La victoire est allée à celui qui en avait le plus besoin, et donc le plus envie.

Sir Alex avait d'ailleurs laissé Wayne Rooney, Shinji Kagawa, Rio Ferdinand et David De Gea sur le banc. On eut rarement l'impression que les champions pouvaient l'emporter. Au contraire, puisque Lindegaard dut détourner un tir d'Oscar sur le poteau à la 14-ème, et que Moses rata incroyablement le cadre, seul face au but, sur un service de Mata à la 17-ème.

La décision tomba donc en fin de match après une récupération de Ramirez, qui s'engouffra dans le camp local. Il servit alors Mata dont la frappe croisée du gauche fut lègèrement et malencontreusement déviée hors de portée de Lindegaard par Jones.

Manchester United perdit ensuite Rafael, auteur d'un vilain geste sur son compatriote brésilien David Luiz - qui l'avait nargué - à la 89-ème.

Chelsea réalise en tout cas la bonne affaire. D'autant qu'il aura l'occasion de frapper un autre coup fulmant mercredi. En match en retard, les hommes de Rafael Benitez affronteront en effet Tottenham, 5e, à 20h45, et pourraient quasiment s'assurer une place définitive sur le podium.

La victoire est allée à celui qui en avait le plus besoin, et donc le plus envie. Sir Alex avait d'ailleurs laissé Wayne Rooney, Shinji Kagawa, Rio Ferdinand et David De Gea sur le banc. On eut rarement l'impression que les champions pouvaient l'emporter. Au contraire, puisque Lindegaard dut détourner un tir d'Oscar sur le poteau à la 14-ème, et que Moses rata incroyablement le cadre, seul face au but, sur un service de Mata à la 17-ème. La décision tomba donc en fin de match après une récupération de Ramirez, qui s'engouffra dans le camp local. Il servit alors Mata dont la frappe croisée du gauche fut lègèrement et malencontreusement déviée hors de portée de Lindegaard par Jones. Manchester United perdit ensuite Rafael, auteur d'un vilain geste sur son compatriote brésilien David Luiz - qui l'avait nargué - à la 89-ème. Chelsea réalise en tout cas la bonne affaire. D'autant qu'il aura l'occasion de frapper un autre coup fulmant mercredi. En match en retard, les hommes de Rafael Benitez affronteront en effet Tottenham, 5e, à 20h45, et pourraient quasiment s'assurer une place définitive sur le podium.