Les Citizens plus forts que les Gunners

Le match d'ouverture de cette 16ème journée de Premier League opposait les Skyblues de Manchester City aux Gunners d'Arsenal. Et le match a tenu toutes ses promesses ! Dès la 14ème minute, sur un corner botté de la droite par Samir Nasri, Martin Demichelis dévie de la tête au premier poteau pour atteindre Sergio Aguero, posté au second poteau. L'attaquant argentin place une reprise de volée qui fusille le portier polonais d'Arsenal. À 1-0, les hommes d'Arsène Wenger tentent de réagir. Malgré la domination de Manchester City, Arsenal parvient à recoller au score à la demi-heure de jeu sur un contre amorcé par Aaron Ramsey, et conclut par Théo Walcott qui trompe Costel Pantilimon, toujours préféré à Joe Hart. Peu avant la mi-temps, sur une longue passe de Yaya Touré, Pablo Zabaleta contrôle sur la droite avant de centrer vers Negredo qui coupe la trajectoire de la balle devant Laurent Koscielny. 2-1 fut donc le score à la mi-temps. On aurait pu s'attendre à une réaction immédiate de la part des leaders du championnat. Mais c'est tout le contraire qui va se passer. Cinq minutes après le retour des vestiaires, Fernandinho récupère un ballon perdu par Matthieu Flamini et enroule une frappe qui, malgré le plongeon de Wojciech Szczesny, fini au fond des filets. La réaction des Gunners sera trop tardive... En effet, si Théo Walcott signe un doublé à la 63ème, grâce à un but magnifique sur une frappe enroulée pleine lucarne, les Citizens vont une nouvelle fois faire parler la poudre très rapidement. Moins de 3 minutes après le deuxième but londonien, c'est David Silva qui fait 4-2 après avoir fusillé Szczesny en se faufilant entre Thomas Vermaelen (monté au jeu peu avant la mi-temps) et Per Mertesacker, après un centre de Jesus Navas. Et c'est encore loin d'être fini ! Deux minutes avant la fin du temps réglementaire, Fernandinho remet le couvert grâce à un excellent Nasri qui fait l'assist pour le doublé du brésilien. 5-2, et pourtant le match n'est pas fini ! Le 5-3 arrive à la 94ème minute, grâce à une tête autoritaire de Per Mertesacker sur un centre parfait de Bakary Sagna. Mais encore une fois, 3 minutes plus tard, Szczesny fauche James Milner dans la surface et offre un pénalty à YayaTouré, qui se charge de le transformer. 6-3 ; jeu, set et match pour Manchester City qui compte désormais 32 unités. Arsenal est toujours leader avec ses 35 points déjà engrangés jusqu'ici. Mais l'étau se resserre sur les Gunners qui voient, petit à petit, la concurrence se rapprocher.

Chelsea assure, sans briller


Les Blues recevaient Crystal Palace ce samedi, à Stamford Bridge. Le premier but est tombé au quart d'heure de jeu. Eden Hazard, déborde sur la gauche et temporise, en attendant du soutien. Soutien que lui propose alors Willian. Le médian brésilien décide alors de tenter sa chance et décoche une frappe qui trompe Julian Speroni, le gardien argentin de Crystal Palace... mais qui ne trompe pas le poteau ! Repoussée, la balle revient directement dans les pieds de Fernando Torres qui n'a alors plus qu'à la pousser dedans. 1-0, Chelsea étouffe son adversaire. Mais pas pour longtemps. Crystal Palace, en la personne de Marouane Chamakh, parvient à trouver la faille dans la défense londonienne et égalise à la demi-heure de jeu. Chelsea doit alors reprendre l'avantage au plus vite, pour éviter une nouvelle désillusion comme celle survenue à Stoke City. C'est chose faite moins de 5 minutes plus tard, grâce à un nouveau débordement d'Eden Hazard, très en forme, qui trouve Ramires dans l'axe à la sortie du grand rectangle. Ramires ne se pose pas de question et tire. Un tir qui tourne et finit dans la lucarne de Speroni, impuissant sur cette frappe. Le reste de la partie ne sera pas des plus mouvementée, tant Chelsea a voulu assurer ses 3 points pour revenir à 2 unités d'Arsenal, actuel leader. Mourinho et ses hommes comptent à présent 33 points et se rapprochent un peu plus de la première place.




Lukaku passeur, Mirallas réserviste... mais buteur !


