Premier problème, Barcelone dépend énormément de Lionel Messi. Le petit Argentin, auteur de 46 buts cette saison, a pris à son compte la moitié de la production catalane. À maintes reprises, il est parvenu à renverser le cours d'un match au profit des blaugranas mais d'autre part, on ne peut se voiler la face : il néglige de plus en plus ses tâches défensives et reste parfois absent du match.

Deuxièmement, en demi-finale de la Ligue des Champions, la puissance physique du Bayern a sauté aux yeux. Les Espagnols en ont été secoués. Le club a-t-il utilisé certains joueurs trop souvent et les a-t-il ainsi usés ? Apparemment non. Le onze le plus souvent aligné par Vilanova (Valdes ; Alves, Piqué, Mascherano, Alba ; Xavi, Busquets, Iniesta ; Pedro, Messi et Cesc) a disputé 69 % des minutes de jeu. Les saisons précédentes, sous les ordres de Pep Guardiola, ce pourcentage a été, respectivement, de 72 (2008-2009), 73 (2009-2010 et 2010-2011) et de 68 (2011-2012). En outre, le Barça s'entraîne comme il le faisait avec Guardiola et le staff médical n'a guère changé.

Enfin, faut-il renforcer l'équipe ? Après l'élimination contre le Bayern, Piqué estimait que c'était nécessaire mais Vilanova l'a contré quelques jours plus tard : "Il nous faut peut-être quelqu'un au poste de Piqué." Il a ensuite plaidé en faveur de la continuité : "Cette équipe n'a pas besoin de grands changements." Rendez-vous la saison prochaine !

PAR STEVE VAN HERPE

Premier problème, Barcelone dépend énormément de Lionel Messi. Le petit Argentin, auteur de 46 buts cette saison, a pris à son compte la moitié de la production catalane. À maintes reprises, il est parvenu à renverser le cours d'un match au profit des blaugranas mais d'autre part, on ne peut se voiler la face : il néglige de plus en plus ses tâches défensives et reste parfois absent du match. Deuxièmement, en demi-finale de la Ligue des Champions, la puissance physique du Bayern a sauté aux yeux. Les Espagnols en ont été secoués. Le club a-t-il utilisé certains joueurs trop souvent et les a-t-il ainsi usés ? Apparemment non. Le onze le plus souvent aligné par Vilanova (Valdes ; Alves, Piqué, Mascherano, Alba ; Xavi, Busquets, Iniesta ; Pedro, Messi et Cesc) a disputé 69 % des minutes de jeu. Les saisons précédentes, sous les ordres de Pep Guardiola, ce pourcentage a été, respectivement, de 72 (2008-2009), 73 (2009-2010 et 2010-2011) et de 68 (2011-2012). En outre, le Barça s'entraîne comme il le faisait avec Guardiola et le staff médical n'a guère changé. Enfin, faut-il renforcer l'équipe ? Après l'élimination contre le Bayern, Piqué estimait que c'était nécessaire mais Vilanova l'a contré quelques jours plus tard : "Il nous faut peut-être quelqu'un au poste de Piqué." Il a ensuite plaidé en faveur de la continuité : "Cette équipe n'a pas besoin de grands changements." Rendez-vous la saison prochaine ! PAR STEVE VAN HERPE