La semaine dernière, Milan Jovanovic a encore rappelé, dans nos colonnes, que Branislav Ivanovic (29 ans) était le leader incontesté de la Serbie. Quand il a signé pour Chelsea, en janvier 2008, il était encore un illustre inconnu. Cela n'a pas empêché Roman Abramovich de débourser 12 millions d'euros pour le joueur du Lokomotiv Moscou. Le fait qu'il résiste depuis cinq ans au milieu londonien du football est en soi éloquent. Tous les entraîneurs qui ont défilé à Chelsea - Guus Hiddink, Carlo Ancelotti, Roberto Di Matteo et Rafael Benitez - l'ont aligné, à l'arrière droit ou au coeur de la défense. Il n'a été dédaigné que durant sa première saison, sous les ordres d'Avram Grant.

Ivanovic est né en 1984 dans la petite ville de Sremska Mitrovica. Il a joué au club local de football, le FK Srem, pensionnaire de D2, avant de rejoindre l'OFK Belgrade, en D1, en 2003. L'ancien club de Nenad Jestrovic (ex-Anderlecht) a constitué un tremplin vers le prestigieux Lokomotiv Moscou, qui l'a transféré pour un million d'euros. Il a enlevé la Coupe de Russie en 2007.

En l'espace de cinq saisons et demie à Stamford Bridge, il a participé à 213 matches et a marqué 22 buts. Au terme de la saison 2009-2010, il a été repris dans l'Équipe de l'Année de Premier League, à l'arrière droit. Son palmarès chez les Blues est impressionnant : un titre, trois FA Cups, un Community Shield, une Ligue des Champions (suspendu, il n'a pas participé à la finale contre le Bayern, l'année dernière) et une Europa League.

En équipe nationale, il a atteint l'apogée de sa carrière au Mondial 2010. La Serbie a terminé dernière d'une poule comprenant l'Allemagne, le Ghana et l'Australie. Ivanovic compte 60 sélections et a marqué sept buts sous le maillot Beli Orlovi. Il a été élu Joueur Serbe 2012 par sa Fédération.

Par Mike Loiodice & Steve Van Herpe

La semaine dernière, Milan Jovanovic a encore rappelé, dans nos colonnes, que Branislav Ivanovic (29 ans) était le leader incontesté de la Serbie. Quand il a signé pour Chelsea, en janvier 2008, il était encore un illustre inconnu. Cela n'a pas empêché Roman Abramovich de débourser 12 millions d'euros pour le joueur du Lokomotiv Moscou. Le fait qu'il résiste depuis cinq ans au milieu londonien du football est en soi éloquent. Tous les entraîneurs qui ont défilé à Chelsea - Guus Hiddink, Carlo Ancelotti, Roberto Di Matteo et Rafael Benitez - l'ont aligné, à l'arrière droit ou au coeur de la défense. Il n'a été dédaigné que durant sa première saison, sous les ordres d'Avram Grant.Ivanovic est né en 1984 dans la petite ville de Sremska Mitrovica. Il a joué au club local de football, le FK Srem, pensionnaire de D2, avant de rejoindre l'OFK Belgrade, en D1, en 2003. L'ancien club de Nenad Jestrovic (ex-Anderlecht) a constitué un tremplin vers le prestigieux Lokomotiv Moscou, qui l'a transféré pour un million d'euros. Il a enlevé la Coupe de Russie en 2007.En l'espace de cinq saisons et demie à Stamford Bridge, il a participé à 213 matches et a marqué 22 buts. Au terme de la saison 2009-2010, il a été repris dans l'Équipe de l'Année de Premier League, à l'arrière droit. Son palmarès chez les Blues est impressionnant : un titre, trois FA Cups, un Community Shield, une Ligue des Champions (suspendu, il n'a pas participé à la finale contre le Bayern, l'année dernière) et une Europa League.En équipe nationale, il a atteint l'apogée de sa carrière au Mondial 2010. La Serbie a terminé dernière d'une poule comprenant l'Allemagne, le Ghana et l'Australie. Ivanovic compte 60 sélections et a marqué sept buts sous le maillot Beli Orlovi. Il a été élu Joueur Serbe 2012 par sa Fédération.Par Mike Loiodice & Steve Van Herpe