"Je demande à la CAF que la finale soit jouée lundi", a lancé l'entraîneur adjoint de l'Égypte Diaa al-Sayed après la qualification contre le Cameroun, jeudi, car le Sénégal, son adversaire, bénéficie d'un jour de récupération supplémentaire.

"Il y a une journée de récupération de plus pour le Sénégal, je souhaite que, comme on a avancé le match pour le 3e place (de dimanche à samedi, NDLR), on joue lundi", a précisé le technicien, remplaçant en conférence de presse le sélectionneur Carlos Queiroz, exclu pendant le match. Le Sénégal s'est qualifié mercredi contre le Burkina Faso (3-1) et l'Égypte a éliminé jeudi le Cameroun (0-0, 3 t.a.b. à 1).

En 2019, les deux demi-finales de la CAN avaient été jouées le même jour. En 2017, l'Égypte a bénéficié d'un jour de récupération de plus que le Cameroun mais a perdu la finale (2-1). Cette année, l'Egypte a disputé trois prolongations d'affilée pour se qualifier en finale.

L'Egypte a validé son ticket pour la finale de la Coupe d'Afrique des Nations en battant le Cameroun, pays hôte, jeudi soir au stade d'Olembé à Yaoundé. Les Pharaons se sont imposés à l'issue d'un match fermé (0-0), qui s'est décidé lors d'une séance de tirs au but lors de laquelle le gardien égyptien Abou Gabal s'est montré décisif. Mohamed Salah et les siens défieront le Sénégal de Sadio Mané dans une finale au sommet.

La première réelle occasion de la partie est venue de la tête de Michael Ngadeu. Sur corner, le défenseur camerounais de La Gantoise a vu sa tentative s'échouer sur la transversale (18e). Trop esseulé dans le premier acte, Mohamed Salah a obligé Andre Onana à effectuer une belle sortie dans ses pieds sur une passe en retrait manquée de Martin Hongla, passé par l'Antwerp (56e). Les Lions Indomptables ont ensuite trouvé le poteau sur une frappe aussi lointaine que puissante du joueur de Malines Samuel Gouet (70e).

L'Egypte a vu son coach portugais Carlos Queiroz être exclu pour avoir discuté de manière trop véhémente une décision arbitrale dans les arrêts de jeu du temps réglementaire. Visiblement fatiguées et quelque peu tétanisées par l'enjeu, les deux équipes les plus titrés d'Afrique, sept victoires pour les "Pharaons", cinq pour les "Lions Indomptables", ne sont pas parvenues à trouver la faille dans la défense de leur adversaire en prolongations.

C'est donc logiquement que l'issue de la rencontre s'est jouée aux tirs au but. Abou Gabal a arrêté les tentatives de Moukoudi et Léa-Siliki alors que Clinton N'Jie a manqué la cible, au grand dam de la légende locale Samuel Eto'o, désormais président de la FECAFOOT, fédération camerounaise de football, apparu dépité en tribunes. Dimanche, toujours à Olembé, l'Egypte tentera donc de décrocher un 8e sacre alors que le Sénégal, double finaliste, court toujours après sa première couronne continentale.

Lire aussi: CAN

"Je demande à la CAF que la finale soit jouée lundi", a lancé l'entraîneur adjoint de l'Égypte Diaa al-Sayed après la qualification contre le Cameroun, jeudi, car le Sénégal, son adversaire, bénéficie d'un jour de récupération supplémentaire."Il y a une journée de récupération de plus pour le Sénégal, je souhaite que, comme on a avancé le match pour le 3e place (de dimanche à samedi, NDLR), on joue lundi", a précisé le technicien, remplaçant en conférence de presse le sélectionneur Carlos Queiroz, exclu pendant le match. Le Sénégal s'est qualifié mercredi contre le Burkina Faso (3-1) et l'Égypte a éliminé jeudi le Cameroun (0-0, 3 t.a.b. à 1). En 2019, les deux demi-finales de la CAN avaient été jouées le même jour. En 2017, l'Égypte a bénéficié d'un jour de récupération de plus que le Cameroun mais a perdu la finale (2-1). Cette année, l'Egypte a disputé trois prolongations d'affilée pour se qualifier en finale. L'Egypte a validé son ticket pour la finale de la Coupe d'Afrique des Nations en battant le Cameroun, pays hôte, jeudi soir au stade d'Olembé à Yaoundé. Les Pharaons se sont imposés à l'issue d'un match fermé (0-0), qui s'est décidé lors d'une séance de tirs au but lors de laquelle le gardien égyptien Abou Gabal s'est montré décisif. Mohamed Salah et les siens défieront le Sénégal de Sadio Mané dans une finale au sommet. La première réelle occasion de la partie est venue de la tête de Michael Ngadeu. Sur corner, le défenseur camerounais de La Gantoise a vu sa tentative s'échouer sur la transversale (18e). Trop esseulé dans le premier acte, Mohamed Salah a obligé Andre Onana à effectuer une belle sortie dans ses pieds sur une passe en retrait manquée de Martin Hongla, passé par l'Antwerp (56e). Les Lions Indomptables ont ensuite trouvé le poteau sur une frappe aussi lointaine que puissante du joueur de Malines Samuel Gouet (70e). L'Egypte a vu son coach portugais Carlos Queiroz être exclu pour avoir discuté de manière trop véhémente une décision arbitrale dans les arrêts de jeu du temps réglementaire. Visiblement fatiguées et quelque peu tétanisées par l'enjeu, les deux équipes les plus titrés d'Afrique, sept victoires pour les "Pharaons", cinq pour les "Lions Indomptables", ne sont pas parvenues à trouver la faille dans la défense de leur adversaire en prolongations. C'est donc logiquement que l'issue de la rencontre s'est jouée aux tirs au but. Abou Gabal a arrêté les tentatives de Moukoudi et Léa-Siliki alors que Clinton N'Jie a manqué la cible, au grand dam de la légende locale Samuel Eto'o, désormais président de la FECAFOOT, fédération camerounaise de football, apparu dépité en tribunes. Dimanche, toujours à Olembé, l'Egypte tentera donc de décrocher un 8e sacre alors que le Sénégal, double finaliste, court toujours après sa première couronne continentale.