"Nous pouvons confirmer qu'il y a bien eu un incident raciste à l'égard d'un de nos joueurs lors des dernières minutes du match à Kiev, de la part d'une petite partie des supporters locaux. Nous condamnons avec la plus grande fermeté ce type de comportements odieux", a déclaré Chelsea dans un communiqué.

"Cela a été signalé à l'arbitre (l'Allemand Tobias Stieler, ndlr) juste après le coup de sifflet final et les dirigeants du club ont parlé avec le référent UEFA immédiatement après le match. Nous attendons que l'UEFA mène une enquête approfondie et nous y apporterons notre entière coopération", a ajouté le club.

Le joueur ayant été victime de ces agissements racistes serait Callum Hudson-Odoi, selon certains médias britanniques.

Le jeune attaquant de 18 ans aurait notamment entendu des cris de singe après avoir inscrit le cinquième but des Blues, larges vainqueurs 0-5 à l'Olimpiyskyi de Kiev, et qualifiés pour les quarts de finale (contre le Slavia Prague).

"Nous pouvons confirmer qu'il y a bien eu un incident raciste à l'égard d'un de nos joueurs lors des dernières minutes du match à Kiev, de la part d'une petite partie des supporters locaux. Nous condamnons avec la plus grande fermeté ce type de comportements odieux", a déclaré Chelsea dans un communiqué."Cela a été signalé à l'arbitre (l'Allemand Tobias Stieler, ndlr) juste après le coup de sifflet final et les dirigeants du club ont parlé avec le référent UEFA immédiatement après le match. Nous attendons que l'UEFA mène une enquête approfondie et nous y apporterons notre entière coopération", a ajouté le club.Le joueur ayant été victime de ces agissements racistes serait Callum Hudson-Odoi, selon certains médias britanniques. Le jeune attaquant de 18 ans aurait notamment entendu des cris de singe après avoir inscrit le cinquième but des Blues, larges vainqueurs 0-5 à l'Olimpiyskyi de Kiev, et qualifiés pour les quarts de finale (contre le Slavia Prague).