Agé de 64 ans, Scolari, qui a déjà occupé ce poste et a apporté le 5e titre mondial au Brésil en 2002, succède à Mano Menezes, démis de ses fonctions la semaine dernière. Il fera équipe avec un autre ancien sélectionneur, Carlos Alberto Parreira, entraîneur des champions du monde 1994, nommé lui au poste de directeur des équipes nationales.

"Notre seul compromis est de chercher, de montrer ce qu'il y a de mieux dans notre football et c'est dans ce sens, dans ce but (de gagner le Mondial) que nous avons choisi ces deux grands champions respectés dans le monde entier, comme le sont Felipe Scolari et le champion Carlos Alberto Parreira", a déclaré le président de la CBF, José Maria Marin, lors d'une conférence de presse à Rio de Janeiro.

"Nous avons l'obligation de remporter le titre, nous allons travailler pour ça", a affirmé quant à lui Scolari, après avoir reconnu que le Brésil "n'est pas favori" pour 2014, malgré le fait d'être le pays-hôte de la compétition.

Scolari fera ses débuts le 6 février lors d'un match amical contre l'Angleterre.

Scolari était passé à Chelsea en 2008, mais avait été licencié en février 2009. Il a poursuivi sa carrière au FC Bunyodkor, en Ouzbekistan, et à Palmeiras, qu'il a entraîné de juin 2010 à septembre 2012.

A 19 mois de "sa" Coupe du monde, le Brésil s'était retrouvé vendredi sans sélectionneur après le limogeage de Mano Menezes, dont les résultats et le style de jeu n'ont jamais séduit la nation reine du football.

Maintes fois évoqué, le limogeage de Mano Menezes, en poste depuis juillet 2010, est survenu alors que ce dernier présentait un bilan mitigé de 21 victoires en 40 rencontres, en incluant les matches de la sélection olympique. Il n'a offert à son pays aucun titre, ni même aucune victoire de prestige contre des grandes nations (défaites contre la France, l'Allemagne et le rival argentin honni).

Sportfootmagzine.be, avec Belga

Agé de 64 ans, Scolari, qui a déjà occupé ce poste et a apporté le 5e titre mondial au Brésil en 2002, succède à Mano Menezes, démis de ses fonctions la semaine dernière. Il fera équipe avec un autre ancien sélectionneur, Carlos Alberto Parreira, entraîneur des champions du monde 1994, nommé lui au poste de directeur des équipes nationales. "Notre seul compromis est de chercher, de montrer ce qu'il y a de mieux dans notre football et c'est dans ce sens, dans ce but (de gagner le Mondial) que nous avons choisi ces deux grands champions respectés dans le monde entier, comme le sont Felipe Scolari et le champion Carlos Alberto Parreira", a déclaré le président de la CBF, José Maria Marin, lors d'une conférence de presse à Rio de Janeiro. "Nous avons l'obligation de remporter le titre, nous allons travailler pour ça", a affirmé quant à lui Scolari, après avoir reconnu que le Brésil "n'est pas favori" pour 2014, malgré le fait d'être le pays-hôte de la compétition. Scolari fera ses débuts le 6 février lors d'un match amical contre l'Angleterre.Scolari était passé à Chelsea en 2008, mais avait été licencié en février 2009. Il a poursuivi sa carrière au FC Bunyodkor, en Ouzbekistan, et à Palmeiras, qu'il a entraîné de juin 2010 à septembre 2012. A 19 mois de "sa" Coupe du monde, le Brésil s'était retrouvé vendredi sans sélectionneur après le limogeage de Mano Menezes, dont les résultats et le style de jeu n'ont jamais séduit la nation reine du football. Maintes fois évoqué, le limogeage de Mano Menezes, en poste depuis juillet 2010, est survenu alors que ce dernier présentait un bilan mitigé de 21 victoires en 40 rencontres, en incluant les matches de la sélection olympique. Il n'a offert à son pays aucun titre, ni même aucune victoire de prestige contre des grandes nations (défaites contre la France, l'Allemagne et le rival argentin honni). Sportfootmagzine.be, avec Belga