Cette année encore, la course pour la Ballon d'Or devrait se limiter à une lutte entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. À moins qu'un champion du monde allemand ne vienne rafler la mise ? Quoi qu'il en soit, les déçus seront nombreux parmi les 23 nominés où figurent les Belges Eden Hazard et Thibaut Courtois.

Retour sur les plus grands joueurs à n'avoir jamais remporté le trophée depuis sa création en 1956 par le magazine France Football.

Raúl : Seize ans au Real Madrid, six championnats d'Espagne, trois Ligue des Champions, deux Coupes Intercontinentales et 323 buts en 741 apparitions sous la vareuse Merengue : le palmarès du buteur espagnol donne le vertige. Deuxième en 2001 derrière Michael Owen, Raúl est probablement né dix ans trop tôt, à une époque où l'Espagne ne dépassait jamais les quarts de finale des grands tournois.

Thierry Henry : Intenable avec Arsenal et Barcelone, le Français, toujours actif au New York Red Bull actuellement, a ébloui le monde du foot durant près de 10 ans. Deuxième en 2003 derrière Pavel Nedved, il termine une seconde fois sur le podium en 2006 derrière les champions du monde italiens Fabio Cannavaro et Gianluigi Buffon. Sans l'affaire Materazzi-Zidane, il y a fort à parier que le trophée garnirait la cheminée de son salon.

Alan Shearer : Meilleur buteur de tous les temps de la Premier League anglaise avec 283 buts inscrits, l'attaquant anglais aurait pu prétendre à la récompense suprême à plusieurs reprises. Troisième en 1996, il paye cher l'élimination de l'Angleterre en demi-finale de son Euro ainsi que l'ouverture du trophée aux joueurs non-européen puisqu'il n'est devancé que par Matthias Sammer et Ronaldo.

Just Fontaine : 13 buts inscrits en une seule Coupe du Monde ne suffisent pas à gagner le Ballon d'Or. L'attaquant français l'a appris à ses dépens en 1958, devancé au classement par son compatriote Raymon Kopa (vainqueur de la Ligue des Champions) et par l'Allemand Helmut Rahn.

Gianluigi Buffon : À 36 ans bien sonnés, le portier italien vient de fêter son 500e match pour la Juventus Turin. Considéré comme le meilleur gardien du monde durant de nombreuses années, il n'est pas passé loin du trophée en 2006, suite à la victoire de l'Italie en Coupe du Monde. Seul son coéquipier Fabio Cannavaro, surnommé le Mur de Berlin suite à son Mondial époustouflant l'a battu cette année-là.

Ryan Giggs : S'il n'était pas né Gallois, Ryan Giggs aurait certainement au moins pris place sur le podium à plusieurs reprises. Mais le néant de sa carrière internationale a pesé lourd. Plus lourd en tout cas que ses 963 matches sous la vareuse de ManU, ses 13 Premier League et ses deux Ligues des Champions.

Paolo Maldini : Fidèle parmi les fidèles, Maldini a passé 25 ans sous les couleurs du grand Milan AC. Un palmarès en club long comme un jour sans pain mais des échecs successifs avec la Squadra Azzura dont il a pris sa retraite quatre ans trop tôt, en 2002. Le beau Paolo doit donc se contenter de deux 3e place en 1994 et en 2003.

Oliver Kahn : Sans un Ronaldo monstrueux en finale de la Coupe du Monde 2002, le gardien allemand serait sans doute devenu le deuxième portier à remporter le trophée après Lev Yachine en 1963. Le triplé Championnat-Coupe d'Allemagne-Ligue des Champions en 2001 n'a pas suffi non plus et Kahn n'aura jamais fait mieux que ces deux troisièmes places.

Francesco Totti : Plus vieux buteur de la Ligue des Champions suite à son but face à Manchester City en septembre dernier, Totti est un Dieu-vivant pour les supporters de la Roma, son club de toujours dont il fait le bonheur depuis 23 ans. Une fidélité à un club pas toujours fringant qui l'a sans doute privé de nombreux titres et trophées individuels.

Steven Gerrard : Tout comme Totti, la fidélité de Gerrard à Liverpool est sans doute l'une des raisons pour laquelle il n'a jamais fait mieux que troisième au classement du Ballon d'Or. Vainqueur de la Ligue des Champions en 2005, il n'est devancé que par un Ronaldinho au sommet de son art et par son compatriote Frank Lampard, auteur d'une saison extraordinaire.

