Dynamo Kiev - Club Brugge
...

Dynamo Kiev - Club Brugge Un déplacement à Kiev n'est déjà jamais évident en temps normal. Mais quand le Covid-19 s'invite, cela devient encore plus difficile. Jeudi soir, les Brugeois devront faire sans leur coach, Phillippe Clement (ainsi que l'ensemble de son staff) mais aussi et surtout sans leur maître à jouer, Hans Vanaken. Un fameux coup dur pour le Club face à une équipe qui sera, normalement, plus fraîche. Avant leur premier match de l'année, samedi dernier, les hommes de Mircea Lucescu n'avaient plus joué depuis le 12 décembre. Bruges devra en tout cas se méfier de trois hommes : Viktor Tsygankov, Vitaliy Mykolenko et Georgiy Buschman. L'Ukrainien de 23 ans est incontestablement l'un des meilleurs joueurs du championnat. Fortement courtisé lors des derniers mercatos (notamment par Naples, la Roma, Tottenham ou encore Séville), l'ailier droit n'a finalement pas quitté le Dynamo. Les dirigeants ukrainiens demandaient près de vingt millions d'euros, une somme jugée trop élevée. Lors des trois dernières saisons, ses statistiques sont assez folles : au minimum 17 buts et en moyenne, une dizaine de passes décisives. Cette saison, le joueur, né en Israël, continue de nouveau sur sa lancée avec huit buts et six assists en treize rencontres. Du lourd ! Âgé de 21 ans, Mykolenko est un pur produit du Dynamo Kiev. Chez les jeunes, il évoluait en tant que défenseur central gauche, rôle dans lequel il évoluait aussi en équipe nationale. Mais depuis qu'il a été intégré dans le noyau professionnel, l'Ukrainien évolue sur le flanc gauche. Mykolenko est un véritable athlète, un coureur incroyable avec un énorme moteur. Il n'a aucune difficulté à couvrir toute la longueur du terrain. Par contre, défensivement, on reproche beaucoup au jeune Ukrainien de manquer de franchise et de patience. Face à un David Okereke assez puissant, il pourrait se retrouver en difficulté. Une bonne chose pour les Blauw en Zwart. Ce gardien a aussi été formé à Kiev. Il évolue d'ailleurs depuis le début de sa carrière au Dynamo. Véritable rempart (il dirige la meilleure défense du championnat), il a disputé la quasi intégralité des rencontres cette saison, sauf quand il a attrapé le Covid-19. Bushchan est aussi international ukrainien depuis quelques mois. Son premier match (un mauvais souvenir pour lui) date du 7 octobre et une défaite 7-1 en France. Aux Brugeois de tenter de lui faire revivre le même genre de soirée... Arthur Gosset (st.)