D'après ses propres dires, Witsel a bien récupéré de la difficile rencontre contre les Américains. Le N.6 de la sélection belge, qui a joué les 120 minutes mardi à Salvador, était épuisé et victime de crampe.

"Physiquement, je suis allé au-delà de mes limites et j'avais des crampes, mais je suis prêt pour le duel avec les Argentins", a confié le milieu récupérateur du Zenit St-Pétersbourg, jeudi après l'entraînement à Mogi das Cruzes.

"On ne joue pas chaque jour contre un fantastique joueur comme lui", a poursuivi celui qui risque de se trouver sur la route de la star argentine. "Messi peut à chaque moment du match faire la différence, ce sera à nous de lui laisser le moins d'espaces et de couper les lignes. Nous n'avons pas peur. Nous allons devoir tout donner et l'Argentine est favorite, mais nous avons des chances de gagner. Si nous jouons avec le même mentalité que contre les Etats-Unis, c'est très possible."

Malgré leur accession au Top-8 au Brésil, les Diables n'ont pas fait la fête, au contraire de toute la Belgique. "C'est logique que tout le pays explose. Espérons que nous pourrons encore fournir quelques fêtes au public belge."

Kevin Mirallas : "Notre tournoi est déjà réussi"

"Les prestations de l'Argentine pendant ce Mondial me font un peu penser à ce que l'on a dit de nous. Elle ne joue pas un beau football mais elle gagne grâce à des éclats individuels. L'équipe a reçu pas mal de critiques mais elle figure dans les huit derniers rescapés. Je pense que les Argentins vont montrer un autre visage contre nous". C'est ainsi que Kevin Mirallas a analysé l'adversaire des Diables rouges en quarts de finale.

L'ailier d'Everton est bien monté au jeu face aux Américains et a apporté le danger sur le flanc droit: "Je me sens de mieux en mieux et cela se voit dans mon jeu. J'ai confiance en moi et je prends plus d'initiatives."

Samedi, à l'Estadio Nacional de Brasilia, les Diables seront confiants au moment d'aborder la confrontation face à l'Argentine. "Notre tournoi est d'ores et déjà réussi. Nous pouvons jouer plus libérés. Est-ce qu'il y aura un match dans le match entre Lionel Messi et Eden Hazard? Eden n'apprécie pas beaucoup qu'on le compare à d'autres joueurs. Ils ont tous les deux leurs qualités. Nous avons notre Eden et eux, leur Messi."

Daniel Van Buyten : "Le dur labeur est récompensé"

Daniel Van Buyten est avec Thibaut Courtois le seul Diable Rouge qui n'a pas manqué une minute des rencontres de la Belgique dans le Mondial brésilien. Le défenseur de 36 ans devrait être présent face à l'Argentine de Lionel Messi samedi à Brasilia.

"L'Argentine est une des meilleures nations de football du monde et, à mes yeux, Lionel Messi est le meilleur joueur sur terre. Ce doit être une motivation pour nous. Mais ils n'ont pas que le seul Messi, car Angel Di Maria joue de manière incroyable. Ils ont une grande puissance offensive, ce sera à nous de jouer avec un gros coeur", a précisé Van Buyten.

Van Buyten décidera de son avenir après la Coupe du monde. Il a encore eu des contacts avec l'entraîneur du Bayern Munich Josep Guardiola. "Pep suit le tournoi et m'a déjà envoyé quelques sms. Il me soutient comme tous mes équipiers du Bayern présents dans ce Mondial. Il pense que nous avons grandi dans le tournoi et que nous devons croire en nos chances contre l'Argentine."

"Daniel est un superpro et vit pour le football. Il pense à chaque détail et boit déjà après le match volontiers son petit verre de vin", souriait Marc Wilmots à propos de 'Big Dan'.

"Tu dois toujours croire en toi, te comporter en professionnel et ne jamais renoncer. Le dur labeur est récompensé" a conclu Van Buyten.

