Courtois (8): Thibaut n'a pas eu énormément de boulot face aux États-Unis, mais ce qu'il a eu à faire, il l'a bien fait. Très sûr dans ses prises de balles, ses défenseurs avaient l'esprit tranquille. Il sort un arrêt déterminant en face à face avec Dempsey en prolongations. Ne peut par contre rien faire sur le tir de Green, même s'il effleure le ballon.

Alderweireld (7): Bon match de la part de Toby. On a craint le pire en début de rencontre lorsque les Américains se sont mis à envoyer des longs ballons dans son dos. Mais il s'est bien repris et s'est montré plutôt en verve offensivement. Quelques superbes transversales et plusieurs jolis gestes. A cependant commis deux petites erreurs: il annule le hors-jeu sur la grosse occasion américaine quand Wondolowski a failli marquer dans les arrêts de jeu et laisse trop d'espace à Green sur le but US.

Van Buyten (8): Daniel a joué son quatrième match comme les trois premiers: sobrement et efficacement. Intransigeant dans les duels, il a également fait étalage de sa science du placement. Seule petite ombre au tableau: l'occasion de la 92e...

Kompany (8): Un Vincent comme on aime le voir jouer. Excellent défensivement, il a su éteindre plusieurs débuts d'incendie grâce à son calme et sa maîtrise. Il également fait étalage de son talent à la relance. La classe tout simplement. Seule petite ombre au tableau: l'occasion de la 92e...

Vertonghen (8): Il a couru et couru. Il a vomi. Puis il a encore couru. Un match solide de Jan qui continue à monter en puissance dans ce tournoi. Défensivement, il s'est montré intransigeant et il a su apporter le danger devant.

Witsel (7): Discret en début de partie, l'impact de Witsel sur le match n'a fait que grandir au fil des minutes. Il a su garder toute sa lucidité malgré la fatigue qui s'installait. Toujours bien positionné, il a bouché les angles et maintenu l'équilibre de l'entrejeu des Diables, laissant à Fellaini le soin de chasser le ballon et à De Bruyne de dessiner les offensives.

Fellaini (7): Grosse prestation de la part de Marouane. Les doutes qui avaient pu naître après sa saison en demi-teinte à Manchester paraissent bien loin. Son jeu tout en puissance soulage énormément l'entrejeu. Il n'a eu de cesse de courir (plus de 16 km), de chasser le ballon ou de le conserver.

De Bruyne (9): Quelle prestation de Kevin ! Après un début de rencontre en fanfare, il est quelque peu rentré dans le rang avant de marquer la rencontre de son empreinte. Increvable, dans tous les bons coups, un but plein de sang-froid, un assist parfait à Lukaku... Rien à redire, on veut le même face à l'Argentine.

Mertens (6,5): Dries s'est montré moins en réussite que lors des rencontres précédentes ce qui ne l'a pas empêché de tenter et de provoquer. Il n'est pas passé loin d'inscrire un superbe but de la tête. Remplacé à l'heure de jeu pour apporter du sang neuf.

Hazard (7): Offensivement, Eden est capable de bien mieux. Il a quelques fois mis le feu dans la défense US, mais il était souvent bien pris. Par contre, sa prestation défensive est à souligner. Rarement avait-on vu le prodige s'arracher comme ça à la récupération. Ceci explique peut-être un petit manque de jus en zone de conclusion.

Origi (7,5): 19 ans et Divock fait déjà tout comme un grand. Sa première titularisation dans ce Mondial, en huitièmes de finale svp, et il a assuré. Au-dessus du lot techniquement, il a également fait étalage de son sang-froid et de son intelligence de jeu. Un petit but aurait été la cerise sur le gâteau (il a eu les occasions), mais le Mondial n'est pas terminé...

Mirallas (7,5): Bonne montée de l'autre Kevin. Même s'il ne s'est pas montré décisif, il a su apporter fraîcheur et vivacité face à des Américains qui commençaient à tirer la langue.

Lukaku (8,5): On attendait une réaction de la part de Romelu après son début de Mondial manqué, elle est arrivée au bon moment. Un assist à De Bruyne dès le début des prolongations qui démontre son sens du collectif (et sa surpuissance) et un but de pur attaquant. Tremblez Argentins, Big Rom est de retour.

