Depuis 1990 qu'ils attendent cela. La dernière fois que Liverpool a été sacré champion d'Angleterre, c'était sous l'emblématique Kenny Dalglish. L'Écossais avait remporté le titre devant Aston Villa avec neuf points d'avance à la fin du championnat. Suivent alors 24 ans de disette pendant lesquels le club de la Mersey remporte deux Coupes d'Angleterre, quatre Coupes de la Ligue, une coupe UEFA et surtout une Ligue des Champions en 2005 sous Rafael Benitez.



Cette année, Liverpool possède cinq points d'avance sur Chelsea avant de recevoir ces derniers ce dimanche. Après cela, les hommes de Brendan Rodgers se rendront à Crystal Palace avant de recevoir Newcastle lors de la dernière journée. Il est donc évident qu'une victoire contre Chelsea sacrerait presque à coup sûr Liverpool. Si les coéquipiers de Mignolet venaient à l'emporter dimanche sous le coup de 15h05, ils auraient huit points d'avance sur Chelsea à deux matchs de la fin et pourraient prendre neuf points d'avance sur Manchester City si ces derniers perdent leur match à Crystal Palace. Ces derniers auront encore trois matchs à disputer, cela signifie que mathématiquement, Liverpool ne peut pas être sacré ce weekend, mais pourrait l'être lundi 05 mai prochain lors du déplacement à Crystal Palace.



Quoi qu'il en soit, le plus grand obstacle entre les Liverpuldiens et le titre sera l'équipe de José Mourinho. Ce dernier a d'ailleurs annoncé qu'il pourrait bien aligner une équipe B lors du choc de dimanche. "Je devrais aligner les joueurs qui ne joueront pas mercredi prochain" a-t-il déclaré après son match de C1 contre l'Atlético. "Ma priorité est la Ligue des champions. Mais je ne suis pas le club. Je dois leur parler d'abord." Bluff ou pas, Mourinho semble déjà vouloir chercher des excuses à une future désillusion. Même s'il s'est glissé tout au long de l'année dans la peau de l'outsider, cette déclaration est étonnante de sa part.



Au match aller, Chelsea l'avait emporté à Stamford Bridge sur le score de 2-1 grâce à des buts d'Hazard et d'Eto'o. Mais ça, c'était avant que Liverpool ne se mette dans la peau d'un futur champion et enchaine onze victoires en championnat depuis début février. Et pas des moindres puisque dans le lot, les hommes de Rodgers ont notamment humilié Arsenal (5-1), participé activement au renvoi de Moyes d'United (0-3) et battu City grâce à l'aide de Vincent Kompany (3-2).



Les Reds semblent donc plus prêts que jamais à remporter leur 19ème championnat d'Angleterre. Cela ne serait que justice tant la perspective d'un départ de Steven Gerrard sans la moindre Premier League à son actif serait une insulte au football même.

Depuis 1990 qu'ils attendent cela. La dernière fois que Liverpool a été sacré champion d'Angleterre, c'était sous l'emblématique Kenny Dalglish. L'Écossais avait remporté le titre devant Aston Villa avec neuf points d'avance à la fin du championnat. Suivent alors 24 ans de disette pendant lesquels le club de la Mersey remporte deux Coupes d'Angleterre, quatre Coupes de la Ligue, une coupe UEFA et surtout une Ligue des Champions en 2005 sous Rafael Benitez. Cette année, Liverpool possède cinq points d'avance sur Chelsea avant de recevoir ces derniers ce dimanche. Après cela, les hommes de Brendan Rodgers se rendront à Crystal Palace avant de recevoir Newcastle lors de la dernière journée. Il est donc évident qu'une victoire contre Chelsea sacrerait presque à coup sûr Liverpool. Si les coéquipiers de Mignolet venaient à l'emporter dimanche sous le coup de 15h05, ils auraient huit points d'avance sur Chelsea à deux matchs de la fin et pourraient prendre neuf points d'avance sur Manchester City si ces derniers perdent leur match à Crystal Palace. Ces derniers auront encore trois matchs à disputer, cela signifie que mathématiquement, Liverpool ne peut pas être sacré ce weekend, mais pourrait l'être lundi 05 mai prochain lors du déplacement à Crystal Palace. Quoi qu'il en soit, le plus grand obstacle entre les Liverpuldiens et le titre sera l'équipe de José Mourinho. Ce dernier a d'ailleurs annoncé qu'il pourrait bien aligner une équipe B lors du choc de dimanche. "Je devrais aligner les joueurs qui ne joueront pas mercredi prochain" a-t-il déclaré après son match de C1 contre l'Atlético. "Ma priorité est la Ligue des champions. Mais je ne suis pas le club. Je dois leur parler d'abord." Bluff ou pas, Mourinho semble déjà vouloir chercher des excuses à une future désillusion. Même s'il s'est glissé tout au long de l'année dans la peau de l'outsider, cette déclaration est étonnante de sa part. Au match aller, Chelsea l'avait emporté à Stamford Bridge sur le score de 2-1 grâce à des buts d'Hazard et d'Eto'o. Mais ça, c'était avant que Liverpool ne se mette dans la peau d'un futur champion et enchaine onze victoires en championnat depuis début février. Et pas des moindres puisque dans le lot, les hommes de Rodgers ont notamment humilié Arsenal (5-1), participé activement au renvoi de Moyes d'United (0-3) et battu City grâce à l'aide de Vincent Kompany (3-2). Les Reds semblent donc plus prêts que jamais à remporter leur 19ème championnat d'Angleterre. Cela ne serait que justice tant la perspective d'un départ de Steven Gerrard sans la moindre Premier League à son actif serait une insulte au football même.