L'Ajax a démarré l'Eredivisie avec succès. Après six journées, l'équipe d'Erik ten Haag occupe conjointement la première place avec Vitesse Arnhem (quinze points). Les Amstellodamois ont concédé leur seule défaite le 4 octobre, au FC Groningen (1-0). Grâce à leur plantureuse victoire du week-end dernier au VVV-Venlo (0-13), ils emmènent même le classement, grâce à leur différence de but (+21), supérieure à celle du club de Loïs Openda (+8).
...

L'Ajax a démarré l'Eredivisie avec succès. Après six journées, l'équipe d'Erik ten Haag occupe conjointement la première place avec Vitesse Arnhem (quinze points). Les Amstellodamois ont concédé leur seule défaite le 4 octobre, au FC Groningen (1-0). Grâce à leur plantureuse victoire du week-end dernier au VVV-Venlo (0-13), ils emmènent même le classement, grâce à leur différence de but (+21), supérieure à celle du club de Loïs Openda (+8). La semaine dernière, l'Ajax a raté l'occasion de prendre des points à domicile face à Liverpool. Les ouailles de Jürgen Klopp l'ont finalement emporté (0-1) suite à une malencontreuse déviation de Nicolás Tagliafico dans son propre but. Les Ajacides étaient déjà déforcés suite à la sortie sur blessure du Ghanéen Mohammed Kudus, après neuf minutes à peine. Dans ce groupe D, où l'on suppose que les Danois du FC Midtjylland danois feront figure de petit poucet après leur défaite (0-4) face à l'Atalanta, la lutte pour les deux premières places promet d'être intense. Et la troisième position donnant accès aux seizièmes de finale de l'Europa League aurait un goût de trop peu pour les fiers Néerlandais. Il y aura fort à faire pour contrer l'équipe de Gian Piero Gasperini. Les Bergamasques marquent énormément : lors de la précédente campagne de Serie A, Duván Zapata et ses coéquipiers ont trouvé le chemin du but pas moins de 98 fois. Bien plus que la Juventus championne et ses 76 réalisations. Troisième au terme du championnat, l'Atalanta a donc conquis, grâce à son efficacité, un nouveau ticket pour le bal des champions, après son quart de finale de la saison dernière. Pas de quoi effrayer Daley Blind qui se montre catégorique : "On veut toujours gagner." Ce duel au Gewiss Stadium de Bergame est une première pour l'Ajax, qui, en tant que société cotée en bourse, dispose d'un budget de 160 millions d'euros cette saison. En effet, en 47 rencontres européennes, jamais l'Atalanta n'avait affronté les Néerlandais. Les champions des Pays-Bas peuvent se montrer confiants : leur dernière défaite en terre italienne date de 2006 (1-0 à l'Inter). Depuis lors, les Amstellodamois se sont imposés trois fois dans la Botte et y ont fait deux matches nuls. Erik ten Haag se montre également optimiste : "On se sent bien et on est sur la bonne voie", affirme le coach de cinquante ans. "Comme toujours, nous allons tenter de prendre l'initiative. On mise un résultat positif. Je ne veux pas parler des conséquences d'une éventuelle défaite. "Klaas-Jan Huntelaar (37 ans), pourtant auteur de deux buts le week-end dernier, ne sera pas de la partie.: il est remplacé dans la sélection par le jeune Brian Brobbey (18 ans), récompensé de ses bonnes performances avec l'équipe B de l'Ajax en D2 néerlandaise (cinq buts en neuf matches). Car l'Ajax reste une usine à talents, même après le départ cet été de Donny van de Beek (Manchester United, 39 millions d'euros), Hakim Ziyech (Chelsea, quarante millions d'euros) et Sergiño Dest (FC Barcelone, 21 millions d'euros).Le club a pour tradition d'offrir sa chance aux jeunes dans son habituel 4-3-3 offensif, tout en combinaisons. C'est dans cette optique qu'il faut comprendre le retour de Davy Klaassen (27 ans), revenu du Werder Brême début octobre contre onze millions d'euros. Le médian doit apporter toute son expérience et encadrer des talents comme Ryan Gravenberch (18 ans). Véritable diamant brut, ce dernier est sous contrat avec le club ajcide jusqu'en 2023, mais il figure déjà dans le portefeuille du puissant agent Mino Raiola. En plus de sa pépite, l'Ajax mise également sur le rendement de son attaquant burkinabé Lassina Traoré (19 ans) et, surtout, sur son achat-record, le Brésilien Antony (20 ans), débarqué de Sao Paulo pour 21,75 millions d'euros.