Le football va t-il connaître une nouvelle compétition d'ici 2021 ? Rien n'est moins sûr. Dans un monde du ballon rond rempli de tournois et de coupes, la création de cette nouvelle ligue viendrait alourdir un calendrier déjà surchargé. Les équipes actuelles ne sont pas favorables à une concurrente de la Ligue des Champions.

Une compétition privée

L'objectif de ce tournoi serait d'organiser une compétition entres 16 cadors du football européen, en offrant des rencontres aussi spectaculaires que la Ligue des Champions, déjà reine dans ce domaine.

Onze clubs seraient fondateurs de cette ligue privée (Bayern Munich, Real Madrid, Barcelone, Juventus, PSG, Milan AC, Manchester United, Manchester City, Chelsea, Liverpool et Arsenal), et de l'autre cinq équipes serait les "invités" de ce tournoi (Atlético Madrid, AS Roma, Inter Milan, Borussia Dortmund et Marseille). Le projet devrait voir le jour en 2O21 et sera au programme du calendrier pendant vingt saisons, une longévité importante pour le football.

Un tel tournoi fera de l'ombre aux coupes européennes actuelles, surtout la Champions League qui chaque saison réunit le "gratin" du football européen. Cette Super Ligue européenne rendrait difficile le calendrier football déjà chargé avec toutes les compétitions, et trouver une date favorable pour tous les clubs sera compliquée. Beaucoup d'équipes sont défavorable à ce tournoi privé, à commencer par l'UEFA, qui ne veut pas voir sa "coupe aux grandes oreilles" disparaître.

Des clubs sceptiques à cette nouvelle ligue

Que cela soit les grandes instances ou les clubs, peu de personnes voient d'un bon oeil l'arrivée de cette compétition. L'UEFA elle-même a tenté de déjouer l'arrivée de ce tournoi, en attribuant quatre places directes en Ligue des Champions, aux quatre grands championnats européens en 2016 (Angleterre, Italie, Allemagne, Espagne).

Le président de l'Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas ne serait pas non plus favorable à cette ligue privée confiait-il au micro de la chaîne L'Équipe : "Je n'y crois pas du tout, il s'agit simplement d'un élément de pression où ceux qui ont laissés courir ce bruit-là avaient besoin de mettre en difficulté l'UEFA. Les pays qui jouent sont plus intéressés par un championnat national, les supporters n'ont pas envie de ligue privée de ce genre".

Quant au PSG, il ne serait pas attiré par ce nouveau tournoi, un club souvent critiqué par l'UEFA pour ses dépenses colossales sur le marché des transferts. On peut également citer le nouveau dirigeant d'Arsenal Vinai Venkatesham, pas très emballé par cette compétition : "Arsenal n'est pas intéressé de jouer une compétition qui pourrait nuire à la Premier League. J'ai lu dans des articles qu'Arsenal voulait briser la Premier League. Nous ne voulons absolument pas faire cela." assure-t-il dans une interview accordée à SkySports.

"Quelque chose va advenir"

Peu de personnalités du ballon rond ne sont pas favorables à ce nouveau tournoi, le triple Ballon d'or Michel Platini, pense que ce tournoi arrivera tôt où tard. "Quelque chose va advenir. Je ne crois pas que ce sera sous la forme d'une super ligue privée, il doit y avoir un système de montée/descente. Je ne sais pas si l'UEFA et la FIFA existeront encore dans quelques années, mais l'un des deux, ou une autre entité, va organiser cette nouvelle compétition." dit-il aux journalistes de SO FOOT.

L'arrivée de cette nouvelle compétition semble actée, un tournoi de plus dans un calendrier bondé. Les gros clubs seront avantagés dans ce nouveau tournoi, mais que deviendront les petits clubs ?

La BBC tempère

Selon le média britannique, cette compétition ne serait qu'une pure "fiction" pour déstabiliser les grandes instances du football, sans compter que des clubs fondateurs comme la Juventus ou le PSG n'ont jamais eu vent d'informations sur cette nouvelle compétition.

Mais un nouveau tournoi serait bien étudié pour 2024. cette nouvelle compétition réunirait 32 équipes "modestes" qui s'affronteraient pour décrocher une nouvelle Coupe d'Europe. Nous avons des idées.

"Tout ce que je peux dire, c'est qu'il n'est pas du tout question d'une Super Ligue. Et tout le monde aura une chance de participer à l'une des compétitions européennes", a ajouté Aleksander Ceferin, président de l'UEFA. Si cela se concrétise, 96 clubs participeraient à ces trois coupes d'Europe (Europa Ligue, Champions League et la nouvelle).