Jules Monnier

Cette année encore, la course pour la Ballon d'Or devrait se limiter à une lutte entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. À moins qu'un champion du monde allemand ne vienne rafler la mise ? Quoi qu'il en soit, les déçus seront nombreux parmi les 23 nominés où figurent les Belges Eden Hazard et Thibaut Courtois.Retour sur les plus grands joueurs à n'avoir jamais remporté le trophée depuis sa création en 1956 par le magazine France Football.Raúl : Seize ans au Real Madrid, six championnats d'Espagne, trois Ligue des Champions, deux Coupes Intercontinentales et 323 buts en 741 apparitions sous la vareuse Merengue : le palmarès du buteur espagnol donne le vertige. Deuxième en 2001 derrière Michael Owen, Raúl est probablement né dix ans trop tôt, à une époque où l'Espagne ne dépassait jamais les quarts de finale des grands tournois.Thierry Henry : Intenable avec Arsenal et Barcelone, le Français, toujours actif au New York Red Bull actuellement, a ébloui le monde du foot durant près de 10 ans. Deuxième en 2003 derrière Pavel Nedved, il termine une seconde fois sur le podium en 2006 derrière les champions du monde italiens Fabio Cannavaro et Gianluigi Buffon. Sans l'affaire Materazzi-Zidane, il y a fort à parier que le trophée garnirait la cheminée de son salon.Alan Shearer : Meilleur buteur de tous les temps de la Premier League anglaise avec 283 buts inscrits, l'attaquant anglais aurait pu prétendre à la récompense suprême à plusieurs reprises. Troisième en 1996, il paye cher l'élimination de l'Angleterre en demi-finale de son Euro ainsi que l'ouverture du trophée aux joueurs non-européen puisqu'il n'est devancé que par Matthias Sammer et Ronaldo.Just Fontaine : 13 buts inscrits en une seule Coupe du Monde ne suffisent pas à gagner le Ballon d'Or. L'attaquant français l'a appris à ses dépens en 1958, devancé au classement par son compatriote Raymon Kopa (vainqueur de la Ligue des Champions) et par l'Allemand Helmut Rahn.Gianluigi Buffon : À 36 ans bien sonnés, le portier italien vient de fêter son 500e match pour la Juventus Turin. Considéré comme le meilleur gardien du monde durant de nombreuses années, il n'est pas passé loin du trophée en 2006, suite à la victoire de l'Italie en Coupe du Monde. Seul son coéquipier Fabio Cannavaro, surnommé le Mur de Berlin suite à son Mondial époustouflant l'a battu cette année-là.Ryan Giggs : S'il n'était pas né Gallois, Ryan Giggs aurait certainement au moins pris place sur le podium à plusieurs reprises. Mais le néant de sa carrière internationale a pesé lourd. Plus lourd en tout cas que ses 963 matches sous la vareuse de ManU, ses 13 Premier League et ses deux Ligues des Champions.Paolo Maldini : Fidèle parmi les fidèles, Maldini a passé 25 ans sous les couleurs du grand Milan AC. Un palmarès en club long comme un jour sans pain mais des échecs successifs avec la Squadra Azzura dont il a pris sa retraite quatre ans trop tôt, en 2002. Le beau Paolo doit donc se contenter de deux 3e place en 1994 et en 2003.Oliver Kahn : Sans un Ronaldo monstrueux en finale de la Coupe du Monde 2002, le gardien allemand serait sans doute devenu le deuxième portier à remporter le trophée après Lev Yachine en 1963. Le triplé Championnat-Coupe d'Allemagne-Ligue des Champions en 2001 n'a pas suffi non plus et Kahn n'aura jamais fait mieux que ces deux troisièmes places.Francesco Totti : Plus vieux buteur de la Ligue des Champions suite à son but face à Manchester City en septembre dernier, Totti est un Dieu-vivant pour les supporters de la Roma, son club de toujours dont il fait le bonheur depuis 23 ans. Une fidélité à un club pas toujours fringant qui l'a sans doute privé de nombreux titres et trophées individuels.Steven Gerrard : Tout comme Totti, la fidélité de Gerrard à Liverpool est sans doute l'une des raisons pour laquelle il n'a jamais fait mieux que troisième au classement du Ballon d'Or. Vainqueur de la Ligue des Champions en 2005, il n'est devancé que par un Ronaldinho au sommet de son art et par son compatriote Frank Lampard, auteur d'une saison extraordinaire.Jules Monnier