Les Toffees d'Everton accueillaient les Cottagers de Fulham en marge de la 16ème journée de Premier League. Fulham, qui restait sur une victoire 2-0 face à Aston Villa la semaine dernière, a très vite encaissé son premier but. Un premier but d'Everton donc, signé Leon Osman avec un assist de Steven Pienaar. 1-0 à la mi-temps. En seconde période, les Cottagers vont réussir à se montrer un peu plus, en se créant quelques occasions qui n'inquièteront jamais vraiment Tim Howard, le gardien des Toffees. À la 64ème, la montée au jeu de Kevin Mirallas au détriment de Gerard Delofeu, apportera du dynamisme au jeu d'Everton. Toutefois, c'est Fulham qui va égaliser sur pénalty, grâce à Dimitar Berbatov, toujours aussi "cool" lors de cet exercice. Après quoi, un véritable récital offensif va s'opérer pour les Toffees. Seamus Coleman va rendre l'avantage à Everton avant que Gareth Barry, assisté par Romelu Lukaku, ne trompe à son tour Maarten Stekelenburg à la 85ème minute. Enfin, le 4ème but est inscrit par Kevin Mirallas, monté au jeu 30 minutes plus tôt. Cette victoire pourrait s'avérer décisive pour Everton car, avec 31 points, le club liverpuldien reste au contact du Top 4. Aussi, lors des 18ème et 19ème journées, Everton devra affronter Sunderland (lanterne rouge) et Southampton pendant que son principal rival, Liverpool, se déplacera consécutivement à Manchester City et à Chelsea. Une aubaine donc pour Everton qui pourrait profiter d'éventuels faux-pas de ces 3 équipes pour revenir dans la course au titre, voire même peut-être, la mener...




Januzaj éblouit encore !


Adnan Januzaj. Décidément, le jeune prodige belgo-albanais n'a pas fini d'éblouir la Premier League dont il est un des plus jeunes joueurs. Face aux Villains de Christian Benteke, Januzaj a été l'auteur d'une impressionnante performance ! À la 15ème minute, sur un excellent centre de Rafael de la droite, Januzaj surgit au point de pénalty et place une tête puissante et précise qui, malheureusement pour lui, s'écrase sur le poteau. Mais qu'importe, car après avoir rebondi sur le poteau, le ballon revient dans les pieds de Danny Welbeck qui ne se fait pas prier pour inscrire le premier but de la rencontre. Trois minutes plus tard, Antonio Valencia, une nouvelle fois sur la droite, déborde et centre au ras du sol. Januzaj, très bien placé pour réceptionner le centre, aurait pu marquer si Danny Welbeck, encore lui, n'avait pas été plus prompt. 2-0 après 18 minutes, une nouvelle défaite semble se dessiner pour Aston Villa. D'autant plus qu'à la 52ème, sur un service d'un Wayne Rooney mué en organisateur, Tom Cleverley marque le 3-0 et permet à Manchester United de gérer tranquillement la fin du match. Christian Benteke est resté muet tout au long du match et n'a désormais plus marqué depuis 12 matchs.