Alexandre Degryse

Le football va t-il connaître une nouvelle compétition d'ici 2021 ? Rien n'est moins sûr. Dans un monde du ballon rond rempli de tournois et de coupes, la création de cette nouvelle ligue viendrait alourdir un calendrier déjà surchargé. Les équipes actuelles ne sont pas favorables à une concurrente de la Ligue des Champions. Une compétition privéeL'objectif de ce tournoi serait d'organiser une compétition entres 16 cadors du football européen, en offrant des rencontres aussi spectaculaires que la Ligue des Champions, déjà reine dans ce domaine. Onze clubs seraient fondateurs de cette ligue privée (Bayern Munich, Real Madrid, Barcelone, Juventus, PSG, Milan AC, Manchester United, Manchester City, Chelsea, Liverpool et Arsenal), et de l'autre cinq équipes serait les "invités" de ce tournoi (Atlético Madrid, AS Roma, Inter Milan, Borussia Dortmund et Marseille). Le projet devrait voir le jour en 2O21 et sera au programme du calendrier pendant vingt saisons, une longévité importante pour le football. Un tel tournoi fera de l'ombre aux coupes européennes actuelles, surtout la Champions League qui chaque saison réunit le "gratin" du football européen. Cette Super Ligue européenne rendrait difficile le calendrier football déjà chargé avec toutes les compétitions, et trouver une date favorable pour tous les clubs sera compliquée. Beaucoup d'équipes sont défavorable à ce tournoi privé, à commencer par l'UEFA, qui ne veut pas voir sa "coupe aux grandes oreilles" disparaître. Des clubs sceptiques à cette nouvelle ligueQue cela soit les grandes instances ou les clubs, peu de personnes voient d'un bon oeil l'arrivée de cette compétition. L'UEFA elle-même a tenté de déjouer l'arrivée de ce tournoi, en attribuant quatre places directes en Ligue des Champions, aux quatre grands championnats européens en 2016 (Angleterre, Italie, Allemagne, Espagne). Le président de l'Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas ne serait pas non plus favorable à cette ligue privée confiait-il au micro de la chaîne L'Équipe : "Je n'y crois pas du tout, il s'agit simplement d'un élément de pression où ceux qui ont laissés courir ce bruit-là avaient besoin de mettre en difficulté l'UEFA. Les pays qui jouent sont plus intéressés par un championnat national, les supporters n'ont pas envie de ligue privée de ce genre". Quant au PSG, il ne serait pas attiré par ce nouveau tournoi, un club souvent critiqué par l'UEFA pour ses dépenses colossales sur le marché des transferts. On peut également citer le nouveau dirigeant d'Arsenal Vinai Venkatesham, pas très emballé par cette compétition : "Arsenal n'est pas intéressé de jouer une compétition qui pourrait nuire à la Premier League. J'ai lu dans des articles qu'Arsenal voulait briser la Premier League. Nous ne voulons absolument pas faire cela." assure-t-il dans une interview accordée à SkySports. "Quelque chose va advenir"Peu de personnalités du ballon rond ne sont pas favorables à ce nouveau tournoi, le triple Ballon d'or Michel Platini, pense que ce tournoi arrivera tôt où tard. "Quelque chose va advenir. Je ne crois pas que ce sera sous la forme d'une super ligue privée, il doit y avoir un système de montée/descente. Je ne sais pas si l'UEFA et la FIFA existeront encore dans quelques années, mais l'un des deux, ou une autre entité, va organiser cette nouvelle compétition." dit-il aux journalistes de SO FOOT. L'arrivée de cette nouvelle compétition semble actée, un tournoi de plus dans un calendrier bondé. Les gros clubs seront avantagés dans ce nouveau tournoi, mais que deviendront les petits clubs ? La BBC tempèreSelon le média britannique, cette compétition ne serait qu'une pure "fiction" pour déstabiliser les grandes instances du football, sans compter que des clubs fondateurs comme la Juventus ou le PSG n'ont jamais eu vent d'informations sur cette nouvelle compétition. Mais un nouveau tournoi serait bien étudié pour 2024. cette nouvelle compétition réunirait 32 équipes "modestes" qui s'affronteraient pour décrocher une nouvelle Coupe d'Europe. Nous avons des idées. "Tout ce que je peux dire, c'est qu'il n'est pas du tout question d'une Super Ligue. Et tout le monde aura une chance de participer à l'une des compétitions européennes", a ajouté Aleksander Ceferin, président de l'UEFA. Si cela se concrétise, 96 clubs participeraient à ces trois coupes d'Europe (Europa Ligue, Champions League et la nouvelle). Alexandre Degryse