"Personnellement, je suis satisfait car j'ai réalisé de grands matches, marqué le nombre de buts et réalisé le nombre d'assists que je m'étais fixés mais collectivement, je reste sur ma faim", a récemment analysé pour nous Eden Hazard. "On aurait pu réaliser de meilleurs résultats. J'ai très bien joué pendant les deux premiers mois, avant de connaître un petit coup de mou, un contrecoup sans doute de la préparation et de l'enchaînement des rencontres, avant de retrouver un bon niveau depuis un mois et demi."

"Il faut encore lui laisser du temps"

"Hazard fut un joueur important pour l'équipe pendant toute la saison", nous a d'abord expliqué le coach de Chelsea Rafael Benitez, avant de nuancer. "Chelsea a décidé de miser sur de nombreux jeunes joueurs l'été passé et il fait partie de ces promesses qui essaient depuis juillet de tirer leur épingle du jeu. Il a dû s'adapter au football anglais et on peut dire qu'il y est parvenu mais je suis certain qu'il peut être meilleur. Il faut encore lui laisser le temps. Il a réalisé une bonne saison mais il peut et il doit encore s'améliorer car il incarne le futur du club." On est loin de l'emballement belge, né de ses exploits en début de saison et cette nomination au prix de joueur de l'année. La presse anglaise, si prompte à s'emballer, partage l'avis de Benitez.

"On lui reproche de choisir ses moments"

"Quand il est arrivé, on attendait un peu le nouveau Messi venu de France", nous a expliqué Simon Johnson, journaliste au London Evening Standard. "Cette impression avait été renforcée par la mise en scène de son arrivée sur Twitter et par son prix d'achat. Il symbolisait en quelque sorte le tournant pris par Chelsea, qui laissait tomber son football physique pour plus de rapidité et de technique. Il a connu des débuts parfaits. Il volait sur le terrain puis, à l'image de toute l'équipe, il s'est un peu éteint, pas aidé par le départ de Roberto Di Matteo et l'arrivée de Benitez. On lui reproche de ne pas savoir briller pendant 90 minutes et de choisir ses moments. Je me souviens du match aller au Steaua : il fut désastreux. Mais quelques jours plus tard, il faisait basculer la rencontre de Cup, face à Manchester United. Au final, il réalise une très bonne première saison mais si certains font la fine bouche, c'est parce qu'il regorge de talent et qu'il pourrait encore le montrer plus souvent. Depuis six semaines, il est revenu au plus haut niveau et son entente avec Mata est fantastique."

Stéphane Vande Velde

"Personnellement, je suis satisfait car j'ai réalisé de grands matches, marqué le nombre de buts et réalisé le nombre d'assists que je m'étais fixés mais collectivement, je reste sur ma faim", a récemment analysé pour nous Eden Hazard. "On aurait pu réaliser de meilleurs résultats. J'ai très bien joué pendant les deux premiers mois, avant de connaître un petit coup de mou, un contrecoup sans doute de la préparation et de l'enchaînement des rencontres, avant de retrouver un bon niveau depuis un mois et demi.""Il faut encore lui laisser du temps""Hazard fut un joueur important pour l'équipe pendant toute la saison", nous a d'abord expliqué le coach de Chelsea Rafael Benitez, avant de nuancer. "Chelsea a décidé de miser sur de nombreux jeunes joueurs l'été passé et il fait partie de ces promesses qui essaient depuis juillet de tirer leur épingle du jeu. Il a dû s'adapter au football anglais et on peut dire qu'il y est parvenu mais je suis certain qu'il peut être meilleur. Il faut encore lui laisser le temps. Il a réalisé une bonne saison mais il peut et il doit encore s'améliorer car il incarne le futur du club." On est loin de l'emballement belge, né de ses exploits en début de saison et cette nomination au prix de joueur de l'année. La presse anglaise, si prompte à s'emballer, partage l'avis de Benitez."On lui reproche de choisir ses moments""Quand il est arrivé, on attendait un peu le nouveau Messi venu de France", nous a expliqué Simon Johnson, journaliste au London Evening Standard. "Cette impression avait été renforcée par la mise en scène de son arrivée sur Twitter et par son prix d'achat. Il symbolisait en quelque sorte le tournant pris par Chelsea, qui laissait tomber son football physique pour plus de rapidité et de technique. Il a connu des débuts parfaits. Il volait sur le terrain puis, à l'image de toute l'équipe, il s'est un peu éteint, pas aidé par le départ de Roberto Di Matteo et l'arrivée de Benitez. On lui reproche de ne pas savoir briller pendant 90 minutes et de choisir ses moments. Je me souviens du match aller au Steaua : il fut désastreux. Mais quelques jours plus tard, il faisait basculer la rencontre de Cup, face à Manchester United. Au final, il réalise une très bonne première saison mais si certains font la fine bouche, c'est parce qu'il regorge de talent et qu'il pourrait encore le montrer plus souvent. Depuis six semaines, il est revenu au plus haut niveau et son entente avec Mata est fantastique."Stéphane Vande Velde