Même si cette saison le trio Luka Modric (36 ans) - Casemiro (30 ans) - Toni Kroos (32 ans) a encore montré qu'il en avait sous le capot, la Casa Blanca travaille visiblement à sa succession. Avec l'engagement d'Aurélien Tchouaméni, le Real Madrid dispose désormais d'un troisième grand talent pour incarner l'avenir au milieu de terrain, aux côtés d'Eduardo Camavinga et de Federico Valverde.
...

Même si cette saison le trio Luka Modric (36 ans) - Casemiro (30 ans) - Toni Kroos (32 ans) a encore montré qu'il en avait sous le capot, la Casa Blanca travaille visiblement à sa succession. Avec l'engagement d'Aurélien Tchouaméni, le Real Madrid dispose désormais d'un troisième grand talent pour incarner l'avenir au milieu de terrain, aux côtés d'Eduardo Camavinga et de Federico Valverde.Tchouaméni a passé les six derniers mois sous la direction d'une vieille connaissance de notre football, Philippe Clement, à l'AS Monaco. Le milieu de terrain français de 22 ans, d'origine camerounaise, a finalement décidé de rejoindre le Bernabeu. Une belle victoire pour les Merengue qui devaient subir la concurrence de Liverpool et surtout du PSG, un club qui avait réussi à conserver Kylian Mbappé alors qu'on l'annonçait partant certain pour Madrid.Tchouaméni est né à Rouen, en Normandie, mais a grandi à Bordeaux, dans le sud-ouest de la France. A l'âge de onze ans, il est repéré par les Girondins de Bordeaux. Au fil de sa formation au sein de l'académie du sextuple champion de France, il passe du rôle d'attaquant à celui de milieu central. Sa carrière va prendre un autre élan.A côté de Bordeaux , il est aussi un membre régulier des sélections de jeunes de la France. Il effectue ses débuts professionnels dans l'équipe première brodelaise, à l'âge de 18 ans. Il dispute 19 duels pour ce baptême du feu, dont 9 en Europa League. Lors de la saison suivante, en 2019-20, Tchouaméni a définitivement conquis ses galons de titulaire avec les Girondins. Cependant, les fans bordelais ne profiteront pas longtemps de leur produit du cru puisqu'il file à l'AS Monaco dès le mois de janvier 2020. Le club de la Principauté a dépensé 18 millions d'euros pour que le prometteur milieu de terrain décide de quitter la Gironde. Deux ans et demi plus tard, il a joué 104 matches pour l'ASM et 11 pour l'équipe de France. Il a été récompensé du trophée du "meilleur jeune" de la Ligue 1 lors de la saison 2020-21. Tchouaméni a aussi joué l'intégralité de la finale de la Ligue des Nations que la France a remporté contre l'Espagne. Le nouveau joueur du Real a aussi marqué son premier but pour les Bleus contre la Côte d'Ivoire.Avec sa grande taille (1m87), sa technique impeccable, sa frappe solide, ses bonnes passes et son physique athlétique, Aurélien Tchouaméni ressemble beaucoup, à s'y méprendre, à un autre milieu de terrain français et ancien super talent : Paul Pogba. Le directeur sportif de Monaco, Paul Mitchell, l'a également comparé à l'icône de Liverpool, Steven Gerrard. Cependant, le jeune Normand se distingue de ces deux milieux de terrain complets... par sa polyvalence. Alors que Pogba a toujours besoin d'un milieu défensif à ses côtés pour exprimer au mieux ses qualités offensives, Tchouaméni est également capable, en plus de son poste de numéro 8, d'endosser ce rôle de sentinelle et de récupérateur, en soutien des autres milieux. Cette faculté d'adaptation montre aussi l'étendue de son sens tactique.En revanche, Tchouaméni est moins créatif que Pogba. Par conséquent, il serait plus judicieux de le comparer à un joueur capable de contrôler le jeu comme N'Golo Kanté. Lors de la saison écoulée, le nouveau joueur du Real était le joueur de champ le plus souvent aligné par Monaco. Sur le Rocher, il était principalement considéré comme un milieu de terrain défensif, évoluant dans un entrejeu à deux aux côtés de Youssouf Fofana, au sein du 4-2-3-1 de