En mai 2012, Manchester United n'était éloigné du titre que de cent secondes. Sergio Aguero avait alors marqué pour City dans un match mémorable contre QPR et l'autre club de la ville était reparti avec le titre.

À Sunderland, où le match de Manchester United s'était terminé un peu plus tôt, sir Alex Ferguson (71) avait réprimé sa déception. Sur le chemin du retour, il avait déjà réfléchi à une tactique pour reconquérir le titre, le treizième au service de United.

van Persie

Le renforcement à l'avant a été la clé de la victoire. Après une énième saison décevante d'Arsenal, où il jouait depuis huit ans, Robin van Persie en a eu assez. Ses 30 buts et 12 assists en 38 matches ne lui ont rien rapporté, du coup le meilleur buteur de la compétition anglaise a estimé qu'il était temps de gagner des prix avec ces chiffres. Il a fait savoir au club londonien qu'il ne prolongerait pas son contrat.

Manchester City semblait être l'étape suivante logique, même si cette équipe disposait déjà de nombreux avants-centres. Les Skyblues avaient déjà débauché Nasri, Kolo Touré, Clichy et Adebayor d'Arsenal. Van Persie y aurait donc trouver quelques collègues.

Cependant, Arsène Wenger a également négocié avec Sir Alex Ferguson, qui ne voulait pas que son voisin devienne encore plus fort. Ils ont négocié à eux deux au plus haut niveau. Wenger a réussi à obtenir 30 millions d'euros. Van Persie s'est vu doter du numéro symbolique 20 des Red Devils. La chasse au titre était ouverte.

Records Près de dix mois plus tard, United est devenu champion et van Persie a détrôné Luis Suarez. United, qui domine depuis le mois de février, peut se targuer d'une saison très régulière. Jusqu'ici, les Mancuniens ont gagné 27 de leurs 34 matchs de compétition et fêtent le titre avec encore 4 matches devant eux. Chapeau, même si ce n'est pas un record puisqu'en 2001 United a été sacré champion à cinq journées de la fin de la saison.

Cependant, l'équipe peut encore tenter de battre le record de points détenu par Chelsea. En 2005, Chelsea a remporté 95 points sur un maximum de 114. Si United gagne ses quatre matches restants, il en comptera 96.

Les hommes de Ferguson peuvent également atteindre un autre record, qui dépendra celui-là des prochains matches de City. En 2000, Man U avait été titré avec 19 points d'avance...

Rooney


Si la saison peut encore un peu s'améliorer, Ferguson ne la qualifie cependant pas d'année culte. United s'est montré vulnérable, à mi-parcours il avait déjà 'offert' 28 buts à ses adversaires, le pire chiffre de toutes les équipes du top dix ! Trop de choses ont mal tourné dans les Coupes (d'Angleterre et de la Ligue). En Ligue des Champions, les joueurs se sont heurtés au Real Madrid.

Il est à souligner que Ferguson n'a pas hésité à laisser Wayne Rooney sur le banc contre le Real. Rooney a joué une saison moins bonne que la précédente et n'est plus indéboulonnable. Ferguson s'est déjà montré capable de laisser partir ses vedettes - pensez à Beckham, Ronaldo, Stam ou Van Nistelrooij - ce qui a rapidement mené à des spéculations autour du départ de Rooney.

Cependant, United souffre d'une équipe vieillissante. Evra et Vidic ont presque 32 ans, Ferdinand 35, Scholes 38 et Giggs 40. Les Fergies Babes (Scholes a remporté son onzième titre, Giggs son treizième) doivent être remplacés mais c'est quelque chose dont l'Écossais est tout à fait capable. Parce qu'un nouveau défi l'attend. Si on ajoute les SuperCoupes, Ferguson a remporté 49 trophées. Nul doute qu'il ne connaîtra pas de repos avant d'en afficher 50 à son compteur.

Peter t'Kint

En mai 2012, Manchester United n'était éloigné du titre que de cent secondes. Sergio Aguero avait alors marqué pour City dans un match mémorable contre QPR et l'autre club de la ville était reparti avec le titre. À Sunderland, où le match de Manchester United s'était terminé un peu plus tôt, sir Alex Ferguson (71) avait réprimé sa déception. Sur le chemin du retour, il avait déjà réfléchi à une tactique pour reconquérir le titre, le treizième au service de United. van Persie Le renforcement à l'avant a été la clé de la victoire. Après une énième saison décevante d'Arsenal, où il jouait depuis huit ans, Robin van Persie en a eu assez. Ses 30 buts et 12 assists en 38 matches ne lui ont rien rapporté, du coup le meilleur buteur de la compétition anglaise a estimé qu'il était temps de gagner des prix avec ces chiffres. Il a fait savoir au club londonien qu'il ne prolongerait pas son contrat. Manchester City semblait être l'étape suivante logique, même si cette équipe disposait déjà de nombreux avants-centres. Les Skyblues avaient déjà débauché Nasri, Kolo Touré, Clichy et Adebayor d'Arsenal. Van Persie y aurait donc trouver quelques collègues. Cependant, Arsène Wenger a également négocié avec Sir Alex Ferguson, qui ne voulait pas que son voisin devienne encore plus fort. Ils ont négocié à eux deux au plus haut niveau. Wenger a réussi à obtenir 30 millions d'euros. Van Persie s'est vu doter du numéro symbolique 20 des Red Devils. La chasse au titre était ouverte. Records Près de dix mois plus tard, United est devenu champion et van Persie a détrôné Luis Suarez. United, qui domine depuis le mois de février, peut se targuer d'une saison très régulière. Jusqu'ici, les Mancuniens ont gagné 27 de leurs 34 matchs de compétition et fêtent le titre avec encore 4 matches devant eux. Chapeau, même si ce n'est pas un record puisqu'en 2001 United a été sacré champion à cinq journées de la fin de la saison. Cependant, l'équipe peut encore tenter de battre le record de points détenu par Chelsea. En 2005, Chelsea a remporté 95 points sur un maximum de 114. Si United gagne ses quatre matches restants, il en comptera 96. Les hommes de Ferguson peuvent également atteindre un autre record, qui dépendra celui-là des prochains matches de City. En 2000, Man U avait été titré avec 19 points d'avance... Rooney Si la saison peut encore un peu s'améliorer, Ferguson ne la qualifie cependant pas d'année culte. United s'est montré vulnérable, à mi-parcours il avait déjà 'offert' 28 buts à ses adversaires, le pire chiffre de toutes les équipes du top dix ! Trop de choses ont mal tourné dans les Coupes (d'Angleterre et de la Ligue). En Ligue des Champions, les joueurs se sont heurtés au Real Madrid. Il est à souligner que Ferguson n'a pas hésité à laisser Wayne Rooney sur le banc contre le Real. Rooney a joué une saison moins bonne que la précédente et n'est plus indéboulonnable. Ferguson s'est déjà montré capable de laisser partir ses vedettes - pensez à Beckham, Ronaldo, Stam ou Van Nistelrooij - ce qui a rapidement mené à des spéculations autour du départ de Rooney. Cependant, United souffre d'une équipe vieillissante. Evra et Vidic ont presque 32 ans, Ferdinand 35, Scholes 38 et Giggs 40. Les Fergies Babes (Scholes a remporté son onzième titre, Giggs son treizième) doivent être remplacés mais c'est quelque chose dont l'Écossais est tout à fait capable. Parce qu'un nouveau défi l'attend. Si on ajoute les SuperCoupes, Ferguson a remporté 49 trophées. Nul doute qu'il ne connaîtra pas de repos avant d'en afficher 50 à son compteur.Peter t'Kint