Jan Vertonghen: "Nous voulons être reconnus comme une équipe au football offensif"

Jan Vertonghen a été un des Diables les plus en vue mardi contre les Etats-Unis au point d'être un des trois Diables à figurer dans l'équipe-type des huitièmes en compagnie de De Bruyne et Lukaku.

"Face aux Etats-Unis, nous avons eu, contrairement à nos trois autres rencontres de groupe, des espaces car l'Amérique avait l'intention de nous faire mal. En phase de groupes, nous étions peut-être une équipe ennuyeuse, contre les USA cela a bien tourné. Nous voulons être reconnus comme une équipe qui joue un football offensif" a confié Vertonghen jeudi après l'entraînement à Mogi des Cruzes.

"Nous avons brûlé beaucoup d'énergie. Nous n'avons pas beaucoup de repos, à peine deux jours pour récupérer. Je pense qu'à l'exception d'Anthony Vanden Borre, tout le monde sera sur pied samedi" a-t-il poursuivi.

Selon le défenseur de Tottenham, la Belgique est loin de n'avoir aucune chance samedi contre l'Argentine. "Ils sont favoris, mais cela peut jouer en notre faveur. Nous allons miser sur nos propres forces. Nous n'avons pas peur. Je suis d'avis que nous sommes une équipe difficile à jouer. Nous avons tant de joueurs et aussi un banc qui peuvent faire la différence et aussi jouer différents systèmes de jeu. Si Lionel Messi dribble l'un d'entre nous, un 2e et un 3e sera prêt à le prendre."

Vertonghen, est selon les statistiques de la FIFA, le 2e meilleur défenseur deu Mondial. "Cela peut changer si vite. Après mon premier match c'était un drame (Vertonghen a commis le penalty qui a permis à l'Algérie d'ouvrir la marque, ndlr), donc il faut relativiser. Dans une Coupe du monde, on est sur une montagne russe d'émotions."