Tottenham s'est effondré


Rira bien qui rira le dernier ! Ce proverbe peut s'accorder avec le match qui s'est déroulé hier à White Hart Lane. Après s'être fait avoir par une petite fille avant le match, qui refusa de lui serrer la main (vidéo), Luis Suarez a encore signé une performance époustouflante ce dimanche ! C'est sur un score de forfait que les Spurs d'André Villas-Boas ont quitté le terrain de White Hart Lane. Dominé du début à la fin de la rencontre par des Reds supérieurs en tous points, Tottenham s'est retrouvé comme démuni. À la 18ème minute, Luis Suarez, assurant la fonction de capitaine pour palier à l'absence de Steven Gerrard, blessé pour 6 semaines, tente une passe en profondeur en direction de Jordan Henderson. Stoppée par un tacle glissé de Michael Dawson, la balle n'est pas pour autant perdue. Henderson la récupère et glisse une toute petite passe précise dans les pieds de Suarez qui, une fois arrivé dans la surface adverse, n'a plus qu'à passer un Etienne Capoue aux abonnés absents avant de placer le ballon au ras du poteau d'Hugo Lloris. 1-0, ça commence fort ! Aucun suspense dans cette rencontre. À la 40ème minute une longue transversale de Raheem Sterling arrive dans les pieds de Coutinho. Ce dernier ne prend même pas la peine de contrôler la balle et dévie directement en profondeur vers Jordan Henderson, auteur d'un match fou ! Henderson qui voit sa première frappe repoussée par Lloris, mais qui revient dans les pieds de Suarez qui tente à son tour sans parvenir à tromper le portier français. Mais suite au second arrêt, le ballon retombe sur Henderson qui place une reprise de volée dans les buts de Tottenham. 2-0 à la mi-temps, on s'attend alors à une grosse réaction d'orgueil pur de la part des londoniens. Mais il n'en fut rien. La carte rouge dont Paulinho écoppa suite à une faute style "Kung-Fu" sur Luis Suarez n'aida pas les Spurs. Réduits à 10, les hommes d'Andre Villas-Boas ne feront plus rien sur le reste du match. À la 75ème, toute la créativité des Reds se concrétise dans une action initiée par Coutinho qui soulève sa balle par-dessus la défense des Spurs pour trouver Henderson en profondeur. Le médian anglais parvient à trouver Luis Suarez grâce à une passe du talon entre les jambes de Kyle Walker. Suarez centre alors au second poteau, où se trouve le jeune John Flanagan. "Flano", sorti du centre de formation (formé au poste de back droit), effectue une reprise de volée qui s'écrase sur la latte mais qui rentre tout de même dans les buts. Flanagan laisse exploser sa joie, tout comme le "King" Kenny Dalglish, euphorique en tribune. Scouser de naissance et issu du centre de formation, c'est le premier but en équipe première de celui que l'on considère comme le futur Jamie Carragher en bord de Mersey. De magnifiques images de joie immense. Mais le score va continuer à bouger jusqu'au bout ! Ainsi, à la 84ème minute, Luis Alberto, monté au jeu quelques minutes auparavant, trouve Luis Suarez en profondeur qui, d'une petite pichenette, lobe Hugo Lloris et inscrit son 17ème but en championnat cette saison. Suarez qui va même offrir le 5ème but de son équipe à Raheem Sterling, grâce à une passe précise entre 3 défenseurs de Tottenham. Sterling n'a plus qu'à tromper Lloris, et voilà comment terminer un match sur un score de forfait. Les Reds confirment leurs intentions : ils veulent rester dans le Top 4 et se donnent les moyens ! Les Spurs, quant à eux, reculent au classement et sont désormais 7ème avec 27 points, ex-aequo avec Newcastle United. À noter que Nacer Chadli et Mousa Dembele étaient tous deux titulaires. Dembele fut remplacé à l'heure de jeu. Rien à dire sur eux puisque Tottenham, pour la première fois depuis la saison 2006/2007, n'a pas cadré un seul tir lors d'un match à domicile...

