Après avoir brièvement repris espoir à la fin du mois de décembre, Eden Hazard déchante de nouveau sur le banc d'un Santiago Bernabeu dont il commence à connaître toutes les coutures . Pourtant, le Brainois ne souffre plus vraiment de problèmes physiques comme ce fut le cas par le passé et il n'a pas éprouvé de difficultés sur ce point lors de ses apparitions sur le pré, mêmes si la qualité des prestations étaient bien en-deça de celles qu'on est en droit d'attendre d'un joueur de standing. Lors des deux rencontres de Super Copa remporté par les Merengue, Hazard n'a même pas joué une seule minute... Inquiétant.

Comme il en a pris l'habitude ces derniers mois, Carlo Ancelotti a eu droit à son lot de questions concernant l'international belge. "J'alignerai la meilleure équipe possible contre Elche mais il faudra que je tienne compte de l'état de fatigue de ceux qui ont joué dimanche soir", a-t-il expliqué avant de doucher les (très maigres) espoirs du Brainois. "Je ne trouve pas que Vinicius soit fatigué donc je pense qu'il commencera la rencontre. Quand ses performances seront moins bonnes, je lui donnerai du repos mais ce n'est actuellement pas le cas."

Eden Hazard est-il donc tout simplement victime d'une concurrence plus performante ?"Il ne s'est rien passé de particulier avec Eden Hazard", a commenté Carletto. "La concurrence est très grande dans l'équipe et que je dois choisir le meilleur onze possible à chaque rencontre. Cette situation affecte de nombreux joueurs, je ne peux pas le nier. Mais il n'est pas le seul dans le cas, c'est pareil pour Bale, Nacho, Ceballos, Isco ou Jovic et d'autres", a continué le technicien italien au sourcil froncé. "Pour le moment, Eden s'entraîne et attend mon signal mais je sens qu'il répondra aux attentes quand on aura besoin de lui."

Le Real peut-il se permettre de laisser un aussi gros salaire végéter sur le banc sans possibilité de voir son horizon se dégager à court et à moyen terme ? Les rumeurs concernant un départ sont évidemment nombreuses en ce mois de janvier et Carlo Ancelotti y répond avec les poncifs habituels."Pour le moment, il est est toujours à Madrid. Il s'entraîne avec nous, reste concentré sur le club et nous ne pensons à rien d'autre". L'ancien entraîneur de Chelsea et de l'AC Milan a pourtant bien conscience de ne pas pouvoir faire de promesses en termes de temps de jeu à son numéro 7 belge. "Je n'ai pas à conseiller Hazard. Il a le caractère et l'expérience pour choisir ce qui est le meilleur pour sa carrière."Des mots qui laissent bien penser que lorsqu'on demandera à Ancelotti s'il tient absolument à conserver son ailier en cas de demande de transfert, la réponse devrait être plutôt non.

Après avoir brièvement repris espoir à la fin du mois de décembre, Eden Hazard déchante de nouveau sur le banc d'un Santiago Bernabeu dont il commence à connaître toutes les coutures . Pourtant, le Brainois ne souffre plus vraiment de problèmes physiques comme ce fut le cas par le passé et il n'a pas éprouvé de difficultés sur ce point lors de ses apparitions sur le pré, mêmes si la qualité des prestations étaient bien en-deça de celles qu'on est en droit d'attendre d'un joueur de standing. Lors des deux rencontres de Super Copa remporté par les Merengue, Hazard n'a même pas joué une seule minute... Inquiétant.Comme il en a pris l'habitude ces derniers mois, Carlo Ancelotti a eu droit à son lot de questions concernant l'international belge. "J'alignerai la meilleure équipe possible contre Elche mais il faudra que je tienne compte de l'état de fatigue de ceux qui ont joué dimanche soir", a-t-il expliqué avant de doucher les (très maigres) espoirs du Brainois. "Je ne trouve pas que Vinicius soit fatigué donc je pense qu'il commencera la rencontre. Quand ses performances seront moins bonnes, je lui donnerai du repos mais ce n'est actuellement pas le cas."Eden Hazard est-il donc tout simplement victime d'une concurrence plus performante ?"Il ne s'est rien passé de particulier avec Eden Hazard", a commenté Carletto. "La concurrence est très grande dans l'équipe et que je dois choisir le meilleur onze possible à chaque rencontre. Cette situation affecte de nombreux joueurs, je ne peux pas le nier. Mais il n'est pas le seul dans le cas, c'est pareil pour Bale, Nacho, Ceballos, Isco ou Jovic et d'autres", a continué le technicien italien au sourcil froncé. "Pour le moment, Eden s'entraîne et attend mon signal mais je sens qu'il répondra aux attentes quand on aura besoin de lui."Le Real peut-il se permettre de laisser un aussi gros salaire végéter sur le banc sans possibilité de voir son horizon se dégager à court et à moyen terme ? Les rumeurs concernant un départ sont évidemment nombreuses en ce mois de janvier et Carlo Ancelotti y répond avec les poncifs habituels."Pour le moment, il est est toujours à Madrid. Il s'entraîne avec nous, reste concentré sur le club et nous ne pensons à rien d'autre". L'ancien entraîneur de Chelsea et de l'AC Milan a pourtant bien conscience de ne pas pouvoir faire de promesses en termes de temps de jeu à son numéro 7 belge. "Je n'ai pas à conseiller Hazard. Il a le caractère et l'expérience pour choisir ce qui est le meilleur pour sa carrière."Des mots qui laissent bien penser que lorsqu'on demandera à Ancelotti s'il tient absolument à conserver son ailier en cas de demande de transfert, la réponse devrait être plutôt non.