Christian Eriksen a partagé de chez lui, sur le canapé, la joie de l'équipe danoise d'atteindre les huitièmes de finale du championnat d'Europe des nations de football. Le malheureux meneur de jeu, qui a été victime d'un arrêt cardiaque lors du premier match contre la Finlande le 12 juin et a dû être réanimé sur la pelouse, a été le premier à féliciter son équipe pour sa victoire 4-1 contre la Russie, lundi soir à Copenhague. "Christian a immédiatement envoyé un message dans notre application de groupe. C'était génial de l'entendre tout de suite", a déclaré le défenseur Jens Stryger Larsen.

Cette qualification directe est une surprise. Les Danois semblaient, après leurs défaites contre la Finlande (0-1) et la Belgique (1-2), mal embarqués dans le groupe B. Les inquiétudes concernant la santé d'Eriksen pesaient sur l'esprit des joueurs. Mais lors du troisième et dernier match de groupe contre la Russie, l'équipe est restée concentrée et s'est imposée 1-4, de quoi terminer 2e derrière la Belgique et de se hisser en huitièmes de finale. Elle rencontrera le Pays de Galles samedi à Amsterdam. "Nos fans nous ont donné des ailes. Sans eux, ce n'était pas possible", a commenté l'entraîneur national danois Kasper Hjulmand. "J'espérais vraiment une nuit magique comme celle-ci. Ces joueurs ont su se frayer un chemin dans le coeur des Danois. Ils sont devenus des idoles pour les jeunes garçons et filles. Je suis si heureux."

Christian Eriksen a partagé de chez lui, sur le canapé, la joie de l'équipe danoise d'atteindre les huitièmes de finale du championnat d'Europe des nations de football. Le malheureux meneur de jeu, qui a été victime d'un arrêt cardiaque lors du premier match contre la Finlande le 12 juin et a dû être réanimé sur la pelouse, a été le premier à féliciter son équipe pour sa victoire 4-1 contre la Russie, lundi soir à Copenhague. "Christian a immédiatement envoyé un message dans notre application de groupe. C'était génial de l'entendre tout de suite", a déclaré le défenseur Jens Stryger Larsen. Cette qualification directe est une surprise. Les Danois semblaient, après leurs défaites contre la Finlande (0-1) et la Belgique (1-2), mal embarqués dans le groupe B. Les inquiétudes concernant la santé d'Eriksen pesaient sur l'esprit des joueurs. Mais lors du troisième et dernier match de groupe contre la Russie, l'équipe est restée concentrée et s'est imposée 1-4, de quoi terminer 2e derrière la Belgique et de se hisser en huitièmes de finale. Elle rencontrera le Pays de Galles samedi à Amsterdam. "Nos fans nous ont donné des ailes. Sans eux, ce n'était pas possible", a commenté l'entraîneur national danois Kasper Hjulmand. "J'espérais vraiment une nuit magique comme celle-ci. Ces joueurs ont su se frayer un chemin dans le coeur des Danois. Ils sont devenus des idoles pour les jeunes garçons et filles. Je suis si heureux."