Mercredi soir contre l'AEK Athènes qu'il a battu 2-0 à l'aller dans le Groupe E de la Ligue des Champions, il fera un grand pas vers les huitièmes s'il l'emporte, pendant qu'au moins un de ses deux rivaux, Benfica ou Ajax, perdra des plumes à Lisbonne.

Pas de quoi, paniquer, donc ? Et pas de crise ?

"Non, répondent en choeur les deux anciens capitaines Stefan Effenberg et Michael Ballack, pourtant généralement très critiques.

"Je suis peut-être un des seuls à le penser mais pour moi, l'entraîneur a la situation bien en mains", a ainsi écrit Effenberg dans son éditorial sur le site t-online.de dont il est consultant. "Et même si cela ne saute pas aux yeux, il en impose aux stars de l'équipe. Maintenant et compte tenu des absences pour blessures de pions majeurs comme Corentin Tolisso et Kingsley Coman, je pense qu'il aurait tout intérêt à ne plus trop faire tourner les joueurs, au risque de déséquilibrer l'équipe. Mais le renvoyer serait une erreur et surtout, une humiliante défaite pour le club et ses responsables..."

Effenberg s'en prend par ailleurs à Lisa Müller, la femme de Thomas Muller, désormais réserviste, qui a critiqué Kovac sur Instagram.

"Elle a commis une grosse faute qui nuit au Bayern", commente-t-il en effet, "C'était irrespectueux envers Kovac et tout le club, mais aussi inutile, surtout. Ce n'était pas le moment. Mais bon, je sais, personne ne commet jamais d'erreurs. En attendant s'il n'est pas content, Thomas n'a qu'à demander à partir au mercato d'hiver..."

De son côté sur Sport 1, Ballack s'est étonné des récentes prestations moindres du Bayern.

"Mais il y a suffisamment de joueurs du top dans le noyau pour remonter le niveau", estime-t-il. "Le problème ne vient en tout cas pas, selon moi, de la qualité de l'effectif, même s'il est toujours possible de le renforcer. C'est cependant aux responsables du club, et non à moi, de considérer la question. Mais je le leur conseillerais. En attendant les cadres doivent assumer leur rôle", a conclu Ballack. "Du moins ceux qui ne sont pas blessés..."

Arjen Robben, justement, victime d'un blocage du genou sans gravité, selon Kovac, ne jouera pas contre Athènes mercredi.

Samedi (18h30): Borussia Dortmund - Bayern Munich. "Dortmund favori", selon Effenberg.