Carlo Ancelotti, entraîneur du Real Madrid, battu 3-2 après prolongation par Chelsea mais qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions, estime que son équipe "a eu plus d'énergie à la fin pour rester en vie".

"L'équipe a beaucoup souffert, mais tous ont résisté. Rodrygo et (Eduardo) Camavinga, c'était justement pour ajouter de l'énergie. La débauche physique de Chelsea a été énorme dans leur pressing, et c'est cela qui nous a donné l'avantage dans la prolongation. (Sur le match) On ne mérita pas le 2-0. C'est vrai qu'on n'avait pas assez faim de but au début, mais nos sorties de balle ont été très bonnes."

Après le 2-0, "l'équipe a connu une baisse psychologique. Mais la magie du Santiago-Bernabéu aide les joueurs. C'est inexplicable", a encore ajouté le coach "très heureux" d'arriver en demi-finale avec ce groupe. "En souffrant beaucoup, certes. Mais plus on souffre, plus je suis heureux".

Carlo Ancelotti, entraîneur du Real Madrid, battu 3-2 après prolongation par Chelsea mais qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions, estime que son équipe "a eu plus d'énergie à la fin pour rester en vie"."L'équipe a beaucoup souffert, mais tous ont résisté. Rodrygo et (Eduardo) Camavinga, c'était justement pour ajouter de l'énergie. La débauche physique de Chelsea a été énorme dans leur pressing, et c'est cela qui nous a donné l'avantage dans la prolongation. (Sur le match) On ne mérita pas le 2-0. C'est vrai qu'on n'avait pas assez faim de but au début, mais nos sorties de balle ont été très bonnes."Après le 2-0, "l'équipe a connu une baisse psychologique. Mais la magie du Santiago-Bernabéu aide les joueurs. C'est inexplicable", a encore ajouté le coach "très heureux" d'arriver en demi-finale avec ce groupe. "En souffrant beaucoup, certes. Mais plus on souffre, plus je suis heureux".