Chadli (non noté)

Courtois (8): Thibaut n'a pas eu énormément de boulot face aux États-Unis, mais ce qu'il a eu à faire, il l'a bien fait. Très sûr dans ses prises de balles, ses défenseurs avaient l'esprit tranquille. Il sort un arrêt déterminant en face à face avec Dempsey en prolongations. Ne peut par contre rien faire sur le tir de Green, même s'il effleure le ballon. Alderweireld (7): Bon match de la part de Toby. On a craint le pire en début de rencontre lorsque les Américains se sont mis à envoyer des longs ballons dans son dos. Mais il s'est bien repris et s'est montré plutôt en verve offensivement. Quelques superbes transversales et plusieurs jolis gestes. A cependant commis deux petites erreurs: il annule le hors-jeu sur la grosse occasion américaine quand Wondolowski a failli marquer dans les arrêts de jeu et laisse trop d'espace à Green sur le but US. Van Buyten (8): Daniel a joué son quatrième match comme les trois premiers: sobrement et efficacement. Intransigeant dans les duels, il a également fait étalage de sa science du placement. Seule petite ombre au tableau: l'occasion de la 92e... Kompany (8): Un Vincent comme on aime le voir jouer. Excellent défensivement, il a su éteindre plusieurs débuts d'incendie grâce à son calme et sa maîtrise. Il également fait étalage de son talent à la relance. La classe tout simplement. Seule petite ombre au tableau: l'occasion de la 92e... Vertonghen (8): Il a couru et couru. Il a vomi. Puis il a encore couru. Un match solide de Jan qui continue à monter en puissance dans ce tournoi. Défensivement, il s'est montré intransigeant et il a su apporter le danger devant. Witsel (7): Discret en début de partie, l'impact de Witsel sur le match n'a fait que grandir au fil des minutes. Il a su garder toute sa lucidité malgré la fatigue qui s'installait. Toujours bien positionné, il a bouché les angles et maintenu l'équilibre de l'entrejeu des Diables, laissant à Fellaini le soin de chasser le ballon et à De Bruyne de dessiner les offensives. Fellaini (7): Grosse prestation de la part de Marouane. Les doutes qui avaient pu naître après sa saison en demi-teinte à Manchester paraissent bien loin. Son jeu tout en puissance soulage énormément l'entrejeu. Il n'a eu de cesse de courir (plus de 16 km), de chasser le ballon ou de le conserver. De Bruyne (9): Quelle prestation de Kevin ! Après un début de rencontre en fanfare, il est quelque peu rentré dans le rang avant de marquer la rencontre de son empreinte. Increvable, dans tous les bons coups, un but plein de sang-froid, un assist parfait à Lukaku... Rien à redire, on veut le même face à l'Argentine. Mertens (6,5): Dries s'est montré moins en réussite que lors des rencontres précédentes ce qui ne l'a pas empêché de tenter et de provoquer. Il n'est pas passé loin d'inscrire un superbe but de la tête. Remplacé à l'heure de jeu pour apporter du sang neuf. Hazard (7): Offensivement, Eden est capable de bien mieux. Il a quelques fois mis le feu dans la défense US, mais il était souvent bien pris. Par contre, sa prestation défensive est à souligner. Rarement avait-on vu le prodige s'arracher comme ça à la récupération. Ceci explique peut-être un petit manque de jus en zone de conclusion. Origi (7,5): 19 ans et Divock fait déjà tout comme un grand. Sa première titularisation dans ce Mondial, en huitièmes de finale svp, et il a assuré. Au-dessus du lot techniquement, il a également fait étalage de son sang-froid et de son intelligence de jeu. Un petit but aurait été la cerise sur le gâteau (il a eu les occasions), mais le Mondial n'est pas terminé... Mirallas (7,5): Bonne montée de l'autre Kevin. Même s'il ne s'est pas montré décisif, il a su apporter fraîcheur et vivacité face à des Américains qui commençaient à tirer la langue. Lukaku (8,5): On attendait une réaction de la part de Romelu après son début de Mondial manqué, elle est arrivée au bon moment. Un assist à De Bruyne dès le début des prolongations qui démontre son sens du collectif (et sa surpuissance) et un but de pur attaquant. Tremblez Argentins, Big Rom est de retour. Chadli (non noté)