que de telles choses peuvent arriver. J'espère qu'il y aura beaucoup de défibrillateurs supplémentaires pour aider les gens"., a raconté Christian Eriksen.La belle prestation contre Burnley n'a pas échappé aux médias britanniques. "Il est vraiment de retour. Chaque touche de balle, dribble et passe semblait amener une occasion de but. Et tout cela pendant nonante minutes", écrivait la BBC.En novembre prochain, la Coupe du monde se disputera au Qatar et Eriksen espère être de la partie. "Mon objectif est de participer à la Coupe du monde. Je suis sûr que je peux le faire, car je me sens physiquement en pleine forme. Mon coeur n'est plus un obstacle", a-t-il déclaré dans une interview à la télévision danoise.La sensation danoise du FC Bruges Andreas Skov Olsen a confié à Het Nieuwsblad qu'il espèrait que son meneur de jeu sera présent dans le groupe qui s'envolera pour le Qatar. "Nous avons beaucoup de qualité, mais pour gagner la Coupe du monde, nous avons besoin de Christian. Je suppose qu'il sera là et j'ai hâte d'être sur le terrain avec lui".