"En fait, c'est impossible, mais parce que c'est vous, j'ai la conviction que c'est possible." Après l'incroyable victoire 4-0 de Liverpool contre le FC Barcelone, Jürgen Klopp rapporte ses propres mots, distillés avant la rencontre à ses gars.

Rappel des faits : à l'aller, le Barça s'impose chez lui 3-0, s'entrouvrant les portes d'une nouvelle finale de Ligue des Champions. Au Camp Nou, le facteur X blaugrana s'appelle Lionel Messi, qui claque deux buts, dont un sur un coup franc magistral. C'est pourtant bien le match retour qui reste dans l'histoire. Grâce notamment à ce corner rapidement joué par Trent Alexander-Arnold à destination de Divock Origi. Alors que les joueurs du Barça sont toujours occupés à s'organiser, notre compatriote marque le 4-0. La suite ? Un pur délire. Le commentateur Steve Hunter devient fou, comme en témoigne la vidéo ci-dessous.

Après le match, c'est Klopp qui régale. Dans l'une des innombrables interviewes accordées dans la foulée de cette qualif' inespérée, il déclare en regardant sa montre : "Il est 22h50. La plupart des enfants sont probablement déjà couchés. Alors je peux le dire maintenant : ces garçons sont des putains de géants. C'est incroyable ! Collez-moi une amende si vous voulez. Je n'ai simplement pas d'autres mots pour décrire ça."

Mo Salah, assis dans les gradins ce soir-là, le résume de façon plus sobre, grâce l'inscription imprimée sur son t-shirt noir : NEVER GIVE UP.

Feuille de match

Buts : Divock Origi 7e et 79e, Georginio Wijnaldum 54e et 56e

Liverpool : Alisson, Alexander-Arnold, Matip, Van Dijk, Robertson (Wijnaldum), Henderson, Fabinho, Milner, Shaqiri (Sturridge), Origi (Gomez), Mané

Barcelone : Ter Stegen, Roberto, Piqué, Lenglet, Alba, Vidal (Arthur), Busquets, Rakitic (Malcom), Coutinho (Semedo), Messi, Suárez

Anfield Road, Liverpool

Demi-finale de Champions League 2018-19

7 mai 2019

"En fait, c'est impossible, mais parce que c'est vous, j'ai la conviction que c'est possible." Après l'incroyable victoire 4-0 de Liverpool contre le FC Barcelone, Jürgen Klopp rapporte ses propres mots, distillés avant la rencontre à ses gars.Rappel des faits : à l'aller, le Barça s'impose chez lui 3-0, s'entrouvrant les portes d'une nouvelle finale de Ligue des Champions. Au Camp Nou, le facteur X blaugrana s'appelle Lionel Messi, qui claque deux buts, dont un sur un coup franc magistral. C'est pourtant bien le match retour qui reste dans l'histoire. Grâce notamment à ce corner rapidement joué par Trent Alexander-Arnold à destination de Divock Origi. Alors que les joueurs du Barça sont toujours occupés à s'organiser, notre compatriote marque le 4-0. La suite ? Un pur délire. Le commentateur Steve Hunter devient fou, comme en témoigne la vidéo ci-dessous.Après le match, c'est Klopp qui régale. Dans l'une des innombrables interviewes accordées dans la foulée de cette qualif' inespérée, il déclare en regardant sa montre : "Il est 22h50. La plupart des enfants sont probablement déjà couchés. Alors je peux le dire maintenant : ces garçons sont des putains de géants. C'est incroyable ! Collez-moi une amende si vous voulez. Je n'ai simplement pas d'autres mots pour décrire ça."Mo Salah, assis dans les gradins ce soir-là, le résume de façon plus sobre, grâce l'inscription imprimée sur son t-shirt noir : NEVER GIVE UP.