Un subtil ballon piqué qui passe au-dessus de Thibaut Courtois. On joue la 52ème minute du Clasico et Pierre-Emerick Aubameyang climatise le Santiago Bernabeu pour la deuxième fois de la soirée. C'est 0-4 pour le FC Barcelone qui frappe un grand coup sur le terrain de son ennemi juré. Le symbole de ce retour des Blaugranas vers les sommets du football espagnol, c'est l'attaquant que personne n'attendait à ce niveau.

Transfert surprise

À première vue, cette arrivée en Catalogne avait de quoi surprendre. Le 9 décembre, Mikel Arteta signalait au Gabonais qu'il ne serait plus le capitaine du club pour cause de soucis disciplinaires. Le lien entre l'entraineur espagnol et son attaquant était rompu et à partir de cet évènement, Aubameyang ne refoulera plus le terrain avec le maillot d'Arsenal. Libéré par les Gunners, PEA signait à Barcelone le 2 février pour une durée de trois ans et demi. Un choix étonnant de la part du club quand on sait que le buteur n'était plus que l'ombre de lui-même dans la première moitié de saison. Quatre petits buts et un assist seulement en quatorze rencontres de Premier League. Trop peu pour l'avant-centre d'un club qui veut retrouver le top 4 anglais. Surtout, personne n'imaginait que son profil collerait avec le jeu prôné par Xavi.

null, iStock
null © iStock

Un cadeau tombé du ciel

Et pourtant, avec ses sept buts en sept matches de Liga, Aubameyang s'est révélé être un élément ultra important dans l'animation offensive barcelonaise. Dès sa première titularisation, Aubam frappe un grand coup : un triplé pour une victoire 1-4 à Valence. De quoi conquérir les coeurs des Culés. Avant le match retour face au Galatasaray, Xavi dira même an conférence de presse que PEA était "un cadeau tombé du ciel" et "un exemple pour tous les joueurs". Des remarques qui tranchent avec l'image que le joueur s'était forgé à la fin de son passage en Angleterre. Aubameyang remerciera son coach lors de ce retour en inscrivant le but du 1-2 synonyme de qualification pour les quarts de finale de la compétition.

L'équilibre retrouvé

Évidemment le FC Barcelone ne doit pas son retour au premier plan qu'à un seul homme. Xavi a su remobiliser ses cadres comme Piqué et Busquets qui haussent leur niveau de jeu, Frenkie De Jong se sublime et les jeunes saisissent leur chance. Sur le front de l'attaque, Aubameyang est aussi bien accompagné avec Ferran Torres, arrivé cet hiver de Manchester City pour la coquette somme de 75 millions d'euros, et Ousmane Dembélé, dont on ne sait toujours pas de quoi l'avenir est fait. Les connexions de l'époque de Dortmund n'ont pas mis longtemps à refaire surface pour le Français et le Gabonais. Au plus grand plaisir des supporters blaugranas qui rêvent toujours de faire chuter des Madrilènes plus fébriles en cette année 2022.

Un subtil ballon piqué qui passe au-dessus de Thibaut Courtois. On joue la 52ème minute du Clasico et Pierre-Emerick Aubameyang climatise le Santiago Bernabeu pour la deuxième fois de la soirée. C'est 0-4 pour le FC Barcelone qui frappe un grand coup sur le terrain de son ennemi juré. Le symbole de ce retour des Blaugranas vers les sommets du football espagnol, c'est l'attaquant que personne n'attendait à ce niveau.Transfert surpriseÀ première vue, cette arrivée en Catalogne avait de quoi surprendre. Le 9 décembre, Mikel Arteta signalait au Gabonais qu'il ne serait plus le capitaine du club pour cause de soucis disciplinaires. Le lien entre l'entraineur espagnol et son attaquant était rompu et à partir de cet évènement, Aubameyang ne refoulera plus le terrain avec le maillot d'Arsenal. Libéré par les Gunners, PEA signait à Barcelone le 2 février pour une durée de trois ans et demi. Un choix étonnant de la part du club quand on sait que le buteur n'était plus que l'ombre de lui-même dans la première moitié de saison. Quatre petits buts et un assist seulement en quatorze rencontres de Premier League. Trop peu pour l'avant-centre d'un club qui veut retrouver le top 4 anglais. Surtout, personne n'imaginait que son profil collerait avec le jeu prôné par Xavi.Et pourtant, avec ses sept buts en sept matches de Liga, Aubameyang s'est révélé être un élément ultra important dans l'animation offensive barcelonaise. Dès sa première titularisation, Aubam frappe un grand coup : un triplé pour une victoire 1-4 à Valence. De quoi conquérir les coeurs des Culés. Avant le match retour face au Galatasaray, Xavi dira même an conférence de presse que PEA était "un cadeau tombé du ciel" et "un exemple pour tous les joueurs". Des remarques qui tranchent avec l'image que le joueur s'était forgé à la fin de son passage en Angleterre. Aubameyang remerciera son coach lors de ce retour en inscrivant le but du 1-2 synonyme de qualification pour les quarts de finale de la compétition.Évidemment le FC Barcelone ne doit pas son retour au premier plan qu'à un seul homme. Xavi a su remobiliser ses cadres comme Piqué et Busquets qui haussent leur niveau de jeu, Frenkie De Jong se sublime et les jeunes saisissent leur chance. Sur le front de l'attaque, Aubameyang est aussi bien accompagné avec Ferran Torres, arrivé cet hiver de Manchester City pour la coquette somme de 75 millions d'euros, et Ousmane Dembélé, dont on ne sait toujours pas de quoi l'avenir est fait. Les connexions de l'époque de Dortmund n'ont pas mis longtemps à refaire surface pour le Français et le Gabonais. Au plus grand plaisir des supporters blaugranas qui rêvent toujours de faire chuter des Madrilènes plus fébriles en cette année 2022.