La prestation collective de la semaine : Manchester City en déplacement au Sporting

Certes le Sporting Lisbonne n'était pas l'escouade la plus redoutable présente parmi les seize dernières équipes engagées dans ces 1/8e de finale de Ligue des Champions, mais l'on imaginait pas non plus les hommes de Pep Guardiola punir aussi sévèrement leur adversaire portugais. Parmi les hommes en vue lors de ce duel remporté sur un score de forfait (0-5), l'on mentionnera le récital de Bernardo Silva, sans doute motivé par le fait qu'il est issu du centre de formation de l'autre grand club de la capitale portugaise, Benfica. "Je suis portugais, je viens de l'autre côté de la ville. Ma mère est du Sporting, mon père du Benfica. C'était spécial de marquer ici, dans ma ville natale.", expliquera le gaucher après la rencontre.

Bernardo Silva, le joueur formé à Benfica a marqué à deux reprises et délivré un assist contre l'éternel rival du Sporting., iStock
Bernardo Silva, le joueur formé à Benfica a marqué à deux reprises et délivré un assist contre l'éternel rival du Sporting. © iStock

Auteur de deux buts et d'un assist, il est même passé tout près du coup du chapeau à la 50e après une intervention du VAR. Le plus impressionnant est sans doute que les Cityzens aient marqué leurs cinq pions en même pas une heure, ce qui est assez rare à ce stade de la compétition. Même lors du quart de finale de 2020 entre le FC Barcelone et le Bayern, les Munichois ne menaient que 1-4 à la 60e minute de jeu avant que la dernière demi-heure ne tourne en cauchemar pour les Blaugranas (2-8).

A noter que ce score fleuve en bord du Tage a permis à Man City de devenir la 14e équipe à marquer 200 buts en Ligue des champions de l'UEFA. Il ne lui a fallu que 97 matches pour atteindre cette étape, soit moins que les 13 autres équipes de la compétition à avoir réussi la même prouesse.

L'homme de la semaine : Kylian Mbappé, bourreau d'un impressionnant Thibaut Courtois

Il a pu agacer beaucoup de monde par le passé, mais ce mercredi, mêmes les plus grands détracteurs de Kylian Mbappé ont fini par s'incliner devant le talent de l'attaquant, auteur d'un but de classe mondial et décisif contre le Real Madrid. Pourtant, la pression était grande sur les épaules du jeune homme dont le nom est inévitablement lié à un futur transfert au Real Madrid depuis des mois. Allait-il jouer le match à fond ? N'allait-il pas en garder sous la semelle face à ses futures couleurs ? Mbappé a balayé tous ces doutes en se donnant sans compter sur la pelouse du Parc de Princes. Il a certes gâché quelques belles possibilités, mais il a surtout fait preuve d'un sang froid incroyable sur la dernière action du match.

Kylian Mbappé est-il le meilleur joueur du monde actuellement ?, iStock
Kylian Mbappé est-il le meilleur joueur du monde actuellement ? © iStock

Après avoir récupéré une passe en talonnade de Neymar, le numéro 7 parisien s'est faufilé entre Lucas Vazquez et Eder Militao pour ajuster Thibaut Courtois comme s'il était sur un terrain d'entraînement. Pourtant, le gardien belge avait donné du fil à retordre aux Parisiens et à Mbappé qui avaient buté à de nombreuses reprises sur lui, notamment Lionel Messi sur un pénalty manqué. Cette saison sur la piste aux étoiles du football européen, le roi Kylian a marqué à 5 reprises et délivré six assists. Il a donc été décisif toutes les 44 minutes...

En tout cas conscient de l'importance d'Mbappé, le PSG n'a pas renoncé à le convaincre de prolonger son séjour au Parc des Princes. Certaines sources annoncent qu'une offre à 1,2 millions d'euros par semaine, soit plus de 60 millions d'euros par an, lui aurait été transmise. Quand on aime, on ne compte pas.

Le retour de la semaine : Virgil van Dijk, le mur néerlandais de Liverpool

Depuis sa grave blessure qui l'a privé d'une grande partie de la saison dernière ainsi que du championnat d'Europe, Virgil van Dijk peinait à retrouver le niveau qui l'avait consacré meilleur défenseur du monde il y a maintenant deux ans. Sur la pelouse de Milan, le Néerlandais était opposé à l'équipe la plus dangereuse de la première phase de la Champions League (en termes d'occasions). Malgré une domination assez marquée de l'Inter, Liverpool n'a concédé que très peu d'occasions et van Dijk n'est pas du tout étranger à ce constat. Avec un Mohamed Salah toujours percutant devant, les Reds de Jürgen Klopp retrouvent peut-être une seconde arme importante qui peut leur redonner des rêves légitimes de Coupe aux grandes oreilles.

van Dijk, Virgil de boîte de nuit. Personne ne rentre !, iStock
van Dijk, Virgil de boîte de nuit. Personne ne rentre ! © iStock

