Yannick Carrasco (Atletico Madrid), Axel Witsel (Dortmund)et Thibaut Courtois (Real Madrid) n'ont pas accompagné les Diables Rouges à Kazan, où la Belgique affronte la Biélorussie mercredi dans le cadre des qualifications pour le Mondial 2022. Les trois joueurs sont retournés dans leurs clubs respectifs, a annoncé mardi l'Union belge de football.

Lundi, Romelu Lukaku, Jan Vertonghen et Thomas Meunier avaient déjà quitté la sélection, au lendemain de la victoire contre la République tchèque (3-0) au stade Roi Baudouin. Yari Verschaeren et Charles De Ketelaere avaient eux rejoint les Diables Rouges après le match des Espoirs de vendredi en Turquie. La Belgique est en tête du groupe E des qualifications pour le Mondial 2022 avec 13 points, 6 de plus que la Tchéquie, 2e. Le pays de Galles pointe à la 3e place avec 6 points et deux matches de moins. La Biélorussie (3 pts) est 4e tandis que l'Estonie ferme la marche avec 0 point. Le match de mercredi se jouera sur terrain neutre et à huis clos à Kazan, en Russie, étant donné la situation politique en Biélorussie.

Yannick Carrasco (Atletico Madrid), Axel Witsel (Dortmund)et Thibaut Courtois (Real Madrid) n'ont pas accompagné les Diables Rouges à Kazan, où la Belgique affronte la Biélorussie mercredi dans le cadre des qualifications pour le Mondial 2022. Les trois joueurs sont retournés dans leurs clubs respectifs, a annoncé mardi l'Union belge de football. Lundi, Romelu Lukaku, Jan Vertonghen et Thomas Meunier avaient déjà quitté la sélection, au lendemain de la victoire contre la République tchèque (3-0) au stade Roi Baudouin. Yari Verschaeren et Charles De Ketelaere avaient eux rejoint les Diables Rouges après le match des Espoirs de vendredi en Turquie. La Belgique est en tête du groupe E des qualifications pour le Mondial 2022 avec 13 points, 6 de plus que la Tchéquie, 2e. Le pays de Galles pointe à la 3e place avec 6 points et deux matches de moins. La Biélorussie (3 pts) est 4e tandis que l'Estonie ferme la marche avec 0 point. Le match de mercredi se jouera sur terrain neutre et à huis clos à Kazan, en Russie, étant donné la situation politique en Biélorussie.