L'été dernier, après une saison calamiteuse sous la direction de David Moyes, Manchester United a ouvert son portefeuille pour recruter Angel Di Maria (75 millions d'euros), Ander Herrera (29), Luke Shaw (27), Marcos Rojo (20) et Daley Blind (17,5). Par-dessus le marché, il a loué Radamel Falcao (AS Monaco) pour 10 millions. A l'arrivée de Louis van Gaal, d'aucuns ont ironisé, parlant de The Galacticos, en référence aux Los Galacticos du Real Madrid. Vu l'offensive estivale à laquelle se prépare United, il est clair qu'il s'inspire du club madrilène. Il veut recruter à chaque poste un joueur de grand calibre. L'entraîneur néerlandais a appris que son budget était illimité. Confronté au terme, celui-ci s'est quelque peu irrité. "Je n'aime pas parler de chiffres. C'est un manque de respect envers mes joueurs." Le fait est que Manchester United veut se qualifier pour la Ligue des Champions et rejouer rapidement le titre en Angleterre. Le CEO Ed Woodward dément toutefois que le club soit disposé à entamer son shopping en janvier. "Nous ne voulons recruter les joueurs que nous sommes en train de visionner que l'été. Si l'un d'eux était disponible en janvier, ce qui est peu probable, nous n'hésiterions pas à passer à l'action, bien sûr."

Les rumeurs vont bon train. On raconte que Van Gaal veut embaucher un médian, un arrière droit, un ou deux défenseurs axiaux, un ailier et éventuellement un attaquant. Les noms les plus souvent cités? Kevin Strootman, Dani Alves, Diego Godin, Mats Hummels et Arjen Robben. Si United ne lève pas son option d'achat sur Falcao (55 millions d'euros), il cherchera un avant supplémentaire. Pour l'heure, l'attaquant colombien est plutôt frustré, puisqu'il ne décolle pas du banc. Van Gaal a réagi sèchement : "Sa frustration ne m'intéresse pas. Il doit respecter ma philosophie."

Conséquence logique de cette volée de transferts, bon nombre de footballeurs du noyau A actuel pourront s'en aller. Les joueurs qui sont déjà loués, comme Nani (Sporting Lisbonne) et Javier Hernandez (Real) l'ont compris. Le gardien réserve danois Anders Lindegaard a également intérêt à envisager un plan B, puisque Victor Valdes, qui se rétablit d'une grave blessure au genou, s'entraîne avec United. Van Gaal connaît très bien l'ancien gardien de Barcelone, maintenant âgé de 32 ans, puisqu'il l'a entraîné en 2002-2003. United n'a pas prolongé les contrats d'Anderson et de Darren Fletcher, qui arrivent à échéance en juin. L'avenir des défenseurs Chris Smalling et Phil Jones est incertain. Par contre, les Diables Rouges Marouane Fellaini et Adnan Januzaj n'auraient rien à craindre, même s'ils seront confrontés à une concurrence plus rude la saison prochaine.

Par Steve Van Herpe

L'été dernier, après une saison calamiteuse sous la direction de David Moyes, Manchester United a ouvert son portefeuille pour recruter Angel Di Maria (75 millions d'euros), Ander Herrera (29), Luke Shaw (27), Marcos Rojo (20) et Daley Blind (17,5). Par-dessus le marché, il a loué Radamel Falcao (AS Monaco) pour 10 millions. A l'arrivée de Louis van Gaal, d'aucuns ont ironisé, parlant de The Galacticos, en référence aux Los Galacticos du Real Madrid. Vu l'offensive estivale à laquelle se prépare United, il est clair qu'il s'inspire du club madrilène. Il veut recruter à chaque poste un joueur de grand calibre. L'entraîneur néerlandais a appris que son budget était illimité. Confronté au terme, celui-ci s'est quelque peu irrité. "Je n'aime pas parler de chiffres. C'est un manque de respect envers mes joueurs." Le fait est que Manchester United veut se qualifier pour la Ligue des Champions et rejouer rapidement le titre en Angleterre. Le CEO Ed Woodward dément toutefois que le club soit disposé à entamer son shopping en janvier. "Nous ne voulons recruter les joueurs que nous sommes en train de visionner que l'été. Si l'un d'eux était disponible en janvier, ce qui est peu probable, nous n'hésiterions pas à passer à l'action, bien sûr." Les rumeurs vont bon train. On raconte que Van Gaal veut embaucher un médian, un arrière droit, un ou deux défenseurs axiaux, un ailier et éventuellement un attaquant. Les noms les plus souvent cités? Kevin Strootman, Dani Alves, Diego Godin, Mats Hummels et Arjen Robben. Si United ne lève pas son option d'achat sur Falcao (55 millions d'euros), il cherchera un avant supplémentaire. Pour l'heure, l'attaquant colombien est plutôt frustré, puisqu'il ne décolle pas du banc. Van Gaal a réagi sèchement : "Sa frustration ne m'intéresse pas. Il doit respecter ma philosophie." Conséquence logique de cette volée de transferts, bon nombre de footballeurs du noyau A actuel pourront s'en aller. Les joueurs qui sont déjà loués, comme Nani (Sporting Lisbonne) et Javier Hernandez (Real) l'ont compris. Le gardien réserve danois Anders Lindegaard a également intérêt à envisager un plan B, puisque Victor Valdes, qui se rétablit d'une grave blessure au genou, s'entraîne avec United. Van Gaal connaît très bien l'ancien gardien de Barcelone, maintenant âgé de 32 ans, puisqu'il l'a entraîné en 2002-2003. United n'a pas prolongé les contrats d'Anderson et de Darren Fletcher, qui arrivent à échéance en juin. L'avenir des défenseurs Chris Smalling et Phil Jones est incertain. Par contre, les Diables Rouges Marouane Fellaini et Adnan Januzaj n'auraient rien à craindre, même s'ils seront confrontés à une concurrence plus rude la saison prochaine.Par Steve Van Herpe