Bayern Munich : le clash Hoeness-Breitner

06/12/18 à 10:00 - Mise à jour à 04/12/18 à 14:16

Uli Hoeness, le président du Bayern, a fait éjecter de la tribune d'honneur Paul Breitner, son ancien coéquipier, écrit le quotidien Bild, relatant le clash entre les deux hommes.

Bayern Munich : le clash Hoeness-Breitner

S'aimer, c'est regarder ensemble dans la même direction ! © BELGAIMAGE

"Hoeness ne veut plus voir Breitner", titrait Bild Zeitung la semaine passée, à propos de la énième crise au Bayern. Le président Uli Hoeness ne s'est pas adressé directement à Breitner : il a chargé le directeur financier Jan-Christian Dreesen de lui transmettre la nouvelle.

La réaction, à première vue mesquine, du président n'est pas liée à la crise sportive que traverse le champion d'Allemagne. Elle est surtout motivée par la manière dont Breitner a commenté la colère piquée par Hoeness et le CEO Karl-Heinz Rummenigge, qui ont fustigé, dans une conférence de presse suivant le match Allemagne-Pays-Bas, la presse, excessivement critique à l'égard des internationaux du Bayern, une attitude qu'ils ont jugée irresponsable.

De son côté, Breitner, se remémorant certaines attaques verbales d'Hoeness à l'encontre de ses joueurs, a trouvé inacceptable que le Bayern déclare la guerre à la presse à cause de jugements sévères.

"Je suis déprimé car je n'aurais jamais imaginé, en 48 ans passés au Bayern, sur le terrain et à côté, que mon club aurait une réaction aussi minable. D'ailleurs, il y a beaucoup de choses que je ne comprends pas dans ce que fait Hoeness depuis quelques années. Quand on dirige un club pareil, on doit forcer le respect."

En apprenant qu'on lui retirait sa place en tribune d'honneur, Paul Breitner a renvoyé les cartes auxquelles il a droit à vie, en tant que membre d'honneur du Bayern. "Je continue à suivre les matches mais dorénavant, j'achèterai moi-même mes billets, à un autre endroit du stade", a-t-il déclaré.

Hoeness et Breitner se connaissent depuis 52 ans. Ils ont joué ensemble dans les années '70 et ont même partagé un appartement, à leurs débuts. Breitner, un anarchiste, s'est produit à deux reprises pour le premier club de Bavière : de 1970 à 1974 puis de 1978 à 1983. Entre ses deux passages, il a porté le maillot du Real durant trois saisons. Il a remporté neuf titres nationaux (sept avec le Bayern, deux avec le Real) et une coupe d'Europe avec le Bayern.

Il compte 48 caps, un titre européen en 1972 et un sacre mondial en 1974. La première dispute des deux hommes s'est produite en 1983 mais Breitner est revenu au club en 2007. Il y a travaillé comme conseiller et relations publiques avant de disparaître de la scène en 2017, tout en continuant à prendre place dans la tribune d'honneur. Jusqu'à présent, donc.

Par Geert Foutré

Nos partenaires