Hakan Calhanoglu a officiellement troqué mardi son maillot rossonero pour la tunique rivale nerazzurra: le meneur de jeu turc de 27 ans, en fin de contrat avec l'AC Milan, s'est engagé pour trois saisons avec l'Inter Milan.

"Hakan Calhanoglu est un nouveau joueur de l'Inter. Le milieu de terrain a signé un contrat jusqu'au 30 juin 2024", a indiqué le champion d'Italie dans un communiqué. Le joueur a posté une photo de lui avec le maillot de l'Inter et à la main un pinceau bleu, une heure seulement après un autre message pour "remercier de tout" l'AC Milan. Deux jours seulement après la piteuse élimination de la Turquie de l'Euro, après trois défaites en trois matches, Calhanoglu a fait son retour à Milan pour y passer la traditionnelle visite médicale puis signer ce nouveau contrat.

UN PROFIL SIMILAIRE À CHRISTIAN ERIKSEN

Cette arrivée majeure, la première depuis la nomination sur le banc de Simone Inzaghi en remplacement du partant Antonio Conte, permet à l'Inter de renforcer son milieu, dans l'attente des décisions médicales sur la suite de la carrière de Christian Eriksen. Le Turc, par son positionnement, sa qualité technique et sa vision du jeu, semble avoir toutes les caractéristiques pour occuper la place que le Danois tenait en fin de saison dans l'équipe de Conte. Après son impressionnant malaise lors du premier match de l'Euro avec le Danemark, Eriksen s'est fait implanter un défibrillateur miniature pour réguler son rythme cardiaque, ce qui met un grand point d'interrogation sur son avenir de footballeur.

CALHANOGLU COMME PIRLO, IBRAHIMOVIC, BAGGIO OU VIERI

En Italie, le port de ce type d'appareil est a priori une contre-indication à la pratique du football en professionnel, même si tout dépendra évidemment des futures évaluations de l'état de santé du joueur par son club. Si les passages directs entre les deux clubs de Milan ne sont pas monnaie courante, Calhanoglu sera loin d'être le premier joueur à porter le maillot des deux équipes rivales. Andrea Pirlo, Roberto Baggio, Clarence Seedorf, Zlatan Ibrahimovic, Mario Balotelli, Christian Vieri, Antonio Cassano ou encore Christian Panucci font partie de ceux qui ont joué dans les deux clubs.

UN DEUXIÈME CADOR QUI QUITTE L'AC MILAN GRATUITEMENT

Le Turc est le deuxième joueur en fin de contrat que l'AC Milan voit filer sans pouvoir toucher d'indemnité de transferts après le départ de Gianluigi Donnarumma, dont la signature est imminente avec le Paris SG. Comme avec Donnarumma, cela faisait des mois qu'il discutait d'une éventuelle prolongation avec Calhanoglu, mais sans satisfaire aux prétentions salariales du Turc. Lequel devrait toucher un salaire annuel de l'ordre de 5 millions d'euros à l'Inter, selon la presse italienne, contre 2,5 M EUR jusqu'ici à Milan. Le club rossonero, en redressement après des années de grosses difficultés économiques, entend maîtriser sa masse salariale. Mais il perd avec Calhanoglu un élément clé de sa belle saison, conclue à la deuxième place de Serie A.

Hakan Calhanoglu a officiellement troqué mardi son maillot rossonero pour la tunique rivale nerazzurra: le meneur de jeu turc de 27 ans, en fin de contrat avec l'AC Milan, s'est engagé pour trois saisons avec l'Inter Milan."Hakan Calhanoglu est un nouveau joueur de l'Inter. Le milieu de terrain a signé un contrat jusqu'au 30 juin 2024", a indiqué le champion d'Italie dans un communiqué. Le joueur a posté une photo de lui avec le maillot de l'Inter et à la main un pinceau bleu, une heure seulement après un autre message pour "remercier de tout" l'AC Milan. Deux jours seulement après la piteuse élimination de la Turquie de l'Euro, après trois défaites en trois matches, Calhanoglu a fait son retour à Milan pour y passer la traditionnelle visite médicale puis signer ce nouveau contrat. UN PROFIL SIMILAIRE À CHRISTIAN ERIKSENCette arrivée majeure, la première depuis la nomination sur le banc de Simone Inzaghi en remplacement du partant Antonio Conte, permet à l'Inter de renforcer son milieu, dans l'attente des décisions médicales sur la suite de la carrière de Christian Eriksen. Le Turc, par son positionnement, sa qualité technique et sa vision du jeu, semble avoir toutes les caractéristiques pour occuper la place que le Danois tenait en fin de saison dans l'équipe de Conte. Après son impressionnant malaise lors du premier match de l'Euro avec le Danemark, Eriksen s'est fait implanter un défibrillateur miniature pour réguler son rythme cardiaque, ce qui met un grand point d'interrogation sur son avenir de footballeur.CALHANOGLU COMME PIRLO, IBRAHIMOVIC, BAGGIO OU VIERIEn Italie, le port de ce type d'appareil est a priori une contre-indication à la pratique du football en professionnel, même si tout dépendra évidemment des futures évaluations de l'état de santé du joueur par son club. Si les passages directs entre les deux clubs de Milan ne sont pas monnaie courante, Calhanoglu sera loin d'être le premier joueur à porter le maillot des deux équipes rivales. Andrea Pirlo, Roberto Baggio, Clarence Seedorf, Zlatan Ibrahimovic, Mario Balotelli, Christian Vieri, Antonio Cassano ou encore Christian Panucci font partie de ceux qui ont joué dans les deux clubs.UN DEUXIÈME CADOR QUI QUITTE L'AC MILAN GRATUITEMENTLe Turc est le deuxième joueur en fin de contrat que l'AC Milan voit filer sans pouvoir toucher d'indemnité de transferts après le départ de Gianluigi Donnarumma, dont la signature est imminente avec le Paris SG. Comme avec Donnarumma, cela faisait des mois qu'il discutait d'une éventuelle prolongation avec Calhanoglu, mais sans satisfaire aux prétentions salariales du Turc. Lequel devrait toucher un salaire annuel de l'ordre de 5 millions d'euros à l'Inter, selon la presse italienne, contre 2,5 M EUR jusqu'ici à Milan. Le club rossonero, en redressement après des années de grosses difficultés économiques, entend maîtriser sa masse salariale. Mais il perd avec Calhanoglu un élément clé de sa belle saison, conclue à la deuxième place de Serie A.