Les Citizens plus forts que les Gunners Le match d'ouverture de cette 16ème journée de Premier League opposait les Skyblues de Manchester City aux Gunners d'Arsenal. Et le match a tenu toutes ses promesses ! Dès la 14ème minute, sur un corner botté de la droite par Samir Nasri, Martin Demichelis dévie de la tête au premier poteau pour atteindre Sergio Aguero, posté au second poteau. L'attaquant argentin place une reprise de volée qui fusille le portier polonais d'Arsenal. À 1-0, les hommes d'Arsène Wenger tentent de réagir. Malgré la domination de Manchester City, Arsenal parvient à recoller au score à la demi-heure de jeu sur un contre amorcé par Aaron Ramsey, et conclut par Théo Walcott qui trompe Costel Pantilimon, toujours préféré à Joe Hart. Peu avant la mi-temps, sur une longue passe de Yaya Touré, Pablo Zabaleta contrôle sur la droite avant de centrer vers Negredo qui coupe la trajectoire de la balle devant Laurent Koscielny. 2-1 fut donc le score à la mi-temps. On aurait pu s'attendre à une réaction immédiate de la part des leaders du championnat. Mais c'est tout le contraire qui va se passer. Cinq minutes après le retour des vestiaires, Fernandinho récupère un ballon perdu par Matthieu Flamini et enroule une frappe qui, malgré le plongeon de Wojciech Szczesny, fini au fond des filets. La réaction des Gunners sera trop tardive... En effet, si Théo Walcott signe un doublé à la 63ème, grâce à un but magnifique sur une frappe enroulée pleine lucarne, les Citizens vont une nouvelle fois faire parler la poudre très rapidement. Moins de 3 minutes après le deuxième but londonien, c'est David Silva qui fait 4-2 après avoir fusillé Szczesny en se faufilant entre Thomas Vermaelen (monté au jeu peu avant la mi-temps) et Per Mertesacker, après un centre de Jesus Navas. Et c'est encore loin d'être fini ! Deux minutes avant la fin du temps réglementaire, Fernandinho remet le couvert grâce à un excellent Nasri qui fait l'assist pour le doublé du brésilien. 5-2, et pourtant le match n'est pas fini ! Le 5-3 arrive à la 94ème minute, grâce à une tête autoritaire de Per Mertesacker sur un centre parfait de Bakary Sagna. Mais encore une fois, 3 minutes plus tard, Szczesny fauche James Milner dans la surface et offre un pénalty à YayaTouré, qui se charge de le transformer. 6-3 ; jeu, set et match pour Manchester City qui compte désormais 32 unités. Arsenal est toujours leader avec ses 35 points déjà engrangés jusqu'ici. Mais l'étau se resserre sur les Gunners qui voient, petit à petit, la concurrence se rapprocher. Chelsea assure, sans briller Les Blues recevaient Crystal Palace ce samedi, à Stamford Bridge. Le premier but est tombé au quart d'heure de jeu. Eden Hazard, déborde sur la gauche et temporise, en attendant du soutien. Soutien que lui propose alors Willian. Le médian brésilien décide alors de tenter sa chance et décoche une frappe qui trompe Julian Speroni, le gardien argentin de Crystal Palace... mais qui ne trompe pas le poteau ! Repoussée, la balle revient directement dans les pieds de Fernando Torres qui n'a alors plus qu'à la pousser dedans. 1-0, Chelsea étouffe son adversaire. Mais pas pour longtemps. Crystal Palace, en la personne de Marouane Chamakh, parvient à trouver la faille dans la défense londonienne et égalise à la demi-heure de jeu. Chelsea doit alors reprendre l'avantage au plus vite, pour éviter une nouvelle désillusion comme celle survenue à Stoke City. C'est chose faite moins de 5 minutes plus tard, grâce à un nouveau débordement d'Eden Hazard, très en forme, qui trouve Ramires dans l'axe à la sortie du grand rectangle. Ramires ne se pose pas de question et tire. Un tir qui tourne et finit dans la lucarne de Speroni, impuissant sur cette frappe. Le reste de la partie ne sera pas des plus mouvementée, tant Chelsea a voulu assurer ses 3 points pour revenir à 2 unités d'Arsenal, actuel leader. Mourinho et ses hommes comptent à présent 33 points et se rapprochent un peu plus de la première place. Lukaku passeur, Mirallas réserviste... mais buteur ! Les Toffees d'Everton accueillaient les Cottagers de Fulham en marge de la 16ème journée de Premier League. Fulham, qui restait sur une victoire 2-0 face à Aston Villa la semaine dernière, a très vite encaissé son premier but. Un premier but d'Everton donc, signé Leon Osman avec un assist de Steven Pienaar. 1-0 à la mi-temps. En seconde période, les Cottagers vont réussir à se montrer un peu plus, en se créant quelques occasions qui n'inquièteront jamais vraiment Tim Howard, le gardien des Toffees. À la 64ème, la montée au jeu de Kevin Mirallas au détriment de Gerard Delofeu, apportera du dynamisme au jeu d'Everton. Toutefois, c'est Fulham qui va égaliser sur pénalty, grâce à Dimitar Berbatov, toujours aussi "cool" lors de cet exercice. Après quoi, un véritable récital offensif va s'opérer pour les Toffees. Seamus Coleman va rendre l'avantage à Everton avant que Gareth Barry, assisté par Romelu Lukaku, ne trompe à son tour Maarten Stekelenburg à la 85ème minute. Enfin, le 4ème but est inscrit par Kevin Mirallas, monté au jeu 30 minutes plus tôt. Cette victoire pourrait s'avérer décisive pour Everton car, avec 31 points, le club liverpuldien reste au contact du Top 4. Aussi, lors des 18ème et 19ème journées, Everton devra affronter Sunderland (lanterne rouge) et