Ayez pitié du club qui emploie Rafael Benitez (55 ans): les voyages qu'impliquent toutes ces finales européennes coûtent cher ! C'est la plaisanterie qui circule et elle n'est pas sans fondement. Demain, l'entraîneur espagnol peut qualifier Naples, face à Dniepr. Ce serait la cinquième finale européenne du coach. Il a remporté la Coupe UEFA 2004 avec Valence, la Ligue des Champions 2005 avec Liverpool et l'Europa League 2013 avec Chelsea. En 2007, il a perdu la finale de la Ligue des Champions avec Liverpool, face à l'AC Milan. Si, le 27 mai, Benitez remportait l'Europa League à Varsovie, il serait le seul, avec Giovanni Trapattoni, à avoir gagné la C3 à trois reprises. L'Espagnol tempère l'enthousiasme napolitain. Le club n'a plus gagné de finale européenne depuis 1989 et Diego Maradona. Le président Aurelio De Laurentiis, qui a vivement critiqué Benitez il y a peu et comptait le remplacer par Luciano Spalletti la saison prochaine, envisagerait maintenant de lui proposer une prolongation de contrat.

Par Steve Van Herpe

Ayez pitié du club qui emploie Rafael Benitez (55 ans): les voyages qu'impliquent toutes ces finales européennes coûtent cher ! C'est la plaisanterie qui circule et elle n'est pas sans fondement. Demain, l'entraîneur espagnol peut qualifier Naples, face à Dniepr. Ce serait la cinquième finale européenne du coach. Il a remporté la Coupe UEFA 2004 avec Valence, la Ligue des Champions 2005 avec Liverpool et l'Europa League 2013 avec Chelsea. En 2007, il a perdu la finale de la Ligue des Champions avec Liverpool, face à l'AC Milan. Si, le 27 mai, Benitez remportait l'Europa League à Varsovie, il serait le seul, avec Giovanni Trapattoni, à avoir gagné la C3 à trois reprises. L'Espagnol tempère l'enthousiasme napolitain. Le club n'a plus gagné de finale européenne depuis 1989 et Diego Maradona. Le président Aurelio De Laurentiis, qui a vivement critiqué Benitez il y a peu et comptait le remplacer par Luciano Spalletti la saison prochaine, envisagerait maintenant de lui proposer une prolongation de contrat.Par Steve Van Herpe