"Ils ont une équipe très dynamique avec une grande intensité. Ils sont très dangereux à domicile comme à l'extérieur", a-t-il dit mercredi, pour couper court aux propos de ceux qui voient déjà son équipe soulever le trophée européen à Bakou le 29 mai.

Son défenseur Cesar Azpilicueta a cependant admis que remporter un trophée était "une priorité" pour Chelsea, qui n'a plus d'autres titres à se mettre sous la dent cette saison. Une victoire en Europa League garantirait en outre aux Londoniens une place en Ligue des champions la saison prochaine, quel que soit leur classement en Premier League.

Invaincu cette saison dans la compétition, Chelsea sera handicapé par les absences de Callum Hudsoi-Odoi, la petite perle convoitée par le Bayern Munich, et du défenseur central international allemand Antonio Rüdiger, opéré d'un genou mardi et pour qui la saison est terminée.

Gary Cahill, autre arrière central touché au tendon d'Achille, et Ethan Ampadu n'ont pas fait non plus le voyage à Francfort.

Les seuls autres centraux de formation dans l'effectif sont Andreas Christensen et David Luiz, même si Sarri a l'option de faire jouer Azpilicueta en charnière, en cas de besoin.

Côté allemand, l'entraîneur de l'Eintracht Adi Hütter fait profil bas: "Nous allons devoir souffrir, a-t-il dit, nous affrontons un adversaire supérieur, mais nous devons aussi apprécier cela. Nous nous sentons très bien dans le rôle de l'outsider".

Avec son trio balkanique Luka Jovic, Ante Rebic et Filip Kostic, Francfort n'est cependant pas à court d'arguments pour inquiéter les Anglais.

Le Serbe Jovic, à 21 ans, a marqué 25 buts cette saison et a tapé dans l'oeil des recruteurs des plus grands clubs européens. Son compatriote Kostic, 26 ans, et le Croate Rebic, 25 ans, ont été les deux autres grands artisans des succès de l'Eintracht en Europa League jusqu'ici.