Southampton pendant que son principal rival, Liverpool, se déplacera consécutivement à Manchester City et à Chelsea. Une aubaine donc pour Everton qui pourrait profiter d'éventuels faux-pas de ces 3 équipes pour revenir dans la course au titre, voire même peut-être, la mener... Januzaj éblouit encore ! Adnan Januzaj. Décidément, le jeune prodige belgo-albanais n'a pas fini d'éblouir la Premier League dont il est un des plus jeunes joueurs. Face aux Villains de Christian Benteke, Januzaj a été l'auteur d'une impressionnante performance ! À la 15ème minute, sur un excellent centre de Rafael de la droite, Januzaj surgit au point de pénalty et place une tête puissante et précise qui, malheureusement pour lui, s'écrase sur le poteau. Mais qu'importe, car après avoir rebondi sur le poteau, le ballon revient dans les pieds de Danny Welbeck qui ne se fait pas prier pour inscrire le premier but de la rencontre. Trois minutes plus tard, Antonio Valencia, une nouvelle fois sur la droite, déborde et centre au ras du sol. Januzaj, très bien placé pour réceptionner le centre, aurait pu marquer si Danny Welbeck, encore lui, n'avait pas été plus prompt. 2-0 après 18 minutes, une nouvelle défaite semble se dessiner pour Aston Villa. D'autant plus qu'à la 52ème, sur un service d'un Wayne Rooney mué en organisateur, Tom Cleverley marque le 3-0 et permet à Manchester United de gérer tranquillement la fin du match. Christian Benteke est resté muet tout au long du match et n'a désormais plus marqué depuis 12 matchs. Tottenham s'est effondré Rira bien qui rira le dernier ! Ce proverbe peut s'accorder avec le match qui s'est déroulé hier à White Hart Lane. Après s'être fait avoir par une petite fille avant le match, qui refusa de lui serrer la main (vidéo), Luis Suarez a encore signé une performance époustouflante ce dimanche ! C'est sur un score de forfait que les Spurs d'André Villas-Boas ont quitté le terrain de White Hart Lane. Dominé du début à la fin de la rencontre par des Reds supérieurs en tous points, Tottenham s'est retrouvé comme démuni. À la 18ème minute, Luis Suarez, assurant la fonction de capitaine pour palier à l'absence de Steven Gerrard, blessé pour 6 semaines, tente une passe en profondeur en direction de Jordan Henderson. Stoppée par un tacle glissé de Michael Dawson, la balle n'est pas pour autant perdue. Henderson la récupère et glisse une toute petite passe précise dans les pieds de Suarez qui, une fois arrivé dans la surface adverse, n'a plus qu'à passer un Etienne Capoue aux abonnés absents avant de placer le ballon au ras du poteau d'Hugo Lloris. 1-0, ça commence fort ! Aucun suspense dans cette rencontre. À la 40ème minute une longue transversale de Raheem Sterling arrive dans les pieds de Coutinho. Ce dernier ne prend même pas la peine de contrôler la balle et dévie directement en profondeur vers Jordan Henderson, auteur d'un match fou ! Henderson qui voit sa première frappe repoussée par Lloris, mais qui revient dans les pieds de Suarez qui tente à son tour sans parvenir à tromper le portier français. Mais suite au second arrêt, le ballon retombe sur Henderson qui place une reprise de volée dans les buts de Tottenham. 2-0 à la mi-temps, on s'attend alors à une grosse réaction d'orgueil pur de la part des londoniens. Mais il n'en fut rien. La carte rouge dont Paulinho écoppa suite à une faute style "Kung-Fu" sur Luis Suarez n'aida pas les Spurs. Réduits à 10, les hommes d'Andre Villas-Boas ne feront plus rien sur le reste du match. À la 75ème, toute la créativité des Reds se concrétise dans une action initiée par Coutinho qui soulève sa balle par-dessus la défense des Spurs pour trouver Henderson en profondeur. Le médian anglais parvient à trouver Luis Suarez grâce à une passe du talon entre les jambes de Kyle Walker. Suarez centre alors au second poteau, où se trouve le jeune John Flanagan. "Flano", sorti du centre de formation (formé au poste de back droit), effectue une reprise de volée qui s'écrase sur la latte mais qui rentre tout de même dans les buts. Flanagan laisse exploser sa joie, tout comme le "King" Kenny Dalglish, euphorique en tribune. Scouser de naissance et issu du centre de formation, c'est le premier but en équipe première de celui que l'on considère comme le futur Jamie Carragher en bord de Mersey. De magnifiques images de joie immense. Mais le score va continuer à bouger jusqu'au bout ! Ainsi, à la 84ème minute, Luis Alberto, monté au jeu quelques minutes auparavant, trouve Luis Suarez en profondeur qui, d'une petite pichenette, lobe Hugo Lloris et inscrit son 17ème but en championnat cette saison. Suarez qui va même offrir le 5ème but de son équipe à Raheem Sterling, grâce à une passe précise entre 3 défenseurs de Tottenham. Sterling n'a plus qu'à tromper Lloris, et voilà comment terminer un match sur un score de forfait. Les Reds confirment leurs intentions : ils veulent rester dans le Top 4 et se donnent les moyens ! Les Spurs, quant à eux, reculent au classement et sont désormais 7ème avec 27 points, ex-aequo avec Newcastle United. À noter que Nacer Chadli et Mousa Dembele étaient tous deux titulaires. Dembele fut remplacé à l'heure de jeu. Rien à dire sur eux puisque Tottenham, pour la première fois depuis la saison 2006/2007, n'a pas cadré un seul tir lors d'un match à domicile...