Le génie tactique de Mihajlovic

L'ancien défenseur aujourd'hui âgé de 44 ans, qui a acquis sa gloire en Serie A avec l'AS Rome, la Sampdoria, la Lazio et l'Inter, est vivement critiqué à cause de sa cure de rajeunissement entrée en vigueur trop rapidement selon certains. Mais Mihajlovic reste néanmoins la véritable vedette de l'équipe et ne vient pas à Bruxelles pour jouer au touriste. Les Diables Rouges ont pu constater en octobre 2012 à Belgrade que la Serbie était capable de mener des offensives éclair et que Mihajlovic sait très bien comment mettre la pression sur un adversaire. L'entraîneur national serbe a conservé sa mentalité de gagnant.

Le talent de l'attaquant Aleksandar Mitrovic

Le Racing Genk a des vues sur le talent de Partizan Belgrade âgé de dix-huit ans à peine. Les Limbourgeois risquent fort cependant de voir s'envoler le joueur très prometteur, qui a marqué huit buts en 20 matches, vers le gratin européen. Malgré son jeune âge, il fait preuve de la même maturité qu'un Vincent Kompany à l'époque. Mitrovic et son compatriote Lazar Markovic (âgé de 19 ans et convoité par Chelsea) sont considérés comme les talents les plus prometteurs de Serbie.

La force défensive d'Ivanovic et Subotic

L'équipe nationale serbe a perdu Adam Ljajic (21 ans, Fiorentina), joueur de confession musulmane, qui a été éjecté de la sélection parce qu'il refusait de chanter l'hymne national qui traite de l'Église orthodoxe. Nemanja Matic (24 ans, Benfica), un médian talentueux, refusait quant à lui de rester sur le banc, il n'a donc plus été appelé par Mihajlovic. C'est pourquoi les Serbes comptent désormais sur l'expérience européenne de Branislav Ivanovic (29 ans, Chelsea) et celle de Neven Subotic (24 ans, Borussia Dortmund) pour garantir la stabilité défensive. Cet objectif n'a toujours pas été pleinement rempli, mais tous les Serbes sont persuadés qu'un jour les pièces du puzzle s'emboîteront parfaitement.

Frederic Vanheule

Le génie tactique de Mihajlovic L'ancien défenseur aujourd'hui âgé de 44 ans, qui a acquis sa gloire en Serie A avec l'AS Rome, la Sampdoria, la Lazio et l'Inter, est vivement critiqué à cause de sa cure de rajeunissement entrée en vigueur trop rapidement selon certains. Mais Mihajlovic reste néanmoins la véritable vedette de l'équipe et ne vient pas à Bruxelles pour jouer au touriste. Les Diables Rouges ont pu constater en octobre 2012 à Belgrade que la Serbie était capable de mener des offensives éclair et que Mihajlovic sait très bien comment mettre la pression sur un adversaire. L'entraîneur national serbe a conservé sa mentalité de gagnant. Le talent de l'attaquant Aleksandar Mitrovic Le Racing Genk a des vues sur le talent de Partizan Belgrade âgé de dix-huit ans à peine. Les Limbourgeois risquent fort cependant de voir s'envoler le joueur très prometteur, qui a marqué huit buts en 20 matches, vers le gratin européen. Malgré son jeune âge, il fait preuve de la même maturité qu'un Vincent Kompany à l'époque. Mitrovic et son compatriote Lazar Markovic (âgé de 19 ans et convoité par Chelsea) sont considérés comme les talents les plus prometteurs de Serbie. La force défensive d'Ivanovic et Subotic L'équipe nationale serbe a perdu Adam Ljajic (21 ans, Fiorentina), joueur de confession musulmane, qui a été éjecté de la sélection parce qu'il refusait de chanter l'hymne national qui traite de l'Église orthodoxe. Nemanja Matic (24 ans, Benfica), un médian talentueux, refusait quant à lui de rester sur le banc, il n'a donc plus été appelé par Mihajlovic. C'est pourquoi les Serbes comptent désormais sur l'expérience européenne de Branislav Ivanovic (29 ans, Chelsea) et celle de Neven Subotic (24 ans, Borussia Dortmund) pour garantir la stabilité défensive. Cet objectif n'a toujours pas été pleinement rempli, mais tous les Serbes sont persuadés qu'un jour les pièces du puzzle s'emboîteront parfaitement. Frederic Vanheule