D'après ses propres dires, Witsel a bien récupéré de la difficile rencontre contre les Américains. Le N.6 de la sélection belge, qui a joué les 120 minutes mardi à Salvador, était épuisé et victime de crampe."Physiquement, je suis allé au-delà de mes limites et j'avais des crampes, mais je suis prêt pour le duel avec les Argentins", a confié le milieu récupérateur du Zenit St-Pétersbourg, jeudi après l'entraînement à Mogi das Cruzes."On ne joue pas chaque jour contre un fantastique joueur comme lui", a poursuivi celui qui risque de se trouver sur la route de la star argentine. "Messi peut à chaque moment du match faire la différence, ce sera à nous de lui laisser le moins d'espaces et de couper les lignes. Nous n'avons pas peur. Nous allons devoir tout donner et l'Argentine est favorite, mais nous avons des chances de gagner. Si nous jouons avec le même mentalité que contre les Etats-Unis, c'est très possible."Malgré leur accession au Top-8 au Brésil, les Diables n'ont pas fait la fête, au contraire de toute la Belgique. "C'est logique que tout le pays explose. Espérons que nous pourrons encore fournir quelques fêtes au public belge." Kevin Mirallas : "Notre tournoi est déjà réussi" "Les prestations de l'Argentine pendant ce Mondial me font un peu penser à ce que l'on a dit de nous. Elle ne joue pas un beau football mais elle gagne grâce à des éclats individuels. L'équipe a reçu pas mal de critiques mais elle figure dans les huit derniers rescapés. Je pense que les Argentins vont montrer un autre visage contre nous". C'est ainsi que Kevin Mirallas a analysé l'adversaire des Diables rouges en quarts de finale.L'ailier d'Everton est bien monté au jeu face aux Américains et a apporté le danger sur le flanc droit: "Je me sens de mieux en mieux et cela se voit dans mon jeu. J'ai confiance en moi et je prends plus d'initiatives."Samedi, à l'Estadio Nacional de Brasilia, les Diables seront confiants au moment d'aborder la confrontation face à l'Argentine. "Notre tournoi est d'ores et déjà réussi. Nous pouvons jouer plus libérés. Est-ce qu'il y aura un match dans le match entre Lionel Messi et Eden Hazard? Eden n'apprécie pas beaucoup qu'on le compare à d'autres joueurs. Ils ont tous les deux leurs qualités. Nous avons notre Eden et eux, leur Messi." Daniel Van Buyten : "Le dur labeur est récompensé" Daniel Van Buyten est avec Thibaut Courtois le seul Diable Rouge qui n'a pas manqué une minute des rencontres de la Belgique dans le Mondial brésilien. Le défenseur de 36 ans devrait être présent face à l'Argentine de Lionel Messi samedi à Brasilia."L'Argentine est une des meilleures nations de football du monde et, à mes yeux, Lionel Messi est le meilleur joueur sur terre. Ce doit être une motivation pour nous. Mais ils n'ont pas que le seul Messi, car Angel Di Maria joue de manière incroyable. Ils ont une grande puissance offensive, ce sera à nous de jouer avec un gros coeur", a précisé Van Buyten.Van Buyten décidera de son avenir après la Coupe du monde. Il a encore eu des contacts avec l'entraîneur du Bayern Munich Josep Guardiola. "Pep suit le tournoi et m'a déjà envoyé quelques sms. Il me soutient comme tous mes équipiers du Bayern présents dans ce Mondial. Il pense que nous avons grandi dans le tournoi et que nous devons croire en nos chances contre l'Argentine.""Daniel est un superpro et vit pour le football. Il pense à chaque détail et boit déjà après le match volontiers son petit verre de vin", souriait Marc Wilmots à propos de 'Big Dan'."Tu dois toujours croire en toi, te comporter en professionnel et ne jamais renoncer. Le dur labeur est récompensé" a conclu Van Buyten. Jan Vertonghen: "Nous voulons être reconnus comme une équipe au football offensif" Jan Vertonghen a été un des Diables les plus en vue mardi contre les Etats-Unis au point d'être un des trois Diables à figurer dans l'équipe-type des huitièmes en compagnie de De Bruyne et Lukaku. "Face aux Etats-Unis, nous avons eu, contrairement à nos trois autres rencontres de groupe, des espaces car l'Amérique avait l'intention de nous faire mal. En phase de groupes, nous étions peut-être une équipe ennuyeuse, contre les USA cela a bien tourné. Nous voulons être reconnus comme une équipe qui joue un football offensif" a confié Vertonghen jeudi après l'entraînement à Mogi des Cruzes. "Nous avons brûlé beaucoup d'énergie. Nous n'avons pas beaucoup de repos, à peine deux jours pour récupérer. Je pense qu'à l'exception d'Anthony Vanden Borre, tout le monde sera sur pied samedi" a-t-il poursuivi.Selon le défenseur de Tottenham, la Belgique est loin de n'avoir aucune chance samedi contre l'Argentine. "Ils sont favoris, mais cela peut jouer en notre faveur. Nous allons miser sur nos propres forces. Nous n'avons pas peur. Je suis d'avis que nous sommes une équipe difficile à jouer. Nous avons tant de joueurs et aussi un banc qui peuvent faire la différence et aussi jouer différents systèmes de jeu. Si Lionel Messi dribble l'un d'entre nous, un 2e et un 3e sera prêt à le prendre."Vertonghen, est selon les statistiques de la FIFA, le 2e meilleur défenseur deu Mondial. "Cela peut changer si vite. Après mon premier match c'était un drame (Vertonghen a commis le penalty qui a permis à l'Algérie d'ouvrir la marque, ndlr), donc il faut relativiser. Dans une Coupe du monde, on est sur une montagne russe d'émotions."