Sous le coup d'enquête judiciaire pour escroquerie et fraude fiscale, Luis Filipe Vieira, le président de Benfica, a démissionné de son poste, a rapporté jeudi la chaîne de télévision portugaise RTP.

Vieira, 72 ans, avait déjà quitté provisoirement son poste la semaine dernière après avoir été placé en garde à vue. Jeudi, il a écrit deux lettres au président du conseil d'administration pour expliquer qu'il n'était plus en mesure d'exercer ses fonctions. Il était président du club lisboète depuis 2003. D'après les médias locaux, Luis Filipe Vieira aurait escroqué le système bancaire et profité de sa position de président du club pour que José Antonio dos Santos, son ami, obtienne d'importants bénéfices dans la vente d'actions à Benfica, en échange de l'effacement de ses propres dettes.

Sous le coup d'enquête judiciaire pour escroquerie et fraude fiscale, Luis Filipe Vieira, le président de Benfica, a démissionné de son poste, a rapporté jeudi la chaîne de télévision portugaise RTP. Vieira, 72 ans, avait déjà quitté provisoirement son poste la semaine dernière après avoir été placé en garde à vue. Jeudi, il a écrit deux lettres au président du conseil d'administration pour expliquer qu'il n'était plus en mesure d'exercer ses fonctions. Il était président du club lisboète depuis 2003. D'après les médias locaux, Luis Filipe Vieira aurait escroqué le système bancaire et profité de sa position de président du club pour que José Antonio dos Santos, son ami, obtienne d'importants bénéfices dans la vente d'actions à Benfica, en échange de l'effacement de ses propres dettes.