Le remplaçant de la semaine : Junior Adamu

Matthias Jaissle n'était sans doute pas ravi de devoir perdre Noah Okafor, auteur de trois buts lors de la phase de poule de la C1, après seulement 12 minutes de jeu. Quand on affronte le grand Bayern, on préfère ne pas gaspiller trop vite ses cartouches. Le jeune Junior Adamu, du haut de ses 20 ans, allait devoir prendre le relais, même s'il avait déjà suivi le chemin du but à une reprise lors des six premiers matches de groupe de Salzbourg. Neuf minutes après sa montée, Adamu ouvrait le score pour les Autrichiens et leur donnait des ailes. C'est le but le plus rapide inscrit par un remplaçant dans un match de Champions League depuis un certain Thierry Henry sous les couleurs d'Arsenal. C'était en octobre 2005, contre le Sparta Prague. Il avait rapidement dû remplacer José Antonio Reyes (décédé depuis en 2019 à seulement 35 ans) et avait aussi marqué à la 21e avant de mettre un deuxième pion un peu plus tard. Une bonne référence et inspiration pour Junior Adamu.

Junior Adamu, un remplaçant efficace de Noah Okafor., iStock
Junior Adamu, un remplaçant efficace de Noah Okafor. © iStock

L'infatigable de la semaine: James Milner

Contre l'Inter Milan, James Milner disputait son 800e match chez les professionnels. Le 275e sous le maillot de Liverpool après 203 disputés sous celui de Manchester City. Avant de rejoindre ces ténors du football anglais, le milieu de terrain, qui a fêté ses 36 ans le 4 janvier dernier, avait joué à 136 reprises pour Newcastle United, à 126 pour Aston Villa, à 54 pour Leeds United et enfin à 6 pour Swindon Town. Un rapide calcul permet de se rendre compte qu'en 20 saisons chez les pros, Milner a joué une moyenne de 40 matches par saison au cours de sa carrière. Un roi de l'endurance.

Il court, il court le Milner, même à 36 ans., iStock
Il court, il court le Milner, même à 36 ans. © iStock

La stat cocasse de la semaine : quand Salah imite Peter Crouch

Quel est le point commun entre Peter Crouch et Mohamed Salah ? Une question bien difficile tant les deux hommes semblent à des années lumière l'un de l'autre sur le plan footballistique. Et pourtant..., les deux hommes ont réussi à marquer contre les deux clubs milanais lors de la même saison de Ligue des Champions. Pour le géant anglais, c'était lors de son époque chez les Spurs de Tottenham lors de la saison 2010-2011. En poules, Crouch avait marqué le deuxième but des Londoniens lors de leur victoire à domicile (3-1) contre les Nerazzurri.

Il avait ensuite inscrit l'unique but du huitième de finale à San Siro contre l'AC Milan, l'unique but de la double confrontation d'ailleurs. Tottenham sera éliminé au tour suivant par le Real Madrid. Pour l'Egyptien, c'était le deuxième but de la victoire à Anfield (3-2) et le premier de la victoire à San Siro (1-2, Origi étant le deuxième buteur). Ce mercredi, c'est à la 83e minute qu'il a fait trembler les filets de l'Inter, soit quasiment au même moment que Peter Crouch lors de son 1/8e de finale. On espère cependant pour Liverpool et le finaliste de la dernière CAN que le parcours européen ira au-delà des quarts de finale.

