Beaucoup de joueurs ont déjà quitté l'Atlético Madrid depuis l'arrivée de Diego Simeone en 2011 : Radamel Falcao, Thibaut Courtois, Diego Costa, Arda Turan, Gabi, Yannick Carrasco... Mais ils sont tous partis à des moments différents. Cet été, l'exode sera considérable. Il y aura le départ de Diego Godin (fin de contrat), de Lucas Hernandez (au Bayern pour 80 millions), de Juanfran (fin de contrat), Filipe Luis (fin de contrat) et d'Antoine Griezmann.

Il faut peut-être y ajouter Rodrigo, qui reste sur une superbe saison et dispose d'une clause de départ relativement abordable de 70 millions. L'équipe risque donc d'être démantelée et Simeone, qui a prolongé son contrat jusqu'en 2022 en début d'année, va devoir reformer un noyau. Le problème, c'est que l'Argentin prône un football peu attrayant, qui requiert beaucoup de courses et plus de travail défensif qu'autre chose. En outre, Simeone a certes la réputation de faire progresser ses joueurs mais aussi de les presser comme des citrons. Ce style a permis au club de remporter plusieurs prix ces dernières saisons.

Griezmann aurait souhaité partir l'été dernier mais l'Atlético avait consenti un effort financier pour garder le Français de 27 ans : un salaire net de vingt millions. Le club madrilène espérait disputer la finale de la Ligue des Champions dans son stade, le Wanda Metropolitano, mais il s'est heurté à l'inévitable Cristiano Ronaldo, qui a refait un retard de 2-0 en marquant trois buts sur les terres de la Juventus. Griezmann, dont le salaire est en fait au-dessus des moyens de l'Atlético, a constaté, à Turin, que les Colchoneros n'étaient pas en mesure d'aspirer aux principaux trophées. Or, il veut s'asseoir à la même table que Messi et Ronaldo. Il a compris qu'il devait donc quitter l'Atlético.

Le Français est sous contrat jusqu'en 2023 mais le 1er juillet, sa clause de départ de 200 millions est ramenée à 120 et on s'attend à ce qu'un grand club européen se manifeste à ce moment-là. Le propriétaire du club, Miguel Angel Gil Marin, a insisté pour que Griezmann fasse connaître sa décision le plus vite possible, afin qu'Andrea Berta, son directeur sportif italien, ait le temps de chercher un remplaçant. Ce ne sera pas simple car en cinq saisons, Griezmann est devenu le cinquième meilleur buteur de tous les temps du club. Seuls Luis Aragones (172), Adrian Escudero (169), Paco Campos (146) et José Eulogio Garate (136) ont marqué plus que les 130 goals de Griezmann.

La presse ibérique cite les noms d'Edinson Cavani (32 ans) et de Mauro Icardi (26 ans) pour lui succéder mais Simeone préférerait Timo Werner (23 ans). La vente de Griezmann et d'Hernandez permettra à l'Atlético de dépenser 200 millions cet été. Reste à voir si ce sera suffisant pour bâtir une nouvelle défense et engager un attaquant de qualité.

Par Steve Van Herpe