Il y a six ans, l'excentrique Mario Balotelli paraphait le plus gros contrat de sa vie, à Liverpool. La semaine dernière, c'est à Monza que l'avant a signé jusqu'en fin de saison. Un club qui nourrit de grandes ambitions, mais n'est actuellement qu'un pensionnaire du ventre mou de Serie B. Le club de cette ville de 120.000 âmes, située à dix kilomètres de Milan, veut remonter parmi l'élite depuis qu'il a été repris par les anciens patrons de l'AC Milan. Après la vente du club rossoneri à un consortium chinois, Silvio Berlusconi avait besoin d'un nouveau jouet. Son ancien directeur général, Adriano Galliani, l'a donc convaincu de racheter le club d'où il l'avait jadis attiré. L'objectif est la montée en Serie A, avec l'aide de vieux ...

Il y a six ans, l'excentrique Mario Balotelli paraphait le plus gros contrat de sa vie, à Liverpool. La semaine dernière, c'est à Monza que l'avant a signé jusqu'en fin de saison. Un club qui nourrit de grandes ambitions, mais n'est actuellement qu'un pensionnaire du ventre mou de Serie B. Le club de cette ville de 120.000 âmes, située à dix kilomètres de Milan, veut remonter parmi l'élite depuis qu'il a été repris par les anciens patrons de l'AC Milan. Après la vente du club rossoneri à un consortium chinois, Silvio Berlusconi avait besoin d'un nouveau jouet. Son ancien directeur général, Adriano Galliani, l'a donc convaincu de racheter le club d'où il l'avait jadis attiré. L'objectif est la montée en Serie A, avec l'aide de vieux serviteurs. À Monza, Balotelli retrouve en effet son ancien coéquipier milanais Kevin-Prince Boateng et a passé ses tests médicaux avec un Belge, Jean-Pierre Meersseman, le fondateur du fameux Milanlab. L'entraîneur, Cristian Brocchi, est lui aussi passé à San Siro, comme joueur puis comme entraîneur. Balotelli a envisagé un transfert au Brésil, à Vasco da Gama, mais il a finalement renoncé à l'argent pour rester plus près de chez lui. Il avait déjà opéré un choix similaire il y a un an, en se produisant pour Brescia, la ville de ses parents adoptifs et ancien club d' Andrea Pirlo, Pep Guardiola, Roberto Baggio et... Gilbert Bodart. Il a disputé son dernier match de championnat à Brescia le 9 mars dernier, contre Sassuolo. Au terme de l'interruption imposée par la pandémie, il a brossé des entraînements et des matches grâce à un certificat médical. Jusque-là, il avait inscrit cinq buts en 19 matches de championnat. Excédé par le comportement de Balotelli, le président et propriétaire du club, Massimo Cellino, a résilié son contrat. Monza est déjà le huitième club de l'attaquant, aussi réputé pour son comportement exubérant que pour ses prestations sportives. En 2012, il fait même la Une de Time Magazine, un symbole de l'influence du joueur à l'époque. Il effectue ses débuts à l'Inter il y a treize ans, avec un salaire annuel d'un million et demi d'euros. Une paye passée à quatre millions d'euros à Manchester City, comme à l'AC Milan. Balo atteint son apogée lors de l'EURO 2012, conduisant l'Italie en finale, mais deux ans plus tard, au Mondial brésilien, il est éliminé dès le premier tour, sombrant comme les autres piliers du squad de Cesare Prandelli. Son histoire en équipe nationale commence dans la douleur. Fils d'immigrés ghanéens sans le sou, il n'est officiellement adopté par ses parents adoptifs qu'à l'âge de 17 ans. Avant cela, il ne peut donc se produire en équipes nationales d'âge italiennes. Le Ghana le convoque, mais il refuse les invitations: "C'est l'Italie, mon pays", martèle-t-il sans cesse. Son chemin de croix sportif et financier démarre après son arrivée Liverpool, où il se retrouve sur une voie de garage en 2015. Il signe à Nice pour cinq millions, puis à Marseille pour trois millions et l'année passée, Brescia lui offre un peu plus d'un million. Cette année, son agent, Mino Raiola, réduit même le montant de sa commission pour aider son poulain à trouver un bon club, mais nul n'est dupe de ce soudain altruisme: Raiola a très bien gagné sa vie sur les six transferts précédents de Mario. Super Mario a signé son contrat actuel au domicile de Galliani. Cette fois pour 400.000 euros, plus une prime s'il dispute la moitié des matches, et une autre s'il aide Monza à rejoindre la Serie A. Au total, Balotelli, aujourd'hui âgé de trente ans, a marqué plus de 150 buts chez les pros.