Oui, Mohamed Salah possède un point commun avec Peter Crouch., iStock
Oui, Mohamed Salah possède un point commun avec Peter Crouch. © iStock
Certes le Sporting Lisbonne n'était pas l'escouade la plus redoutable présente parmi les seize dernières équipes engagées dans ces 1/8e de finale de Ligue des Champions, mais l'on imaginait pas non plus les hommes de Pep Guardiola punir aussi sévèrement leur adversaire portugais. Parmi les hommes en vue lors de ce duel remporté sur un score de forfait (0-5), l'on mentionnera le récital de Bernardo Silva, sans doute motivé par le fait qu'il est issu du centre de formation de l'autre grand club de la capitale portugaise, Benfica. "Je suis portugais, je viens de l'autre côté de la ville. Ma mère est du Sporting, mon père du Benfica. C'était spécial de marquer ici, dans ma ville natale.", expliquera le gaucher après la rencontre.Auteur de deux buts et d'un assist, il est même passé tout près du coup du chapeau à la 50e après une intervention du VAR. Le plus impressionnant est sans doute que les Cityzens aient marqué leurs cinq pions en même pas une heure, ce qui est assez rare à ce stade de la compétition. Même lors du quart de finale de 2020 entre le FC Barcelone et le Bayern, les Munichois ne menaient que 1-4 à la 60e minute de jeu avant que la dernière demi-heure ne tourne en cauchemar pour les Blaugranas (2-8). A noter que ce score fleuve en bord du Tage a permis à Man City de devenir la 14e équipe à marquer 200 buts en Ligue des champions de l'UEFA. Il ne lui a fallu que 97 matches pour atteindre cette étape, soit moins que les 13 autres équipes de la compétition à avoir réussi la même prouesse. Il a pu agacer beaucoup de monde par le passé, mais ce mercredi, mêmes les plus grands détracteurs de Kylian Mbappé ont fini par s'incliner devant le talent de l'attaquant, auteur d'un but de classe mondial et décisif contre le Real Madrid. Pourtant, la pression était grande sur les épaules du jeune homme dont le nom est inévitablement lié à un futur transfert au Real Madrid depuis des mois. Allait-il jouer le match à fond ? N'allait-il pas en garder sous la semelle face à ses futures couleurs ? Mbappé a balayé tous ces doutes en se donnant sans compter sur la pelouse du Parc de Princes. Il a certes gâché quelques belles possibilités, mais il a surtout fait preuve d'un sang froid incroyable sur la dernière action du match. Après avoir récupéré une passe en talonnade de Neymar, le numéro 7 parisien s'est faufilé entre Lucas Vazquez et Eder Militao pour ajuster Thibaut Courtois comme s'il était sur un terrain d'entraînement. Pourtant, le gardien belge avait donné du fil à retordre aux Parisiens et à Mbappé qui avaient buté à de nombreuses reprises sur lui, notamment Lionel Messi sur un pénalty manqué. Cette saison sur la piste aux étoiles du football européen, le roi Kylian a marqué à 5 reprises et délivré six assists. Il a donc été décisif toutes les 44 minutes...En tout cas conscient de l'importance d'Mbappé, le PSG n'a pas renoncé à le convaincre de prolonger son séjour au Parc des Princes. Certaines sources annoncent qu'une offre à 1,2 millions d'euros par semaine, soit plus de 60 millions d'euros par an, lui aurait été transmise. Quand on aime, on ne compte pas.Depuis sa grave blessure qui l'a privé d'une grande partie de la saison dernière ainsi que du championnat d'Europe, Virgil van Dijk peinait à retrouver le niveau qui l'avait consacré meilleur défenseur du monde il y a maintenant deux ans. Sur la pelouse de Milan, le Néerlandais était opposé à l'équipe la plus dangereuse de la première phase de la Champions League (en termes d'occasions). Malgré une domination assez marquée de l'Inter, Liverpool n'a concédé que très peu d'occasions et van Dijk n'est pas du tout étranger à ce constat. Avec un Mohamed Salah toujours percutant devant, les Reds de Jürgen Klopp retrouvent peut-être une seconde arme importante qui peut leur redonner des rêves légitimes de Coupe aux grandes oreilles.Matthias Jaissle n'était sans doute pas ravi de devoir perdre Noah Okafor, auteur de trois buts lors de la phase de poule de la C1, après seulement 12 minutes de jeu. Quand on affronte le grand Bayern, on préfère ne pas gaspiller trop vite ses cartouches. Le jeune Junior Adamu, du haut de ses 20 ans, allait devoir prendre le relais, même s'il avait déjà suivi le chemin du but à une reprise lors des six premiers matches de groupe de Salzbourg. Neuf minutes après sa montée, Adamu ouvrait le score pour les Autrichiens et leur donnait des ailes. C'est le but le plus rapide inscrit par un remplaçant dans un match de Champions League depuis un certain Thierry Henry sous les couleurs d'Arsenal. C'était en octobre 2005, contre le Sparta Prague. Il avait rapidement dû remplacer José Antonio Reyes (décédé depuis en 2019 à seulement 35 ans) et avait aussi marqué à la 21e avant de mettre un deuxième pion un peu plus tard. Une bonne référence et inspiration pour Junior Adamu.Contre l'Inter Milan, James Milner disputait son 800e match chez les professionnels. Le 275e sous le maillot de Liverpool après 203 disputés sous celui de Manchester City. Avant de rejoindre ces ténors du football anglais, le milieu de terrain, qui a fêté ses 36 ans le 4 janvier dernier, avait joué à 136 reprises pour Newcastle United, à 126 pour Aston Villa, à 54 pour Leeds United et enfin à 6 pour Swindon Town. Un rapide calcul permet de se rendre compte qu'en 20 saisons chez les pros, Milner a joué une moyenne de 40 matches par saison au cours de sa carrière. Un roi de l'endurance.Quel est le point commun entre Peter Crouch et Mohamed Salah ? Une question bien difficile tant les deux hommes semblent à des années lumière l'un de l'autre sur le plan footballistique. Et pourtant..., les deux hommes ont réussi à marquer contre les deux clubs milanais lors de la même saison de Ligue des Champions. Pour le géant anglais, c'était lors de son époque chez les Spurs de Tottenham lors de la saison 2010-2011. En poules, Crouch avait marqué le deuxième but des Londoniens lors de leur victoire à domicile (3-1) contre les Nerazzurri. Il avait ensuite inscrit l'unique but du huitième de finale à San Siro contre l'AC Milan, l'unique but de la double confrontation d'ailleurs. Tottenham sera éliminé au tour suivant par le Real Madrid. Pour l'Egyptien, c'était le deuxième but de la victoire à Anfield (3-2) et le premier de la victoire à San Siro (1-2, Origi étant le deuxième buteur). Ce mercredi, c'est à la 83e minute qu'il a fait trembler les filets de l'Inter, soit quasiment au même moment que Peter Crouch lors de son 1/8e de finale. On espère cependant pour Liverpool et le finaliste de la dernière CAN que le parcours européen ira au-delà des quarts de finale.