Clément. Tchouaméni assumait cependant la grande majorité des tâches offensives dans la construction du jeu. Il a été un maillon essentiel de la remontée de Monaco en Ligue 1, sous la direction de son entraîneur belge.Avec ses longues jambes, il était à la fois le joueur avec le plus haut pourcentage de tacles réussis (77%) et le joueur avec le plus d'interceptions réalisées (101) dans le championnat de France.L'un des autres points forts d'Aurélien Tchouaméni est sa puissance dans les duels. Il peut donc être une valeur ajoutée pour le Real, surtout dans les airs. La saison dernière, le milieu de terrain a remporté 70 % de ses duels aériens en Ligue 1, soit le pourcentage le plus élevé de tous les joueurs de la première division française. C'est aussi un pourcentage légèrement supérieur à celui de Casemiro (66 %) et nettement plus important que ceux de Kroos et Modric (47 % et 30 %). Il n'est d'ailleurs pas étonnant que le premier but de Tchouaméni sous le maillot français ait été inscrit de la tête. L'ancien monégasque excelle également dans les duels au sol, puisqu'il en remporte 61 % par rencontre. Un pourcentage, qui est là aussi, supérieur à celui du trio magique du Real. Ce qui rend très complet le profil de la nouvelle recrue merengue, c'est qu'en plus de son travail défensif, il est également très doué ballon au pied. Avec un taux de réussite de 73 %, il est deuxième derrière Marco Verratti en termes de dribbles réussis par les milieux de terrain de Ligue 1. Il combine cela avec 86% de passes réussies. Que ce soit dans le jeu court ou long, Aurélien Tchouaméni peut trouver un coéquipier de n'importe quelle manière.Au niveau des dribbles, du passing et du jeu de tête, l'international français s'avère être un joueur doué et efficace. Même s'il a commencé chez les jeunes en tant qu'attaquant, Tchouaméni n'est certainement pas un buteur. La saison dernière, il n'a planté que 3 roses et donné 2 assists. Ce n'est donc clairement pas le milieu qui va apporter le plus de créativité à son équipe. Il tente d'ailleurs rarement sa chance au but puisqu'il n'a tiré qu'1,1 fois par match en Ligue 1. 32% sont d'ailleurs effectué à l'intérieur de la surface de réparation. Sa frappe lointaine est loin d'être mauvaise, le gardien de Lille, Léo Jardim, peut en témoigner. Il avait dû s'incliner sur d'un tir fulgurant des 30 mètres récemment. Le natif de Rouen peut certainement encore progresser dans ce domaine, afin d'ajouter une nouvelle arme à son arsenal.En résumé, Aurélien Tchouaméni est un joueur polyvalent qui travaille dur défensivement et qui peut certainement encore s'améliorer sur le plan offensif. Selon Philippe Clement, il a toujours envie de progresser et de se mettre en difficulté. L'ancien guide du FC Bruges pense qu'il peut devenir l'un des meilleurs milieux de terrain du monde dans les prochaines années. Malgré son manque d'expérience au plus haut niveau, son profil unique lui permet de mettre le feu au sein des milieux de terrain adverses. Au terme d'une saison qui s'est terminée sur une note plus négative pour Monaco, qui a perdu son ticket direct pour la prochaine Ligue des Champions lors de la dernière journée, le très convoité Tchouaméni semblait prêt pour la prochaine étape de sa carrière. Malgré une offre plus lucrative du PSG et un coup de fil de Jürgen Klopp himself, ila choisi de rejoindre le Real Madrid. C'est donc dans la capitale espagnole que les stars expérimentées vont se frotter à un rival de taille qui devra incarner l'avenir de la Casa Blanca. Un avenir que les supporters locaux espèrent radieux. Capable de jouer à tous les postes du milieu de terrain dans le 4-3-3 du Real, ses qualités défensives en font surtout un concurrent de taille pour Casemiro. Pour Tchouaméni, la question n'est pas de savoir s'il deviendra un jour l'héritier de l'un des "trois immortels", mais quand il pourra le faire ?