"Je prends l'exemple de Jérémy. J'ai déjà regardé quelques matchs. Je trouve qu'il a beaucoup de talent à son jeune âge. Je partirais sur le principe de bien progresser, de ne pas partir tout de suite à l'étranger dans un grand club et au final de ne pas beaucoup jouer. Il vaut mieux rester dans un top club en Belgique et jouer chaque week-end, voire tous les trois-quatre jours s'il y a une Coupe d'Europe. Faire deux-trois ans comme ça et puis voir pour aller un cran plus haut. Le fait qu'il soit déjà ici avec nous, c'est une bonne chose pour son évolution."

La Belgique disputera samedi contre le Danemark et mardi contre l'Islande ses deux premiers matchs de la deuxième édition de la Ligue des Nations. Lors de la première édition, les Diables Rouges avaient subi une défaite cinglante en Suisse (5-2) qui l'avait écartée du 'Final Four'. "C'est une compétition, on se doit de la prendre sérieusement. C'est clair qu'on va essayer de faire mieux que la fois précédente et de ne plus vivre une soirée comme on l'a vécue en Suisse", a commenté le médian de Dortmund. "Normalement on reprend d'abord en club et puis en équipe nationale. Les circonstances sont assez spéciales. On n'a pas le choix, on va prendre le match sérieusement. Le Danemark, ce n'est pas une petite équipe. Ce ne sera pas facile", a conclu Witsel.

"Je prends l'exemple de Jérémy. J'ai déjà regardé quelques matchs. Je trouve qu'il a beaucoup de talent à son jeune âge. Je partirais sur le principe de bien progresser, de ne pas partir tout de suite à l'étranger dans un grand club et au final de ne pas beaucoup jouer. Il vaut mieux rester dans un top club en Belgique et jouer chaque week-end, voire tous les trois-quatre jours s'il y a une Coupe d'Europe. Faire deux-trois ans comme ça et puis voir pour aller un cran plus haut. Le fait qu'il soit déjà ici avec nous, c'est une bonne chose pour son évolution." La Belgique disputera samedi contre le Danemark et mardi contre l'Islande ses deux premiers matchs de la deuxième édition de la Ligue des Nations. Lors de la première édition, les Diables Rouges avaient subi une défaite cinglante en Suisse (5-2) qui l'avait écartée du 'Final Four'. "C'est une compétition, on se doit de la prendre sérieusement. C'est clair qu'on va essayer de faire mieux que la fois précédente et de ne plus vivre une soirée comme on l'a vécue en Suisse", a commenté le médian de Dortmund. "Normalement on reprend d'abord en club et puis en équipe nationale. Les circonstances sont assez spéciales. On n'a pas le choix, on va prendre le match sérieusement. Le Danemark, ce n'est pas une petite équipe. Ce ne sera pas facile", a conclu Witsel.